Récit des FAC | Les FAC et les Premières Nations, ensemble contre la COVID-19

Vidéo / Le 14 mai 2021

Transcription

(SS) C’est profondément enraciné dans l’habileté à aider les Canadiens, ici au Canada. C’est quelque chose que je n’avais jamais pu faire avant cette année. Compte tenu de l’état actuel de la pandémie de COVID-19, ça change bien des choses pour mon équipe et moi qui sommes ici, le fait de pouvoir aider ceux qui ne sont pas nécessairement capables d’embaucher d’autres ressources.

Je suis la lieutenant Sarah Stang, infirmière de soins généraux du 1er Hôpital de campagne du Canada.

(TZ) Les Forces armées canadiennes sont venues nous aider avec cette tâche de vacciner la communauté.

(SS) Chaque nouvelle communauté a une culture différente et une langue différente, ce à quoi ma famille et moi, on n’est pas habitué. On a pu découvrir ces cultures au moyen de formations en ligne au sein des forces militaires, et on a une bonne entente avec des traducteurs et des guides locaux pour nous aider dans notre rôle et combler l’écart entre les cultures.

(LW) Ils ont été excellents et nous ont beaucoup aidés. Ça nous a donné, au personnel infirmier, un répit dans la charge de travail et le chaos de l’organisation et de la gestion d’une clinique de masse, ainsi qu’à la planification d’une clinique de masse.

(SS) Je suis reconnaissante d’avoir eu cette occasion de travailler non seulement dans cette communauté des Premières Nations et dans diverses communautés du nord du Manitoba, mais également avec le 1er Régiment, Royal Canadian Horse Artillery, et la Force opérationnelle aérienne avec qui on est affecté. Ça été intéressant de voir le niveau de soutien logistique nécessaires dans ces opérations pour fournir l’appui dont ces communautés ont besoin.

(TZ) Ils nous ont aidés de diverses façons, notamment en assurant la désinfection, en aidant à sensibiliser la communauté au vaccin…

(LW) Ils sont venus avec des vaccinateurs et du personnel infirmier, ils ont donc pu administrer le vaccin. Ça nous aide vraiment.

(SS) Ce sont toutes des cultures différentes de la mienne. Ce n’est pas la culture que j’ai connue en grandissant. Cependant, l’entraînement qu’on a reçu avant notre arrivée, les guides locaux et les coutumes auxquelles on a été initié, c’est intéressant et c’est une excellente occasion d’apprendre, bien que l’expérience ait été restreinte à cause de la COVID-19.

En effet, on a vraiment l’impression d’être dans un environnement différent du nôtre. C’est donc une merveilleuse occasion d’en apprendre davantage sur la communauté des Premières Nations et des communautés cries où on est allés.

(TZ) Oui, ils ont tout simplement apporté un énorme soutien, et je ne pense pas que ça aurait été possible sans votre aide. On est vraiment reconnaissant.

(LW) Et je souhaite remercier les Forces armées d’être venues nous prêter main-forte et appuyer notre communauté. Je tiens aussi à dire merci à notre chef et à notre conseil.

(SS) Ça a été une expérience gratifiante, c’est sûr, et une merveilleuse façon de découvrir différentes cultures faisant partie intégrante de la culture canadienne dans son ensemble.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :