The Canadian Scottish Regiment (Princess Mary's)

Lignée officielle du régiment d'infanterie The Canadian Scottish Regiment (Princess Mary's).

Insigne

Colonel-en-chef : Son Altesse Royale la Princesse Alexandra, l'Honorable Mme Ogilvy LG GCVO CD

Insigne

Description

Un sautoir d'argent chargé d'un listel soutenu d'un anneau rompu en fasce, le tout d'azur liséré d'or inscrit « THE », « CANADIAN » et « SCOTTISH » en lettres du même, sommé de la couronne royale au naturel, environné de seize feuilles d'érable d'automne du même et soutenu d'un listel semblable inscrit de la devise.

Symbolisme

Les seize feuilles d'érable évoquent l'action du 16e Bataillon du Corps expéditionnaire canadien durant la Première Guerre mondiale. Les feuilles d'érable représentent le service au Canada et la couronne, le service au souverain. La croix de Saint-André, patron de l'Écosse, se retrouve fréquemment sur les insignes de régiments de montagnards. Les mots « THE CANADIAN SCOTTISH » forment une variante du nom du régiment et « DEAS GU CATH » en est la devise.

Devise

DEAS GU CATH (Prêt à piquer)

Marche

« Blue Bonnets Over the Border »

Alliance

Armée Britannique

The Royal Regiment of Scotland

Drapeau consacré régimentaire

Drapeau consacré régimentaire

Drapeau de camp

Drapeau de camp

Honneurs de bataille

Première Guerre mondiale

YPRES, 1915, '17; Gravenstafel; Saint-Julien; FESTUBERT, 1915; MONT-SORREL; SOMME, 1916; Pozières; Flers-Courcelette; Thiepval; Crête d'Ancre; Ancre, 1916; ARRAS, 1917, '18; Vimy, 1917; Arleux; Scarpe, 1917, '18; CÔTE 70; Passchendaele; AMIENS; Drocourt-Quéant; LIGNE HINDENBURG; Canal du Nord; POURSUITE VERS MONS; FRANCE ET FLANDRES, 1915-18.

Distinction honorifique

Un insigne d'épaule de feuilles de chêne pour les actions du « 16th "Overseas" Battalion, CEF », au boisé de Kitchener (bois de Cuisiniers) les 22/23 avril 1915.

Second Guerre mondiale

DÉBARQUEMENT EN NORMANDIE; Putot-en-Bessin; CAEN; L'Orne; FALAISE; La Laison; Calais, 1944; L'ESCAUT; Canal Léopold; Poche de Breskens; LA RHÉNANIE; Plaines du Waal; Bois de Moyland; LE RHIN; Emmerich-Hoch Elten; Deventer; Wagenborgen; NORD-OUEST DE L'EUROPE, 1944-1945.

Lignée

Ce régiment de la Force de réserve vit le jour le 3 septembre 1912 et regroupe les régiments et batterie d'artillerie suivants.

Le « The Canadian Scottish Regiment (Princess Mary's) » vit le jour à Victoria, en Colombie-Britannique, le 3 septembre 1912, lorsque le « 88th Regiment Victoria Fusiliers » fut autorisé.Note de bas de page 1 Le 12 mars 1920, il se fusionna avec le « 50th Regiment "Highlanders" » (voir ci-dessous) et fut rebaptisé « The Canadian Scottish Regiment ».Note de bas de page 2 Il fut rebaptisé: « 3rd (Reserve) Battalion, The Canadian Scottish Regiment » le 7 novembre 1940;Note de bas de page 3 « 3rd (Reserve) Battalion, The Canadian Scottish Regiment (Machine Gun) » le 26 mars 1942;Note de bas de page 4 « The Canadian Scottish Regiment » le 29 avril 1946;Note de bas de page 5 et « The Canadian Scottish Regiment (Princess Mary's) » le 29 avril 1948.Note de bas de page 6 Le 31 décembre 1954, il se fusionna avec le « 66th Light Anti-Aircraft Regiment, RCA » (voir ci-dessous) et la « 62nd Anti-Tank Battery (Self-Propelled), RCA » (voir ci-dessous), sous la même désignation.Note de bas de page 7

Notes :

Lorsqu'il fut rebaptisé le « The Canadian Scottish Regiment », le 12 mars 1920 (voir ci-dessus), il fut organisé en tant que régiment à cinq bataillons. Le 1er Bataillon (16th Battalion, CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente tandis que le 2e Bataillon (48th Battalion, CEF), le 3e Bataillon (67th Battalion, CEF), le 4e Bataillon (88th Battalion, CEF), et le 5e Bataillon (143rd Battalion, CEF), faisaient partie de l'ordre de bataille de la Réserve.

Le « The Canadian Scottish Regiment » fut dissous en vue de la réorganisation du 1er décembre 1920 et réorganisé la même journée (GO 18/21). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Le 1er août 1930, le « The Canadian Scottish Regiment » fut organisé en tant que régiment à six bataillons. Le 1er Bataillon (16th Battalion, CEF) et le 2e Bataillon (88th Battalion, CEF) (voir ci-dessous) faisaient partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente tandis que le 3e Bataillon (67th Battalion, CEF), le 4e Bataillon (48th Battalion, CEF), le 5e Bataillon (143rd Battalion, CEF), et le 6e Bataillon (103rd Battalion, CEF), faisaient partie de l'ordre de bataille de la Réserve. Les unités de réserve furent dissoutes le 14 décembre 1936 (GO 3/37).

Le 1er avril 1946, le « The Canadian Scottish Regiment » fut réorganisé en tant que régiment à un bataillon (GO 115/46).

Le 4 mai 1951, le régiment mobilisa deux compagnies temporaires dans la Force active, baptisées compagnies « E » et « F » (CAO 110-2, Pt 'B', Supp Issue No. 245/51; et SD 1 Letter No. 4237, 5 mai 1951). La compagnie « E » fut réduite à des effectifs nuls lorsque son personnel passa au « 1st Canadian Highland Battalion » pour le service en Allemagne avec l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (SD 1 Letter No. 4365, 12 novembre 1951). Elle fut dissoute le 29 juillet 1953 (CAO 78-2, Pt 'B', Supp Issue No. 352/53). Initialement, la compagnie « F » servit comme réservoir de renforts pour la compagnie « E ». Le 15 mai 1952, elle fut réduite à des effectifs nuls, lorsque son personnel passa au « 2nd Canadian Highland Battalion » pour le service en Corée avec les Nations Unies (SD 1 Letter No. 4452, 22 avril 1952; et CAO 110-2, Pt 'B', Supp Issue No. 283/52). La compagnie « F » fut dissoute le 29 juillet 1953 (CAO 78-2, Pt 'B', Supp Issue No. 352/53).

Le « 50th Regiment » vit le jour à Vancouver, en Colombie-Britannique, le 15 août 1913, lorsqu'un « régiment d'infanterie de highland de huit compagnies » fut autorisé.Note de bas de page 8 Il fut rebaptisé le « 50th Regiment "Highlanders" » le 21 novembre 1913.Note de bas de page 9 Le 12 mars 1920, il se fusionna avec le « 88th Regiment Victoria Fusiliers », tel que décrit au paragraphe précédent.

Le « 66th Light Anti-Aircraft Regiment (Canadian Scottish Regiment), RCA » vit le jour à Nanaimo, en Colombie-Britannique, le 1er août 1930, lorsque le « 2nd Battalion, The Canadian Scottish Regiment » fut autorisé.Note de bas de page 10 Le 15 décembre 1936, il se fusionna avec la « "A" Company, 11th Machine Gun Battalion, CMGC » et fut rebaptisé le « 2nd Battalion (Machine Gun), The Canadian Scottish Regiment ».Note de bas de page 11 Il fut rebaptisé : « 2nd (Reserve) Battalion (Machine Gun), The Canadian Scottish Regiment » le 7 novembre 1940;Note de bas de page 12 « 2nd Battalion, The Canadian Scottish Regiment » le 1er janvier 1941;Note de bas de page 13 et « 2nd (Reserve) Battalion, The Canadian Scottish Regiment » le 15 octobre 1943.Note de bas de page 14 Le 1er avril 1946, il fut converti en régiment d'artillerie et fut rebaptisé le « 66th Light Anti-Aircraft Regiment (Canadian Scottish Regiment), RCA ».Note de bas de page 15 Le 31 décembre 1954, il se fusionna avec le « The Canadian Scottish Regiment (Princess Mary's) » et la « 62nd Anti-Tank Battery, RCA », tel que décrit au paragraphe précédent.

Notes :

Le « 2nd Battalion, The Canadian Scottish Regiment » fut dissous en vue de l'incorporation avec la « "A" Company, 11th Machine Gun Battalion, CMGC » du 14 décembre 1936 (voir ci-dessus) et réorganisé le lendemain. Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Le 14 décembre 1936, « The British Columbia Hussars » se fusionna avec le « Headquarters » et la « B Company » du « 11th Machine Gun Battalion, CMGC » et la « C Company, 11th Machine Gun Battalion, CMGC » se fusionna avec le « The Westminster Regiment », aujourd’hui le « The Royal Westminster Regiment » (GO 178/36). Le « 11th Machine Gun Battalion, CMGC » (1er juin 1919 au 14 décembre 1936), ne fut pas perpétué (GO 76/37).

La « 62nd Anti-Tank Battery (Self-Propelled), RCA » vit le jour à Duncan, en Colombie-Britannique, le 2 février 1920, lorsque la « 62nd Field Battery (Howitzer), CFA » fut autorisée.Note de bas de page 16 Elle fut rebaptisée : « 62nd Field Battery, CA » le 1er juillet 1925;Note de bas de page 17 « 62nd Field Battery (Howitzer), RCA » le 3 juin 1935;Note de bas de page 18 « 62nd (Reserve) Field Battery (Howitzer), RCA » le 7 novembre 1940;Note de bas de page 19 et « 62nd Anti-Tank Battery (Self-Propelled), RCA » le 1er avril 1946.Note de bas de page 20 Le 31 décembre 1954, elle se fusionna avec le « The Canadian Scottish Regiment (Princess Mary's) » et le « 66th Light Anti-Aircraft Regiment (Canadian Scottish Regiment), RCA », tel que décrit au paragraphe précédent.

Perpétuations

« 16th », « 48th », « 67th », « 88th », « 103rd » et « 143rd "Overseas" Battalion, CEF »

Site du Quartier général

Victoria , Colombie-Britannique

Historique opérationnel

Première Guerre mondiale

Le « 50th Regiment "Highlanders" » fut mobilisé pour le service actif le 6 août 1914, pour fournir des services locaux de protection.Note de bas de page 21

Le « 88th Regiment Victoria Fusiliers » fut mobilisé pour le service actif le 6 août 1914, pour fournir des services locaux de protection.Note de bas de page 22

Le « 16th Battalion », autorisé le 1er septembre 1914 sous l'appellation de « 16th Battalion, CEF »,Note de bas de page 23 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 28 septembre 1914.Note de bas de page 24 Il débarqua en France le 15 février 1915, où il combattit en tant que composante de la 3e brigade d'infanterie, de la 1er division canadienne en France et dans les Flandres jusqu’à la fin de la guerre.Note de bas de page 25 Le bataillon fut dissous le 30 août 1920.Note de bas de page 26

Le « 48th Battalion », autorisé le 7 novembre 1914 sous l'appellation de « 48th Battalion, CEF »,Note de bas de page 27 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 1er juillet 1915.Note de bas de page 28 Il fut converti en unité de pionniers et fut rebaptisé : « 3rd Canadian Pioneer Battalion, CEF » le 6 janvier 1916.Note de bas de page 29 Il débarqua en France le 9 mars 1916, où il servit en tant que composante de la 3e division canadienne en France et dans les Flandres jusqu’au 17 avril 1917, lorsque son personnel passa au Corps d'armée canadien en campagne.Note de bas de page 30 Le bataillon fut dissous le 30 août 1920.Note de bas de page 31

Le « 67th Battalion », autorisé le 20 avril 1915 sous l'appellation de « 67th "Overseas" Battalion, CEF »,Note de bas de page 32 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 1er avril 1916.Note de bas de page 33 Il fut converti en unité de pionniers et fut rebaptisé le « 67th Canadian (Pioneer) Battalion, CEF » le 15 mai 1916.Note de bas de page 34 Il débarqua en France le 14 août 1916, où il servit en tant que composante de la 4e division canadienne en France et dans les Flandres jusqu’au 28 avril 1917, lorsque son personnel passa au Corps d'armée canadien en campagne.Note de bas de page 35 Le bataillon fut dissous le 30 août 1920.Note de bas de page 36

Le « 88th Battalion », autorisé le 22 décembre 1915 sous l'appellation de « 88th "Overseas" Battalion, CEF »,Note de bas de page 37 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 31 mai 1916.Note de bas de page 38 Le bataillon fournit des renforts au Corps d'armée canadien en campagne jusqu'au 18 juillet 1916, lorsque son personnel passa au « 30th Reserve Battalion, CEF ».Note de bas de page 39 Le bataillon fut dissous le 1er septembre 1917.Note de bas de page 40

Le « 103rd Battalion », autorisé le 22 décembre 1915 sous l'appellation de « 103rd "Overseas" Battalion, CEF »,Note de bas de page 41 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 23 juillet 1916.Note de bas de page 42 Le bataillon fournit des renforts au Corps d'armée canadien en campagne jusqu'au 7 janvier 1917, lorsque son personnel passa au « 16th Reserve Battalion, CEF ».Note de bas de page 43 Le bataillon fut dissous le 1er septembre 1917.Note de bas de page 44

Le « 143rd Battalion », autorisé le 22 décembre 1915 sous l'appellation de « 143rd "Overseas" Battalion, CEF »,Note de bas de page 45 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 17 février 1917.Note de bas de page 46 Son personnel passa aux « 24th Reserve Battalion, CEF » et au « Canadian Railway Troops Training Depot » le 15 mars 1917, fournissant des renforts au corps d'armée canadien en campagne.Note de bas de page 47 Le bataillon fut dissous le 4 avril 1918.Note de bas de page 48

Seconde Guerre mondiale

Des détachements du 1er bataillon furent mobilisés pour le service le 26 août 1939 et furent mis en service actif le 1er septembre 1939, sous l'appellation de « 1st Battalion, The Canadian Scottish Regiment, CASF (Details) », fournissant des services locaux de protection.Note de bas de page 49 Les détachements mobilisés pour le service actif furent dissous le 31 décembre 1940.Note de bas de page 50 Des détachements du 2e bataillon furent mobilisés pour le service actif le 1er septembre 1939, sous l'appellation de « 2nd Battalion, The Canadian Scottish Regiment (Machine Gun), CASF (Details) », fournissant des services locaux de protection.Note de bas de page 51 Les détachements mobilisés pour le service actif furent dissous le 31 décembre 1940.Note de bas de page 52

Le régiment mobilisa le « 1st Battalion, The Canadian Scottish Regiment, CASF » pour le service actif le 24 mai 1940.Note de bas de page 53 Il s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 25 août 1941.Note de bas de page 54 Lors du Jour « J », le 6 juin 1944, il débarqua en Normandie, en France, en tant qu'élément de la 7e brigade d'infanterie, de la 3e division d'infanterie canadienne, et combattit dans le Nord-Ouest de l'Europe jusqu'à la fin de la guerre.Note de bas de page 55 Le bataillon outre-mer fut dissous le 15 janvier 1946.Note de bas de page 56

Subséquemment, le régiment mobilisa le « 2nd (Reserve) Battalion » sous l'appellation de « 2nd Battalion, The Canadian Scottish Regiment, CASF » pour le service actif le 1er janvier 1941.Note de bas de page 57 Il servit au Canada dans un rôle de défense territoriale, en tant qu'élément de la 13e brigade d'infanterie de la 6e division canadienne.Note de bas de page 58 Le bataillon fut dissous le 15 octobre 1943.Note de bas de page 59

Le 1er juin 1945, une troisième composante de la Force active du régiment fut mobilisée, sous l'appellation de « 4th Battalion, The Canadian Scottish Regiment, CIC, CAOF », pour servir avec les troupes d'occupation canadiennes en Allemagne.Note de bas de page 60 Le bataillon fut dissous le 29 avril 1946.Note de bas de page 61

Des détachements de la « 62nd Field Battery, RCA » furent mobilisés pour le service actif le 1er septembre 1939, sous l'appellation de « 62nd Field Battery (H), RCA, CASF (Details) », fournissant des services locaux de protection.Note de bas de page 62 Les détachements mobilisés pour le service actif furent dissous le 31 décembre 1940.Note de bas de page 63

La « 62nd Field Battery », conjointement avec la « 44th Field Battery, RCA », mobilisèrent la « 44th/62nd Field Battery, RCA, CASF » pour le service actif le 24 mai 1940.Note de bas de page 64 L'unité fut réorganisées en deux batteries distinctes le 1er janvier 1941, et baptisées la « 44th Field Battery, RCA, CASF », et la « 62nd Field Battery, RCA, CASF ».Note de bas de page 65 Il fut rebaptisé la « 62nd Light Anti-Aircraft Battery, RCA, CASF » la même journée.Note de bas de page 66 La batterie fournit un appui d'artillerie antiaérien léger en tant que composante du « 11th Light Anti-Aircraft Regiment, RCA, CASF » de la « 1st Canadian Anti-Aircraft Brigade » en la Grande-Bretagne.Note de bas de page 67 La batterie outre-mer fut dissoute le 1er mars 1944.Note de bas de page 68

Version PDF, 181,45 ko

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :