Semaine de sensibilisation à l’ACS+ : Mythes et faits sur l‘ACS+

Vidéo / Le 3 novembre 2020

Transcription

À partir du territoire non cédé des Algonquins Anishinabeg, nous vous souhaitons la bienvenue à la Semaine de sensibilization à l'ACS+. Nous vous remercions d'avoir cliqué sur le lien et de passer un moment avec nous pour contribuer à faire connaître advantage l'analyse comparative entre les sexes plus et à mieux comprendre ses implications.

Maintenant, prenons un moment pour déboulonner quelques mythes au sujet de l'ACS+.

Mythe numéro 1: l'ACS+ ne sert qu'à faire advancer les intérêts des femmes.

En fait, l'ACS+ n'est pas un instrument de revendication.

C'est un processus analytique conçu pour nous aider à poser des questions, à remettre en cause les idées préconçues et à prévoir les repercussions potentielles de nos decisions en fonction de la diversité de la population canadienne. En plus du sexe et du genre, l'ACS+ tient compte de tous les facteurs identitaires comme la race, l'origine ethnique, la religion, l'âge et les handicaps de nature physique ou mentale.

Mythe numéro 2: les femmes et les hommes sont déjà égaux au Canada, donc l'ACS+ est inutile.

Même si nous avons fait beaucoup de progrès, il reste encore d'importants écarts en matière d'égalité. Les femmes qui travaillent à temps plein au Canada ne gagnent en Moyenne que 87 cents pour chaque dollar touché par les hommes, et c'est encore moins pour les femmes noires et autochtones. Les femmes sont toujours sous-représentées dans les postes de direction et de cadres supérieurs, puisqu'elles n'occupent que 23% de ces postes au sein des 500 plus grandes entreprises au Canada.

Mythe numéro 3: l'ACS+ n'est rien de plus qu'une autre case à cocher.

Bien sûr que non. L'utilisation de l'ACS+ comme outil est une exigence du Conseil du Trésor. Il s'agit d'un processus d'analyse qui sert à évaluer les répercussions potentielles des politiques, des programmes ou des initiatives sur divers groupes de personnes: femmes, hommes ou autres. Cet outil est utilisé pour determiner comment seront dépensés des millions de dollars tous les jours.

Mythe numéro 4: l'ACS+ s'applique uniquement aux secteurs sociaux du gouvernement GBA+.

Même si les enjeux d'égalité entre les sexes et de diversité sont plus évidents dans certains secteurs d'activités comme l'éducation et la santé, et moins évidents dans d'autres, comme la défense, cela ne signifie pas pour autant que les questions d'ordre sexospécifique ne sont pas pertinentes. L'ACS+ peut être utilisée, et l'a été, pour évaluer les grands projets d'approvisionnement, contribuant ainsi à garantir que les équipements et les produits répondent à une diversité de besoins. Elle peut aussi contribuer à la mise en oeuvre
de solides strategies de recrutement au sein de l'Équipe de la Défense pour favoriser la diversité en milieu de travail.

Nous vous remercions d'avoir passé quelques minutes avec nous pour en apprendre plus sur l'ACS+. Et même s'il n'est pas possible de s'abonner ou de cliquer sur "J'aime", partagez cette video avec vos collègues et amis pour les sensibiliser à ces enjeux dans le cadre de la Semaine de sensibilisation à l'ACS+.

Au cours des prochains jours, nous espérons vraiment que vous prendrez le temps de vous informer sur l'ACS+ et que vous utiliserez cet outil chaque fois que vous en aurez l'occasion. C'est une chose d'exister, c'en est une autre d'être accueilli; mais ultimement, les gens veulent avoir un sentiment d'appartenance. Il ne se crée pas du jour au lendemain, mais vous pouvez en être le point de départ. En mettant en application l'ACS+, vous nous aidez à atteindre cet objectif. Merci encore, et prenez soin de vous.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :