Message de la greffière par intérim à l’occasion de la Journée nationale des peuples autochtones

Le 21 juin 2021 - Nouvelles de la Défense

Ce message traite de sujets susceptibles de provoquer des traumatismes liés à des souvenirs de mauvais traitements. Nous sommes conscients que certains employés pourraient ne pas vouloir lire la suite afin de minimiser le risque associé à cette situation.

C’est aujourd’hui la Journée nationale des peuples autochtones. Depuis 25 ans, nous mettons à l’honneur en ce jour le patrimoine, les cultures diversifiées et les contributions nombreuses des Premières Nations, des Inuits et des Métis.

Les célébrations de 2021 arrivent dans une période de grande tristesse, alors que nous continuons de pleurer les enfants autochtones dont les restes ont été trouvés sur le site d’un ancien pensionnat à Kamloops. Nous pensons aux enfants disparus qui se sont fait dépouiller de leur vie, aux survivants dont l’existence a été changée à jamais et à leurs familles dans tout le pays, qui sont nombreuses à avoir dû vivre avec les douloureuses séquelles du régime des pensionnats indiens.

Le 21 juin a été choisi pour cette importante journée, en partie car il coïncide avec le solstice d’été, jour le plus long de l’année. Ce jour a une grande valeur spirituelle pour de nombreux Autochtones. Bien qu’aujourd’hui soit jour de fête, il faut également se rappeler le travail que nous avons à accomplir.

Alors que nous avançons sur le chemin de la réconciliation, et que nous travaillons à mettre en œuvre les appels à l’action de la Commission de vérité et réconciliation, nous devons écouter et soutenir activement les peuples et les communautés autochtones.

J’encourage tous les fonctionnaires à prendre un moment, aujourd’hui, pour réfléchir aux cultures, traditions, langues, contributions et legs des Premières Nations, des Inuits et des Métis. Je crois par ailleurs qu’il est important de réfléchir à la façon dont ces cultures, traditions et langues ont été menacées et attaquées en raison de pratiques oppressives et de la discrimination systémique.

Certes, il s’agit d’un jour difficile à bien des égards, mais quand même d’une célébration. Un moment pour souligner l’apport et les cultures des peuples autochtones. Une occasion de mettre à l’honneur leur force, leur détermination et leur volonté inébranlable de persévérer.

Meegwetch. Nakurmiik. Maarsi. Thank you. Merci.

Janice Charette
Greffière par intérim du Conseil privé et secrétaire du Cabinet

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :