Informations pratiques pour la sensibilisation des employé(e)s et des bénévoles à la radioprotection dans les Musées

Introduction

Avant 1970, on appliquait sur de nombreux dispositifs militaires et civils une peinture autoluminescente à base de radium. Cette peinture radioactive :

  • était à l’origine de la « fluorescence » des affichages des cadrans et des instruments (qui s’illuminaient dans des conditions de faible éclairage ou dans l’obscurité)
  • renfermait du phosphore qui émettait une lueur lorsqu’il était exposé au rayonnement émis par le radium 226, un isotope radioactif

Le radium était principalement utilisé dans les objets suivants :

  • les cadrans d’aéronef
  • les instruments de véhicules militaires
  • le matériel de communication
  • les boussoles

La majorité de ces dispositifs ne sont plus luminescents dans l’obscurité, car le rayonnement radioactif a dégradé les propriétés fluorescentes de la peinture. Ils demeurent toutefois toujours radioactifs.

Aujourd’hui, on retrouve au Canada des milliers de ces cadrans et instruments.

  • Bon nombre d’entre eux se trouvent dans les musées et les collections historiques des Forces armées canadiennes
  • Même si les pays de l’OTAN n’utilisent plus de radium depuis les années 1960, les anciens pays membres du Pacte de Varsovie (de l’époque soviétique) continuent d’utiliser de l’équipement sur lequel est appliquée une peinture autoluminescente à base de radium

Détermination des artéfacts autoluminescents

Parmi les artéfacts reçus en don, certains portent le symbole de mise en garde contre les rayonnements, mais d’autres pourraient ne pas avoir fait l’objet d’un contrôle pour voir s’ils contenaient de la peinture à base de radium.

Sans l’équipement de mesure approprié, on ne peut pas déterminer catégoriquement la présence de radium. Toutefois, si le cadran, l’instrument ou la boussole provient d’un véhicule ou d’un aéronef datant d’avant 1970, on peut examiner les aiguilles ou l’affichage du dispositif pour voir s’ils sont revêtus d’une peinture blanc cassé ou jaunâtre.

Voici certains des objets typiques qui renferment de la peinture à base de radium :

  • tableaux avioniques comportant des commutateurs à bascule, des inscriptions et des cadrans couverts d’une peinture à base de radium
  • tableaux de bord d’aéronefs
  • boussoles magnétiques à usage militaire
  • instrument endommagé tiré d’une jeep Willis

Dangers

Dans des conditions d’exposition normales, le risque lié à ces objets est minime. Toutefois, si les artéfacts se brisent, de petits fragments de peinture peuvent s’en échapper et :

  • entrer en contact avec les mains et les vêtements
  • entraîner l’ingestion ou l’inhalation de petites particules de peinture radioactive

Ces actions pourraient constituer un risque pour la santé.

Les cadrans revêtus d’une peinture à base de radium qui ne sont pas endommagés continuent néanmoins d’émettre une faible quantité de rayonnements pénétrants semblables aux rayons X. Même s’il s’agit normalement d’une exposition de faible intensité ne constituant qu’un risque minime, les membres du personnel devraient limiter le temps pendant lequel ils sont en contact avec ces artéfacts.

Manipulation des artéfacts contenant du radium

Lorsque vous manipulez des artéfacts soupçonnés d’être radioactifs, veuillez suivre les pratiques suivantes :

  • portez des gants jetables en caoutchouc ou en latex
  • portez un masque antipoussière
  • abstenez vous de manger, boire ou fumer
  • réduisez autant que possible le temps passé à proximité des artéfacts
  • placez les artéfacts dans des sacs en plastique transparents
  • apposez sur les sacs une étiquette de mise en garde contre les rayonnements (trèfle symbolique)
  • entreposez les artéfacts de façon sécuritaire, à l’écart des membres du personnel et des bénévoles
  • éliminez le masque et les gants en les jetant avec les déchets ordinaires
  • lavez vos mains

Ne touchez jamais à mains nues tout objet soupçonné d’être radioactif.

Cadrans ou instruments brisés

Si vous trouvez un cadran ou un instrument brisé :

  • signalez le au directeur du musée; ce dernier communiquera avec un officier de radioprotection qualifié qui se chargera d’éliminer l’objet
  • ne touchez pas le cadran et ne tentez pas de le nettoyer
  • quittez la zone et lavez vos mains afin de vous assurer d’enlever toute contamination

Élimination des cadrans contenant du radium

Si vous avez besoin de vous départir de cadrans contenant du radium, veuillez communiquer avec votre officier de radioprotection.

  • ne jetez pas ces cadrans aux poubelles
  • abstenez vous de brûler ou d’incinérer des objets radioactifs, car cela n’élimine pas la radiation

Demandes de renseignements

Radiation warning symbol
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :