20e anniversaire de la résolution 1325 du Conseil de sécurité des Nations Unies

Vidéo / Le 2 novembre 2020

Transcription

Maryam Monsef, Ministre des Femmes et de l’Égalité des genres et du Développement économique rural

Il y a 20 ans, les femmes des communautés du monde entier ont convaincu le Conseil de sécurité des Nations Unies d’adopter la résolution 1325 sur les femmes, la paix et la sécurité.

Cette résolution reconnaît le rôle important que les femmes jouent dans la prévention de la guerre, la résolution et la fin des conflits, ainsi que dans la reconstruction après guerre.

François-Philippe Champagne, Ministre des Affaires étrangères

En tant que leaders communautaires, les femmes travaillent souvent au delà des zones de conflit et aident à rétablir le dialogue entre les parties.

Elles élargissent le débat afin de dénouer l’origine des conflits et mettent de l’avant les plus vulnérables.

Et lorsque les combats prennent fin, elles aident à maintenir la paix et à bâtir des sociétés prospères.

Anita Vandenbeld, Secrétaire parlementaire du ministre de la Défense nationale

La participation significative des femmes dans les processus de paix augmente de 35 % les chances de succès à long terme.

Cependant, bien trop souvent, les femmes en sont totalement exclues.

La résolution 1325 constitue une voie à suivre.

Elle indique clairement que, pour établir un climat de paix et de sécurité dans le monde entier, il est essentiel que les femmes participent à tous les aspects du processus de paix – de la mobilisation à l’échelle locale à la participation aux missions du maintien de la paix en uniforme, en passant par la prise de décision de haut niveau.

(MM) Mais ce n’est pas tout. La résolution 1325 a mis en lumière l’un des plus grands silences de l’histoire : soit la pratique systémique, brutale et généralisée du viol et de la violence fondée sur le sexe comme armes de guerre.

Elle exige la protection des personnes vulnérables, et la fin de l’impunité accordée à ceux qui commettent ces actes de violence.

(FPC) Au Canada, le programme Femmes, paix et sécurité est un élément clef de notre Politique étrangère féministe.

Karina Gould, Ministre du Développement international

C’est pourquoi nous avons lancé le Plan d’action du Canada sur les femmes, la paix et la sécurité, qui vise à aider les femmes et les jeunes filles ici, au pays, et partout dans le monde.

Nous intégrons une analyse comparative entre les sexes plus dans nos politiques, nos programmes et nos prises de décision.

Nous sommes à l’écoute des femmes et des jeunes filles des communautés pour connaître leurs priorités.

Nous nous penchons sur les défis auxquels sont encore confrontées les femmes canadiennes, en particulier les femmes autochtones, notamment la violence et la discrimination fondées sur le sexe, et nous travaillons à les éliminer.

(AV) Et nous soutenons les femmes qui occupent des postes de direction dans nos institutions et dans le cadre des opérations de maintien de la paix dans le monde entier.

En 20 ans, nous avons fait beaucoup de progrès.

Mais nous savons qu’il reste beaucoup de travail à faire.

(MM) Aucun pays n’est parfait. Le Canada a beaucoup à partager avec le reste du monde – et nous avons beaucoup de choses à apprendre et à améliorer.

(KG) Nous continuerons à soutenir les femmes et les jeunes filles ici et dans le monde entier, et à veiller à ce que leurs voix soient entendues pour prévenir et résoudre les conflits armés.

(AV) Nous nous efforcerons d’accroître le nombre de femmes qualifiées qui participent à nos opérations de paix, principalement dans des postes de direction clés.

(FPC) Et nous ferons notre part

(KG) Et nous contribuerons

(AV) Et nous contribuerons à créer un monde meilleur pour tous.

(FPC) Pour bâtir un monde meilleur pour tous.

(KG) À créer un monde meilleur pour tous.

(MM) À créer un monde meilleur pour tous.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :