Changement de commandement : le colonel Leroux prend les rênes de l’opération CALUMET

Le 10 août 2021 - Nouvelles de la Défense
Par : Julie-Anne Labonte, Captain, CAF

Sinai, Égypte

Légende

Le colonel Pierre Leroux a pris le commandement de l’opération CALUMET du colonel Corey Frederickson

Le 25 juillet dernier, le colonel Pierre Leroux a pris le commandement de l’opération CALUMET du colonel Corey Frederickson. L’opération CALUMET est la participation canadienne à la Force Multinationale et Observateurs (FMO), une opération indépendante de maintien de la paix dans la péninsule du Sinai, en Égypte, à laquelle le Canada participe depuis 1985. La cérémonie a été présidée par le commandant de la FMO, le major-général néo-zélandais Evan Williams.

Les treize nations membres de la FMO étaient bien représentées alors que plusieurs dizaines de personnes se sont rassemblées pour prendre part au changement de commandement.

Légende

Le colonel Pierre Leroux a pris le commandement de l’opération CALUMET du colonel Corey Frederickson

S’adressant à la foule pour la première fois en tant que commandant, le colonel Leroux a d’abord souligné les contributions du contingent sortant et son intention de construire sur les fondations solides posées par son prédécesseur. Pour symboliser cette passation, en bon adepte de hockey et d’histoire militaire, il a poursuivi en citant les mots tirés du poème du Lieutenant-colonel canadien John McCrae In Flanders Fields, inscrit sur les murs du vestiaire des Canadiens de Montréal : « Nos bras meurtris vous tendent le flambeau, à vous toujours de le porter bien haut ».

En plus de ses fonctions à titre de commandant du contingent canadien dirigeant 55 membres, le colonel Leroux assume aussi le rôle de Chef de Liaison de la FMO, rôle crucial nécessitant les qualités que l’on retrouve en diplomatie militaire : sensibilité culturelle, tempérament analytique, grand professionnalisme et capacité à établir des relations permettant de travailler vers un objectif commun. Au cours des douze prochains mois, il dirigera une équipe multinationale de 15 militaires chargée de faciliter la communication, la coordination et la coopération entre les membres du Traité de paix afin de maintenir la crédibilité de la FMO tout en contribuant au maintien de la stabilité régionale.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :