Demandez-moi n'importe quoi : Mois national de l’histoire autochtone - Une conversation courageuse sur la sensibilisation à la culture autochtone

Le 13 juin 2022 - Nouvelles de la Défense

pay and benefits
 
Légende

Demandez-moi n’importe quoi – Mois nationale de l’histoire autochtone

Une conversation courageuse sur la sensibilisation à la culture autochtone

Hôtes

Tom Howe – Pêchés et Oceans Canada

Bernadeth Betchi – Défense Nationale

Panelistes

Jackie Mason – Agriculture et Agroalimentaire Canada

Alexis Ford-Ellis – Cercle du Savoir sur l’inclusion Autochtone

Eli Langley – Défense Nationale

Henry Kudluk – Relations Couronne – Autochtones et Affaires du Nord Canada

Mettant en vedette : Alexis Ford-Ellis, Eli Langley et Henry Kudluk

Mots d’ouverture par : Jackie Mason

Co-animé par : Tom Howe et Bernadeth Betchi

Date et l’heure : mercredi le 22 juin de 13h00 à 14h30 HNE

Public : Ouvert à tous les employés du gouvernement du Canada

S'inscrire : Formulaire d’inscription en ligne

Lien pour rejoindre : Joindre l’événement en direct

Demandez-moi n'importe quoi est maintenant sur GC Wiki Collab

Description de l'événement

En juin, nous commémorons le Mois national de l'histoire autochtone. Au cours de ce mois, nous prenons le temps de reconnaître la richesse de l'histoire, du patrimoine, de la persévérance et de la diversité des Premières nations, des Inuits et des Métis du Canada.

L'apprentissage de la diversité culturelle et linguistique ainsi que des contributions des peuples, des lieux et des expériences des Premières nations, des Inuits et des Métis est un pas en avant que chaque Canadien peut faire sur la voie de la réconciliation.

Dans le cadre de l'émission Demandez-moi n'importe quoi (DMNQ) de ce mois-ci, nous honorerons le Mois national de l'histoire autochtone par une conversation courageuse sur la sensibilisation à la culture autochtone. Nous avons le plaisir d'accueillir Jackie Mason, membre fondatrice de la section locale des Métis d'Anola, qui prononcera le mot d'ouverture et ouvrira la voie à nos remarquables conférenciers : Alexis Ford-Ellis, Eli Langley, et Henry Kudluk. Joignez-vous à nous pour accueillir nos conférenciers qui nous parleront de leurs cultures autochtones, réfléchiront et partageront des histoires tirées de leurs expériences vécues.

À propos de la série Demandez-moi n'importe quoi

Cette séance fait partie de la série de séances Demandez-moi n’importe quoi qui nous sert de plateforme afin de partager des histoires, d’écouter, de poser des questions de façon respectueuse et de poursuivre notre parcours en vue de devenir une organisation plus inclusive.

En tant qu’individus, vous ne pouvez pas nécessairement changer l’endroit où vous vivez, vous ne pouvez décidément pas changer votre passé, mais vous pouvez modifier ce qui vous influence – par les auteurs que vous lisez, la musique que vous écoutez, les films que vous regardez et les interactions au sein de votre communauté. La série Demandez-moi n’importe quoi vous offre la possibilité d’élargir votre point de vue, d’apprendre des expériences vécues par des personnes qui partagent leurs histoires avec courage, ceci afin d’aider à éduquer et à faire évoluer la fonction publique vers une culture où l’équité est bien ancrée.

La série vous donne également l’occasion de savoir que vous n’êtes pas seul. Ces expériences, en particulier les expériences négatives, sont systémiques et se produisent trop fréquemment dans l’ensemble de la fonction publique. En mettant en lumière ces expériences, on vise à accroître de façon continue le réseau de fonctionnaires prêts à agir ainsi qu’à progresser vers une culture d’inclusivité et d’appartenance.

Mots d’ouverture par Jackie Mason

Jackie Mason est membre fondatrice de la section locale des Métis d'Anola et occupe les postes de présidente et de vice-présidente depuis sa création. En 2019, Jackie a été honorée par sa communauté lorsqu'ils lui ont demandé d'assumer le rôle d'Aînée pour la communauté. Jackie était fière d'accepter ce rôle et a pris ses responsabilités au sérieux car elle reconnaît l'importance que ce rôle a pour sa communauté. 

Jackie s'est jointe à Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC) en mai 1999, initialement en détachement de l'Agence du revenu du Canada. Jackie a occupé de nombreux postes de direction, allant de la gestion d'une équipe de 100 transformateurs offrant des programmes de stabilité du revenu agricole à la coordination de l'élaboration d'un plan stratégique triennal pour la Direction des programmes du revenu agricole. Jackie a également effectué un travail considérable avec la Communauté nationale de gestion (CNG), ce qui lui a donné l'occasion de travailler sur des questions relatives à la communauté de gestion dans l'ensemble du gouvernement fédéral. Au cours de son affectation à la CNG en tant que directrice exécutive, elle a supervisé les activités nationales d'Objectif 2020 et a joué un rôle de soutien auprès du Bureau du dirigeant principal des ressources humaines lors de l'élaboration et du déploiement de l'Initiative de gestion du rendement. Jackie est un membre du Cercle du réseau autochtone du ministère depuis plusieurs années, croyant en la valeur qu'il apporte à la communauté autochtone du ministère. 

Rencontrez nos formidables panélistes

Alexis Ford-Ellis, Directeur, le mieux-être en milieu de travail et santé mentale, Cercle du savoir sur l’inclusion autochtone

Alexis Ford-Ellis est une femme gwich’in de la bande de Fort MacPherson située autour d'Aklavik / Inuvik dans les Territoires du Nord-Ouest. Elle a grandi dans un environnement de violence chronique et de toxicomanie, et a vécu de nombreuses expériences traumatisantes. Grâce aux enseignements de nombreux aînés et guérisseurs merveilleux, elle a appris à transformer sa colère et sa haine en amour et en pardon tout au long de son parcours de guérison. 

Elle est actuellement en détachement au Cercle du savoir sur l’inclusion autochtone (CSIA) en tant que directrice du bien-être et de la santé mentale. Auparavant, elle a été membre du corps enseignant de l'École de la fonction publique du Canada (EFPC) pour le programme d'apprentissage autochtone (2019), directrice du bien-être à Justice Canada (2015-2019) et directrice régionale des ressources humaines de la région des Prairies à Justice Canada (2010-2015). 

En 2010, elle a obtenu sa maîtrise en psychologie du counseling à la City University de Seattle, Washington, sur le campus satellite d'Edmonton. En tant qu'étudiante en psychologie, Alexis a fait un stage dans un centre de traitement pour jeunes autochtones et a effectué des recherches sur le thème "​How is the Medicine Wheel Considered in Therapeutic Practice​" (2010), qui a récemment été publié dans le Journal of Concurrent Disorders, édition spéciale, Indigneous Mental Health, septembre 2019. 

Alexis a quatre belles filles, trois petites-filles, ainsi que de nombreux enfants et petits-enfants adoptés. Elle aime faire de la course à pied, du bénévolat, du yoga en salle chauffée ainsi que de la couture et prend aussi plaisir à écrire ses histoires.

Grâce à son expérience personnelle en tant que femme gwich'in, avec plus de 25 ans d'expérience en ressources humaines dans la fonction publique fédérale et à sa formation en psychologie, elle est en mesure d'apporter une grande expertise et une expérience vécue dans la diffusion de messages sur la santé mentale.

Premier maître de 2e classe Eli Langley, gestionnaire des carrières pour les techniciens de marine principaux, Directeur – Carrières militaires, et coprésident militaire, Groupe consultatif des Autochtones de la Défense de la région de la capitale nationale 

Eli est né à Honey Harbour, ville située sur les rives de la baie Georgienne en Ontario. Il s’enrôle dans la Marine à 24 ans et est affecté à Victoria, en Colombie Britannique, où il travaille à bord du Navire canadien de Sa Majesté Protecteur. Il se porte ensuite volontaire pour servir à bord des Sous-marins canadiens de Sa Majesté : il est affecté aux quatre sous-marins de la classe Victoria et navigue à bord des flottes du Pacifique et de l’Atlantique déployées au Panama et en Asie.

Il est affecté à Ottawa en juillet  2021 dans l’organisation du directeur – Carrières militaires, où il est actuellement le directeur des carrières pour les techniciens de marine principaux sur la côte Ouest ainsi que le coprésident militaire pour le Groupe consultatif des Autochtones de la Défense de la région de la capitale nationale. 

Eli est Ojibway et appartient à la Première Nation de Beausoleil située sur l’île aux Chrétiens dans la baie Georgienne, où sa grandmère est née. Elle a été émancipée lorsqu’elle a épousé le grandpère d’Eli, un homme blanc. Pour cette raison, sa mère n’a été considérée autochtone qu’en 1985, date à laquelle la loi a changé et a rendu le « statut d’indien » à toutes les personnes qui avaient été émancipées.  

En 2010, le projet de loi sur l’égalité entre les sexes a reconnu que les Autochtones qui descendent de femmes sont de la même lignée que ceux et celles qui descendent d’hommes, ce qui a permis à Eli d’obtenir son « statut d’indien ».

Eli est marié à Rebecca et a trois enfants : Elizabeth, 13 ans, Andrew, 12 ans, et Violet, 10 ans.

Henry Kudluk , conseillère de sensibilisation aux cultures autochtones, Direction générale de la main-d'œuvre autochtone, Direction des ressources humaines, Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada

Henry Kudluk est né à Churchill au Manitoba; il a grandi à Coral Harbour, Nunavut. Il est le premier de sa famille à être né dans un hôpital. Henry est un ancien élève du pensionnat. Il est à Services aux Autochtones Canada depuis 2005, il a commencé au Secrétariat des relations avec les Inuits lors de sa création récente. Il travaille maintenant à la Direction générale de la main-d'œuvre autochtone de la Direction des ressources humaines. Henry est grand-père de trois petits-enfants, il a trois enfants adultes. 

Son passe-temps à temps partiel est la sculpture sur pierre. En 2009, sa plus grande fierté aux Affaires autochtones a été de traduire et de lire le document d'excuses officielles de réinstallation dans l'Extrême-Arctique dans les collectivités de Resolute Bay et de Grise Fiord. En lisant le document d'excuses, Henry pensait à son père qui a été relocalisé du Nord du Québec à Coral Harbour au Nunavut. 

Rencontrez nos co-animateurs

Tom Howe, conseiller principal, Initiatives de réconciliation, Pêches et Océans Canada

Tom Howe est un fier père, grand-père, oncle, frère et fils, ainsi que le tendre partenaire de Monique. Il est de descendance anishinaabe et micmaque et travaille à Pêches et Océans Canada depuis 2001. En tant que gestionnaire régional de la Direction des affaires autochtones de la Gestion des pêches dans la région des Maritimes située à Dartmouth, en Nouvelle-Écosse, Tom dirige une équipe chargée de mettre en œuvre des programmes relatifs aux pêches autochtones et d’apporter de l’aide en matière de pêches fondées sur les droits. Il tire une grande fierté du travail qu’il accomplit avec le peuple de son père (les Mi’kmaq), d’autres partenaires autochtones et ses collègues du Ministère. 

Il a récemment interrompu ses fonctions dans la région des Maritimes et, depuis août 2021, il est en affectation comme conseiller principal auprès des champions nationaux de la réconciliation du Ministère.

Son approche à l’égard de tout ce qu’il entreprend au Ministère est influencée par la sagesse et les valeurs ancrées dans ses enseignements traditionnels et sa culture. Lorsqu’il était enfant, sa mère lui a insufflé un profond sentiment de fierté envers ses origines autochtones et lui a inculqué l’importance de dire la vérité aux personnes au pouvoir, où que la vie le mène. À certains égards, nous pourrions dire qu’il a fait progresser la réconciliation tout au long de sa vie et de sa carrière, bien avant qu’elle ne devienne une priorité et un engagement officiels du gouvernement du Canada. 

Bernadeth Betchi, responsable de section par intérim, conseillère principale pour la diversité et l'inclusion, Groupe du matériel, Défense nationale

Bernadeth détient un baccalauréat en communication, une maîtrise en étude sur les femmes et l’étude de genre et elle est candidate au doctorat en philosophie féministe et en études de genre à l’Université d’Ottawa.

Elle a travaillé au cabinet du premier ministre du Canada, à la Commission canadienne des droits de la personne et elle est professeure en communication et droits de la personne. Bernadeth a aidé les gouvernements et les organisations à se centrer sur la diversité, l’équité et l’inclusion.

En tant que femme Noire vivant au Canada, on lui a constamment rappelé qu’elle pouvait être une femme étrangère. Pour cette raison, elle a toujours été intriguée par les expériences d’autres groupes marginalisés. Bernadeth a toujours été attirée par leurs récits, reconnaissant leurs similitudes et leurs différences qui les réunissent alors qu’ils s’efforcent à construire ou de déconstruire leur identité culturelle.

Mission de la série Demandez-moi n’importe quoi

Nous reconnaissons que les individus sont dotés de multiples facettes qui font de nous ce que nous sommes. Nous ne sortons pas tous du même moule et nous ne correspondons pas à des catégories bien définies. Nous représentons la mosaïque du Canada.

Il est important d’apprécier les expériences, les différences et les caractéristiques uniques de chacun. Lorsque nous développons nos compétences culturelles, nous sommes en mesure de mieux travailler ensemble au sein de nos équipes et d’agir les uns envers les autres avec pertinence, empathie et compassion. En célébrant et en partageant notre authenticité, nous nous apprécions davantage les uns les autres, de même que la diversité qui nous entoure.

Nous savons que grâce à la diversité, les lieux de travail et les communautés sont plus forts, plus résilients et obtiennent plus de succès. La diversité créé surtout des espaces d’inclusion et favorise un milieu de travail d’appartenance où les personnes se sentent estimées.

#DéfiDMNQ

Nous encourageons les autres à prendre part à des conversations courageuses avec leurs pairs. Profitez des séances Demandez-moi n’importe quoi comme des occasions de dialoguer franchement avec vos équipes dans vos milieux de travail.

Voici ce que vous devez faire :

Après la séance Demandez-moi n’importe quoi – questions pour la discussion de la séance en équipe

  1. Qu’est-ce que je retiens principalement? Approfondir et partager une citation, une histoire ou un moment exceptionnel.
  2. Qu’est-ce qui m’a rendu mal à l’aise/une chose dont je n’étais pas conscient?
  3. Quel est un exemple de discrimination systémique dont j’ai conscience dans ma vie?
  4. Qu’est-ce que je ne ferai plus?
  5. Comment puis-je utiliser ma voix et mon influence, ouvertement et de façon plus discrète ?
  6. Sur quelle question vais-je me pencher et en apprendre plus?
  7. Comment vais-je continuer ce dialogue?

Il est important d’apprécier les expériences et les caractéristiques uniques de chacun. En développant nos compétences culturelles, nous sommes en mesure de mieux travailler ensemble au sein de nos équipes et d’agir les uns envers les autres avec pertinence, empathie et compassion. En célébrant et en partageant notre authenticité, nous nous apprécions davantage les uns les autres, de même que la diversité qui nous entoure.apprécions davantage les uns les autres, de même que la diversité qui nous entoure.

Remerciements à nos collaborateurs

Nous remercions nos collaborateurs de toute la fonction publique du Canada - Garde côtière canadienne, Défense nationale, Pêches et Océans Canada, Relations Couronne-Autochtones et Affaires du Nord Canada, Cercle du savoir sur l’inclusion autochtone, Agriculture et Agroalimentaire Canada.

Animateurs : Bernadeth Betchi et Tom Howe

Panélistes : Jackie Mason, Alexis Ford-Ellis, Eli Langley et Henry Kudluk

L'équipe DMNQ : Tara Lockhart, Terri-Ann Hurst, Natasha Lim, Jasmine Cousineau, Shelby Racine, Danielle MacKinlay, Michel Mainville, Melissa Michaud, Lamare Robinson, Liliya Ishkaeva, Terri Graham, Kelly Brewer-Balch, Lyrique Richards, Michèle Elliott, Wanda Lewis

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :