Récit des FAC | Femmes soldats – Comment les normes culturelles des FAC ont transformé la vie d’une jeune fille haïtienne

Vidéo / Le 4 septembre 2020

Transcription

Je suis le Cplc Roche. Je suis administrateur de ressources humaines au 2e Escadron des mouvements aériens.

J'avais environ 10-12 ans. La première fois qu'ils sont venus, je crois que c'était en 1991, que les Nations unies sont arrivées de Haïti pour aider. Donc, c'était la première fois que je voyais des femmes dans les forces armées. Fait qu’avant, ça existait pas en Haïti. Je voyais pas de différence vraiment entre les hommes et les femmes à ce moment-là. Je voyais que tout le monde faisait leur métier tout simplement, peu importe. Ça m'avait impressionnée.

Donc, mon rêve, il y a une possibilité que je puisse le réaliser puisque je voyais vraiment des femmes pour vrai dans la vraie vie en train de faire ce genre de métier là. Une fois que je suis arrivée ici au Canada et que j'ai été à l'école secondaire, on a eu des sergents recruteurs qui sont venus nous donner de l'information pour la réserve. Ça m'a fait me rappeler de mon rêve que je voulais devenir militaire. Donc, pour moi, c'était le signe que: et voilà, c'est le temps.

Lorsque j'ai avisé ma mère que je voulais m'enrôler dans les Forces, elle ne voulait rien savoir parce que de par son expérience quand elle était en Haïti, donc elle, elle a vécu la période Duvalier Père, Tonton Macoute et tout ça. Fait qu'elle a pas eu une bonne image. C'est comprenable, mais il a fallu que j'aille au-delà de ça. Donc, je voulais faire mes propres expériences en m'enrôlant dans les Forces.

Ça a été et ça l'est encore, une expérience enrichissante. J'ai pu me dépasser. Le côté discipline, le côté qu'on a tellement d'avantages, on a tellement d'opportunités. On peut vraiment se surpasser en étant dans les Forces. Aujourd'hui, ma mère est très fière d'où est-ce que je suis rendue. Elle pensait pas que je serais restée aussi longtemps et que j'aurais eu une carrière aussi longue. Ça fait 19 ans que je suis dans les Forces. J'ai une belle carrière et si c'était à refaire, je le referais n'importe quand.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :