The Royal Winnipeg Rifles

Lignée officielle du régiment d'infanterie The Royal Winnipeg Rifles.

Insigne

Colonel-en-chef : Son Altesse Royale le Prince Charles Prince de Galles KG KT GCB OM AK QSO CD ADC

Insigne

Description

De gueules au diable de sable courant, tenant de sa main dextre un trident du même et, de sa main senestre, un calice d'argent soutenu d'un listel d'u même inscrit HOSTIUM ACIE NOMINATI en lettres de sable, le tout cerclé d'un anneau du même liséré d'argent, inscrit ROYAL WINNIPEG RIFLES en lettres du même, et brochant sur une croix pattée de sable lisérée et pommetée d'argent, sommée d'une plaque de sinople lisérée d'argent, inscrite des honneurs de bataille FISH CREEK / BATOCHE en lettres du même et sommée de la couronne royale au naturel, le tout environné d'une guirlande de feuilles d'érable d'argent entortillée d'un listel de sinople liséré d'argent inscrit des honneurs de bataille en lettres du même : à dextre : YPRES, 1915, '17 / MOUNT SORREL; VIMY, 1917 / PASSCHENDAELE; DROCOURT-QUEANT / NORMANDY LANDING; CARPIQUET / CALAIS, 1944; LEOPOLD CANAL / THE RHINE; à senestre : FESTUBERT, 1915 / SOMME, 1916; HILL 70 / AMIENS; CANAL DU NORD / PUTOT-EN-BESSIN; FALAISE / THE SCHELDT; MOYLAND WOOD / N.W. EUROPE, 1944-45 et en points NORTH WEST CANADA, 1885 / SOUTH AFRICA, 1899-1900.

Symbolisme

La couronne de feuilles d'érable représente le service au Canada, et la couronne, le service au souverain. La croix de Malte, reprise de l'insigne du Royal Guelphic Order, est souvent utilisée pour les insignes de régiments de fusiliers. Le diable noir armé d'un trident et offrant un calice rappelle la légende voulant que, durant la Rébellion du Nord-Ouest, les soldats aient été surnommés par l'ennemi « les petits diables noirs » à cause de leurs uniformes presque noirs (la véritable couleur étant vert très foncé). C'est pour cette raison que le régiment a adopté la devise « HOSTIUM ACIE NOMINATI », qui signifie « Nommés par l'armée ennemie ». « FISH CREEK », « BATOCHE », « YPRES, 1915,'17 », « MOUNT SORREL », « VIMY, 1917 », « PASSCHENDAELE », « DROCOURT-QUEANT », « NORMANDY LANDING », « CARPIQUET », « CALAIS, 1944 », « LEOPOLD CANAL », « THE RHINE », « FESTUBERT, 1915 », « SOMME, 1916 », « HILL 70 », « AMIENS », « CANAL DU NORD », « PUTOT- EN-BESSIN », « FALAISE », « THE SCHELDT », « MOYLAND WOOD », « N.W. EUROPE, 1944-45 », « NORTH WEST CANADA, 1885 » et « SOUTH AFRICA, 1899-1900 » sont des honneurs que le régiment s'est mérité pour des batailles. « ROYAL WINNIPEG RIFLES » est une variante du nom du régiment.

Devise

HOSTI ACIE NOMINATI (Reconnus pour leur bravoure)

Marches

Marche au pas cadencé

« Old Solomon Levi » publiée également sous le nom de « Pork, Beans and Hard Tack »

Marche au pas de gymnastique

« Keel Row »

Alliance

Armée britannique

The Rifles

Drapeau consacré régimentaire

Rifle regiments do not carry Colours. They may emblazon their battle honours on unit appointments such as cap badges.

Drapeau de camp

Drapeau de camp

Honneurs de bataille

Rébellion du Nord-Ouest

FISH CREEK; BATOCHE; CANADA DU NORD-OUEST, 1885.

Guerre d'Afrique du Sud

AFRIQUE DU SUD, 1899-1900.

Première Guerre mondiale

YPRES, 1915, '17; Gravenstafel; Saint-Julien; FESTUBERT, 1915; MONT-SORREL; SOMME, 1916, '18; Flers-Courcelette; Thiepval; Crête d'Ancre; Ancre, 1916; ARRAS, 1917, '18; Vimy, 1917; Arleux; CÔTE 70; Passchendaele; AMIENS; Scarpe, 1917, '18; Drocourt- Quéant; LIGNE HINDENBURG; Canal du Nord; Cambrai, 1918; VALENCIENNES; FRANCE ET FLANDRES, 1915-18.

Distinction honorifique

Un insigne d'épaule de feuilles de chêne pour les actions du « 10th Battalion, CEF », au boisé de Kitchener (bois de Cuisiniers) les 22/23 avril 1915.

Note :

Le régiment possédait, en raison de la perpétuation des unités du CEC, l'honneur de bataille POURSUITE VERS MONS de la Première Guerre mondiale. Toutefois, cet honneur ne peut être perpétué si un régiment se voit attribué l'honneur VALENCIENNES ou SAMBRE. Un des deux honneurs fut attribué au régiment lors de la perpétuation du « 44th Battalion, CEF ».

Seconde Guerre mondiale

DÉBARQUEMENT EN NORMANDIE; Putot-en-Bessin; CAEN; Carpiquet; L'Orne; CRÊTE DE BOURGUÉBUS; FALAISE; La Laison; La Seine, 1944; Calais, 1944; L'ESCAUT; Canal Léopold; Poche de Breskens; LA RHÉNANIE; Plaines du Waal; Bois de Moyland; LE RHIN; Emmerich-Hoch Elten; Deventer; NORD-OUEST DE L'EUROPE, 1944-1945.

Lignée

Ce régiment de la Force de réserve vit le jour le 9 novembre 1883 et regroupe les régiments suivants.

Le « The Royal Winnipeg Rifles » vit le jour à Winnipeg, au Manitoba, le 9 novembre 1883, lorsque le « 90th "Winnipeg" Battalion of Rifles » fut autorisé.Note de bas de page 1 Il fut rebaptisé : « 90th Regiment "Winnipeg Rifles" » le 8 mai 1900;Note de bas de page 2 « The Winnipeg Rifles » le 12 mars 1920;Note de bas de page 3 « The Royal Winnipeg Rifles » le 3 juin 1935;Note de bas de page 4 « 2nd (Reserve) Battalion, The Royal Winnipeg Rifles » le 7 novembre 1940;Note de bas de page 5 et « The Royal Winnipeg Rifles » le 28 mars 1946.Note de bas de page 6 Le 30 juin 1955, il se fusionna avec « The Winnipeg Light Infantry » (voir ci-dessous), sous la même désignation.Note de bas de page 7

Notes :

Lorsqu'il fut rebaptisé le « The Winnipeg Rifles », le 12 mars 1920 (voir ci-dessus), il fut organisé en tant que régiment à cinq bataillons. Le 1er Bataillon (8th Battalion, CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente tandis que le 2e Bataillon (90th Battalion, CEF), 3e Bataillon (144th Battalion, CEF), 4e Bataillon (190th Battalion, CEF), et 5e Bataillon (203rd Battalion, CEF) faisaient partie de l'ordre de bataille de la Réserve. Les unités de réserve furent dissoutes le 14 décembre 1936 (GO 3/37).

Le « The Winnipeg Rifles » fut dissous en vue de la réorganisation du 15 septembre 1920 et réorganisé la même journée (GO 204/20). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Le 4 mai 1951, le régiment mobilisa deux compagnies temporaires dans la Force active, baptisées « E » et « F » (CAO 110-2, Pt 'B', Supp Issue No. 245/51 et SD 1 Letter No. 4237, 5 mai 1951). La compagnie « E » fut réduite à des effectifs nuls lorsque son personnel passa au « 1st Canadian Rifle Battalion » pour le service en Allemagne avec l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord (SD 1 Letter No. 4365, 12 novembre 1951). Elle fut dissoute le 29 juillet 1953 (CAO 78-2, Pt 'B', Supp Issue No. 352/53). Initialement, la compagnie « F » servit comme réservoir de renforts pour la compagnie « E ». Le 15 mai 1952, elle fut réduite à des effectifs nuls, lorsque son personnel passa au « 2nd Canadian Rifle Battalion » pour le service en Corée avec les Nations Unies (SD 1 Letter No. 4452, 22 avril 1952 et CAO 110-2, Pt 'B', Supp Issue No. 283/52). La compagnie « F » fut dissoute le 29 juillet 1953 (CAO 78- 2, Pt 'B', Supp Issue No. 352/53).

Le 11 septembre 1969, la perpétuation du « 44th Battalion, CEF » fut transféré au « The Royal Winnipeg Rifles » du « The Royal New Brunswick Regiment » (OSFC 351/69).

Le 19 octobre 1999, la perpétuation du « 27th Battalion, CEF » fut transféré au « The Royal Winnipeg Rifles » du « The Manitoba Regiment » (dissous le 1er février 1936) (QGDN 5400-34 (DHP O du patrimoine), 13 oct 99).

Le « The Winnipeg Light Infantry » vit le jour à Winnipeg, au Manitoba, le 1er avril 1912, lorsque le « 106th Regiment, Winnipeg Light Infantry » fut autorisé.Note de bas de page 8 Il fut rebaptisé : « The Winnipeg Light Infantry » le 12 mars 1920;Note de bas de page 9 « The Winnipeg Light Infantry (Machine Gun) » le 15 décembre 1936;Note de bas de page 10 « 2nd (Reserve) Battalion, The Winnipeg Light Infantry (Machine Gun) » le 18 mars 1942;Note de bas de page 11 « The Winnipeg Light Infantry (Machine Gun) » le 1er juin 1945;Note de bas de page 12 et « The Winnipeg Light Infantry » le 1er avril 1946.Note de bas de page 13 Le 30 juin 1955, il se fusionna avec « The Royal Winnipeg Rifles », tel que décrit au paragraphe précédent.

Notes :

Lorsqu'il fut rebaptisé le « The Winnipeg Light Infantry », le 12 mars 1920 (voir ci-dessus), il fut organisé en tant que régiment à cinq bataillons. Le 1er Bataillon (10th Battalion, CEF) faisait partie de l'ordre de bataille de la Milice active non permanente tandis que le 2e Bataillon (61st Battalion, CEF), 3e Bataillon (101st Battalion, CEF), 4e Bataillon (222nd Battalion, CEF), et 5e Bataillon (226th Battalion, CEF) faisaient partie de l'ordre de bataille de la Réserve. Les unités de réserve furent dissoutes le 14 décembre 1936 (GO 3/37).

Le « The Winnipeg Light Infantry » fut dissous en vue de la réorganisation du 15 septembre 1920 et réorganisé la même journée (GO 204/20). Il s'agit de changements administratifs qui n'influent pas sur la lignée du régiment.

Le 16 mars 1932, le régiment fut autorisé à perpétuer le « 91st Winnipeg Battalion of Light Infantry » (GO 38/32).

Perpétuations

« 91st "Winnipeg" Battalion of Light Infantry » de 1885 à 1888; et le « 8th », « 10th », « 27th », « 44th », « 61st », « 90th », « 101st », « 144th », « 190th », « 203rd », « 222nd » et « 226th "Overseas" Battalion(s), CEF »

Site du Quartier général

Winnipeg, Manitoba

Historique opérationnel

Rébellion du Nord-Ouest

Le « 90th "Winnipeg" Battalion of Rifles » fut mobilisé pour le service actif le 10 avril 1885.Note de bas de page 14 Il servit en tant que composante de la colonne de Middleton de la Force de campagne du Nord-Ouest.Note de bas de page 15 Le bataillon fut retiré du service actif le 18 septembre 1885.Note de bas de page 16

Le « 91st "Winnipeg" Battalion of Light Infantry » fut mobilisé pour le service actif le 10 avril 1885, lorsqu'un « bataillon d'infanterie à Winnipeg » fut autorisé.Note de bas de page 17 Il fut rebaptisé le « Winnipeg Light Infantry Battalion » le 15 mai 1885.Note de bas de page 18 Le bataillon servit en tant que composante de la colonne de l'Alberta de la Force de campagne du Nord-Ouest.Note de bas de page 19 Il fut retiré du service actif le 18 septembre 1885, et organisé dans l'ordre de bataille de la Milice active non permanente.Note de bas de page 20

Note :

Le bataillon fut rebaptisé le « 91st "Winnipeg" Battalion of Light Infantry » le 2 avril 1886 (MGO 7/86), et fut dissous le 23 novembre 1888 (MGO 18/88).

Guerre d'Afrique du Sud

Le « 90th "Winnipeg" Battalion of Rifles » fournit des volontaires aux contingents canadiens durant la Guerre d'Afrique du Sud.Note de bas de page 21

Première Guerre mondiale

Des détachements du « 90th Regiment "Winnipeg Rifles" » furent mobilisés pour le service actif le 6 août 1914, pour fournir des services locaux de protection.Note de bas de page 22

Des détachements du « 106th Regiment, Winnipeg Light Infantry » furent mobilisés pour le service actif le 6 août 1914, pour fournir des services locaux de protection.Note de bas de page 23

Le « 8th Battalion », autorisé le 10 août 1914, sous l'appellation de « 8th Battalion, CEF »,Note de bas de page 24 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 1er octobre 1914.Note de bas de page 25 Il débarqua en France le 13 février 1915, où il combattit en tant que composante de la 2e brigade d'infanterie, de la 1re division canadienne en France et dans les Flandres jusqu'à la fin de la guerre.Note de bas de page 26 Le bataillon fut dissous le 15 septembre 1920.Note de bas de page 27

Le « 10th Battalion », autorisé le 10 août 1914 sous l'appellation de « 10th Battalion, CEF »,Note de bas de page 28 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 29 septembre 1914.Note de bas de page 29 Il débarqua en France le 14 février 1915, où il combattit en tant que composante de la 2e brigade d'infanterie, de la 1er division canadienne en France et dans les Flandres jusqu'à la fin de la guerre.Note de bas de page 30 Le bataillon fut dissous le 15 septembre 1920.Note de bas de page 31

Le « 27th Battalion », autorisé le 7 novembre 1914 sous l'appellation de « 27th Battalion, CEF »,Note de bas de page 32 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 17 mai 1915.Note de bas de page 33 Il débarqua en France le 18 septembre 1915, où il combattit en tant que composante de la 6e brigade d'infanterie, de la 2e division canadienne en France et dans les Flandres jusqu'à la fin de la guerre.Note de bas de page 34 Le bataillon fut dissous le 15 septembre 1920.Note de bas de page 35

Le « 44th Battalion », autorisé le 7 novembre 1914 sous l'appellation de « 44th Battalion, CEF »,Note de bas de page 36 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 23 octobre 1915.Note de bas de page 37 Il débarqua en France le 12 août 1916, où il combattit en tant que composante de la 10e brigade d'infanterie, de la 4e division canadienne en France et dans les Flandres jusqu'à la fin de la guerre.Note de bas de page 38 Le bataillon fut dissous le 15 septembre 1920.Note de bas de page 39

Le « 61st Battalion », autorisé le 20 avril 1915 sous l'appellation de « 61st "Overseas" Battalion, CEF »,Note de bas de page 40 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 5 avril 1915.Note de bas de page 41 Il fournit des renforts au Corps d'armée canadien en campagne jusqu'au 7 juillet 1916, lorsque son personnel passa au « 11th Reserve Battalion, CEF ».Note de bas de page 42 Le bataillon fut dissous le 17 juillet 1917.Note de bas de page 43

Le « 90th Battalion », autorisé le 22 décembre 1915 sous l'appellation de « 90th "Overseas" Battalion, CEF »,Note de bas de page 44 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 31 mai 1916.Note de bas de page 45 Son personnel passa au « 11th Reserve Battalion, CEF » le 19 juillet 1916, fournissant des renforts au corps d'armée canadien en campagne.Note de bas de page 46 Le bataillon fut dissous le 1er septembre 1917.Note de bas de page 47

Le « 101st Battalion », autorisé le 22 décembre 1915 sous l'appellation de « 101st "Overseas" Battalion, CEF »,Note de bas de page 48 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 29 juin 1916.Note de bas de page 49 Son personnel passa au « 17th Reserve Battalion, CEF » le 13 juillet 1916, fournissant des renforts au corps d'armée canadien en campagne.Note de bas de page 50 Le bataillon fut dissous le 12 octobre 1917.Note de bas de page 51

Le « 144th Battalion », autorisé le 22 décembre 1915 sous l'appellation de « 144th "Overseas" Battalion, CEF »,Note de bas de page 52 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 18 septembre 1916.Note de bas de page 53 Il fournit des renforts au Corps d'armée canadien en campagne jusqu'au 12 janvier 1917, lorsque son personnel passa au « 18th Reserve Battalion, CEF ».Note de bas de page 54 Le bataillon fut dissous le 17 juillet 1917.Note de bas de page 55

Le « 190th Battalion », autorisé le 15 juillet 1916 sous l'appellation de « 190th "Overseas" Battalion, CEF »,Note de bas de page 56 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 3 mai 1917.Note de bas de page 57 Son personnel passa au « 18th Reserve Battalion, CEF » le 14 mai 1917, fournissant des renforts au corps d'armée canadien en campagne.Note de bas de page 58 Le bataillon fut dissous le 1er septembre 1917.Note de bas de page 59

Le « 203rd Battalion », autorisé le 15 juillet 1916 sous l'appellation de « 203rd "Overseas" Battalion, CEF »,Note de bas de page 60 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 26 octobre 1916.Note de bas de page 61 Il fournit des renforts au Corps d'armée canadien en campagne jusqu'au 2 janvier 1917, lorsque son personnel passa au « 18th Reserve Battalion, CEF ».Note de bas de page 62 Le bataillon fut dissous le 15 septembre 1917.Note de bas de page 63

Le « 222nd Battalion », autorisé le 15 juillet 1916 sous l'appellation de « 222nd "Overseas" Battalion, CEF »,Note de bas de page 64 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 15 novembre 1916.Note de bas de page 65 Il fournit des renforts au Corps d'armée canadien en campagne jusqu'au 2 janvier 1917, lorsque son personnel passa au « 19th Reserve Battalion, CEF ».Note de bas de page 66 Le bataillon fut dissous le 1er septembre 1917.Note de bas de page 67

Le « 226th Battalion », autorisé le 15 juillet 1916 sous l'appellation de « 226th "Overseas" Battalion, CEF »,Note de bas de page 68 s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 16 décembre 1916.Note de bas de page 69 Il fournit des renforts au Corps d'armée canadien en campagne jusqu'au 7 avril 1917, lorsque son personnel passa au « 14th Reserve Battalion, CEF ».Note de bas de page 70 Le bataillon fut dissous le 27 juillet 1917.Note de bas de page 71

Seconde Guerre mondiale

Le « The Royal Winnipeg Rifles » fut mobilisé le « The Royal Winnipeg Rifles, CASF » pour le service actif le 24 mai 1940.Note de bas de page 72 Il fut rebaptisé « 1st Battalion, The Royal Winnipeg Rifles, CASF » le 7 novembre 1940.Note de bas de page 73 Il s'embarqua pour la Grande-Bretagne le 28 août 1941.Note de bas de page 74 Lors du Jour « J », le 6 juin 1944, il débarqua en Normandie, en France, en tant qu'élément de la 7e brigade d'infanterie, de la 3e division canadienne, et combattit dans le Nord-Ouest de l'Europe jusqu'à la fin de la guerre.Note de bas de page 75 Le bataillon outre-mer fut dissous le 15 janvier 1946.Note de bas de page 76

Subséquemment, le régiment mobilisa le « 3rd Battalion, The Royal Winnipeg Rifles, CASF » pour le service actif le 12 mai 1942.Note de bas de page 77 Il servit au Canada dans un rôle de défense territoriale, en tant que composante de la 20e brigade d'infanterie, de la 7e division canadienne.Note de bas de page 78 Le bataillon fut dissous le 15 août 1943.Note de bas de page 79

Le 1er juin 1945, une troisième composante de la Force active du régiment fut mobilisée, sous l'appellation de « 4th Battalion, The Royal Winnipeg Rifles, CIC, CAOF », pour servir avec les troupes d'occupation canadiennes en Allemagne.Note de bas de page 80 Le bataillon fut dissous le 28 mars 1946.Note de bas de page 81

Des détachements du « The Winnipeg Light Infantry (Machine Gun) » furent mobilisés pour le service le 26 août 1939 et furent mis en service actif le 1er septembre 1939, sous l'appellation de « The Winnipeg Light Infantry (Machine Gun), CASF (Details) », fournissant des services locaux de protection.Note de bas de page 82 Les détachements mobilisés pour le service actif furent dissous le 31 décembre 1940.Note de bas de page 83 Des détachements du régiment furent mobilisés encore pour le service le 1er janvier 1941, sous l'appellation « Details of 1st (Reserve) Battalion, The Winnipeg Light Infantry (Machine Gun) »,Note de bas de page 84 mais les détachements furent dissous la même journée.Note de bas de page 85 Subséquemment, le régiment mobilisa le « 1st Battalion, The Winnipeg Light Infantry, CASF » pour le service actif le 18 mars 1942.Note de bas de page 86 Il servit au Canada dans un rôle de défense territoriale, en tant que composante de la 19e brigade d'infanterie et la 14e brigade d'infanterie.Note de bas de page 87 Le 3 janvier 1945, il s'embarqua pour la Grande-Bretagne,Note de bas de page 88 où il fut dissous le 10 janvier 1945, fournissant des renforts à l'armée canadien en campagne.Note de bas de page 89

Version PDF, 1,1 mo

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :