Entrevue Nouvelles de l'ED : mgén Eric Kenny, Commandant de la région canadienne du NORAD de nous en dire davantage sur ex AMALGAM DART

Vidéo / Le 1 avril 2021

Transcription

(E) L’exercice AMALGAM DART du NORAD a eu lieu récemment, donnant l’occasion aux forces canadiennes et américaines de travailler ensemble et de perfectionner leurs techniques de défense aérienne en milieu arctique.

Se déroulant sur de multiples sites en territoire nordique au Canada et aux États-Unis, cet exercice d’entraînement au vol réel a sollicité la participation de chasseurs et d’aéronefs de soutien de l’OTAN des deux pays.

Nous avons demandé au major-général Eric Kenny, Commandant de la région canadienne du NORAD de nous en dire davantage.

(EK) Cet exercice de vol réel comprend des aéronefs des États-Unis, du Canada et de l'OTAN qui ont décollé de multiples endroits de l'Arctique.

L'entraînement s'est fait à partir de différents scénarios qui pourraient être réels et qui avaient pour but de renforcer notre capacité de donner l'alerte, de contrôler l'espace aérospatial, de défendre l'Amérique du Nord.

Il a prouvé que le NORAD et les États-Unis forment pour le NORAD une équipe binationale qui peut réellement travailler avec ses alliés et ses partenaires dans l'Arctique.

Il a prouvé que nos mesures contre la COVID-19 ont été bien appliquées et ont assuré la sécurité de nos membres et nos agglomérations où nous étions.

En définitive, nous voulons que la région de l'Arctique soit stable, qu'il y ait aucun conflit, que les nations s'y montrent responsables, s'y fassent confiance et coopèrent.

Durant l'exercice AMALGAM DART, le NORAD a collaboré non seulement avec les commandements tel que le Commandement des opérations interarmées du Canada, mais aussi avec tous ceux qui sont concernés dans la région de l'Arctique, soit l'OTAN, le Groenland, les communautés et les villes indigènes, reconnaissant les relations qui existent tout en étendant nos capacités dans l'extrême Arctique.

Cet exercice a mis à l'épreuve nos capacités de rapidement positionner nos équipements communs dans le nord jusqu'à Thulé au Groenland et à la station Alert, station des Forces canadiennes au Nunavut.

Bien que dans des conditions difficiles et durant une pandémie, notre équipe binationale a réussi à tous les égards et j'en suis très fier. Cet exercice a prouvé que notre équipe est prête à exécuter notre mission de NORAD tous les jours.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :