Entrevue Nouvelles de l'ED : la cmdt du Centre de formation pour le soutien de la paix, la lcol Gervais, et la col Chomsri des forces armées thaïlandaises

Vidéo / Le 17 novembre 2021

Transcription

(G) Le Centre de formation pour le soutien de la paix de Kingston, en Ontario, a tenu récemment un cours d’observateur militaire des Nations Unies.

Les participants satisfont désormais aux exigences requises pour prendre part à un déploiement en tant qu’observateur militaire, notamment les compétences visant la protection des civils et de l’égalité des genres, la gestion des risques pour la sécurité et la sécurité relative aux engins explosifs improvisés.

Aujourd’hui, nous accueillons la lieutenant-colonel Véronique Gervais, commandante du Centre, et la colonel Jiraporn Chomsri, instructrice invitée des forces armées thaïlandaises.

Lieutenant-Colonel Gervais, Colonel Chomsri, merci de vous entretenir avec nous.

Colonel Chomsri, quelles sont vos expériences dans ce domaine? Pouvez-vous préciser les composantes du cours que vous avez présentées?

(JC) En fait, j’ai déjà rempli les fonctions d’observateur militaire et acquis de l’expérience au cours de missions de l’ONU, trois missions. Et pendant le cours, je m’occupe des composantes relatives à l’enquête, à la surveillance, à la liaison et à la coordination, comme le commandant l’a déjà indiqué. En tant qu’observateurs militaires, nous sommes les yeux et les oreilles de la mission, et il nous incombe d’établir un lien entre l’ONU et les forces locales. Ainsi, le rôle d’observateur militaire est primordial pour réaliser le mandat de la mission. Oui.

(G) Lieutenant-Colonel Gervais, pourquoi est-il primordial d’accueillir des instructeurs d’autres pays, comme la colonel Chomsri, pour présenter des éléments de l’instruction?

(VG) De plus, la contribution à nos cours des participants, c’est-à-dire les participants d’autres pays, c’est la diversité de pensée. Vous savez, la diversité n’est pas seulement une question de genre. C’est également le fait d’accueillir nos participants d’autres pays. En effet, la façon dont ils abordent les problèmes diffère véritablement de l’approche que nous adopterions. Selon moi, c’est très important pour un cours comme celui-ci.

Lieutenant-Colonel Gervais, outre le cours d’observateur militaire des Nations Unies, quels sont d’autres cours offerts par le CFSP et comment les personnes intéressées peuvent-elles en tirer parti?

(VG) Au Centre, nous présentons des cours et des instructions. Le cours d’observateur militaire des Nations Unies est l’un de nos cours, et durant l’instruction préalable au déploiement, nous ajoutons l’instruction individuelle préalable au déploiement. Cependant, pour participer à ces cours ou instructions, le COIC doit vous y inscrire; vous devez donc avoir été choisi en vue d’une mission ou d’un déploiement. Nous tenons toutefois six autres cours s’inscrivant dans le calendrier national de l’Armée. Nous avons donc trois cours sur les opérations psychologiques, deux cours différents sur la COCIM, de même qu’un cours sur les opérations d’information. Ces cours sont offerts non seulement aux membres de l’Armée canadienne, mais aussi à l’ensemble des membres des FAC, quel que soit leur élément. Que vous soyez membre de la Force régulière, de la Réserve, de l’Armée, de la Marine, de la Force aérienne ou des FOS, vous pouvez assister à nos cours.

Pour vous inscrire, vous devez en parler avec votre chaîne de commandement. Vous pouvez aussi visiter notre site Web, www.canada.ca, et rechercher « CFSP » pour voir une description de tous nos cours; on y précise le grade minimal requis pour participer au cours, de même que la description de celui-ci. Vous pouvez ensuite communiquer avec votre chaîne de commandement et tenter d’être choisi comme participant aux cours que l’on présente au Centre.

Lien connexe

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :