Récit des FAC | La pandémie de COVID-19 n’arrête pas Laura Stevenson des PSP

Vidéo / Le 18 juin 2021

Transcription

Je préfère inspirer les autres et leur montrer qu’il est possible d’avoir un emploi ordinaire, des enfants, une famille et d’être quand même capable de participer à des compétitions de haut niveau.

Je m’appelle Laura Stevenson, et je suis coordonnatrice du conditionnement physique ici à Ottawa et aussi à Gatineau. Je supervise le personnel qui gère nos gymnases.

J’ai toujours fait du sport. J’ai fait de la gymnastique, joué au soccer, fait du conditionnement physique et du culturisme. J’ai étudié en sciences de l’activité physique à l’Université d’Ottawa. J’ai pour idoles de nombreuses femmes qui sont mères de famille et qui participent toujours à des compétitions de haut niveau, ainsi que des athlètes plus âgées qui visent l’excellence. Elles représentent mieux là où j’en suis.

Le conditionnement physique est une composante de la bonne forme opérationnelle, et c’est là que nous entrons en jeu, car nous voulons nous assurer que les militaires viennent au gymnase, mais nous devons aussi veiller à ce qu’ils soient prêts pour leur évaluation Forces, qui a lieu habituellement chaque année. Nous ne parlerons pas de l’an dernier, à cause de la COVID, mais évidemment, ils doivent réussir le test et répondre à certaines normes pour être envoyés outremer ou partir en mission. Si nous pouvons leur donner les outils nécessaires et un certain degré de motivation, nous jouons un rôle important dans le maintien de leur bonne forme opérationnelle.

Vous ne réfléchissez pas trop à votre vie jusqu’à ce que la COVID frappe, je pense. Nous avons dû nous adapter et ça a été très difficile. Nous nous sommes retrouvés à la maison, et ce n’est pas nécessairement l’endroit où vous avez envie de vous entraîner. Nous tentons de nous sortir de cette zone, et c’est pourquoi nous allons au gymnase pour sortir de notre routine quotidienne.

Nous avons dû passer en mode virtuel pour tout, et ça a été tout un apprentissage pour nous. Nous n’avions jamais eu Facebook ou Instagram, alors nous avons donné des cours en ligne tous les jours. Nous avons invité les gens à des entraînements sur Zoom, nous avons fait participer les unités. Dans une situation comme celle-là, avec la COVID et les militaires à la maison, qu’y avait-il à faire? Nous voulons qu’ils viennent vers nous et leur servir de ressources, parfois simplement leur permettre d’essayer des choses qu’ils n’avaient peut-être jamais essayé avant. Je dirais même que le conditionnement physique ne se fait pas au gymnase. Vous pouvez même aller à l’extérieur, par exemple, et faire des pas de plus. Beaucoup de gens se donnent cette pression en se disant : « Je dois aller au gym pour garder la forme, je dois aller au gym pour obtenir des résultats. » Mais au bout du compte, il suffit d’être plus actif. Je veux juste que tout le monde sache qu’il est possible de faire son conditionnement physique dans son salon, à l’extérieur, avec des amis. Vous pouvez même le faire sur FaceTime. Trouvez une option avec laquelle vous êtes à l’aise. Ce n’est peut-être pas quelque chose que vous aviez l’habitude de faire dans le passé, mais je suis convaincue que les bénéfices mentaux et physiques d’être en forme nous apporte tellement en cette période de COVID et nous ferons tous du bien à long terme.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :