Étoile de campagne générale – EXPÉDITION (ÉCG-EXP)

Description officielle, admissibilité, critères et histoire de l'Étoile de campagne générale – EXPÉDITION (ÉCG-EXP).

Étoile de campagne générale – EXPÉDITION (ÉCG-EXP)

Étoile de campagne générale – EXPÉDITION (ÉCG-EXP)

Contexte

Cette distinction de service général a été créée dans le but de rendre hommage plus rapidement aux personnes ayant participé à des opérations en présence d’un ennemi armé. Au lieu de créer au fur et à mesure une distinction pour chaque nouvelle opération des Forces canadiennes (FC), on pourra décerner à l’avenir l’Étoile de campagne générale (ÉCG) et la Médaille du service général (MSG) — avec les rubans spécifiques au théâtre ou au type de service en question — pour souligner la participation à toute opération répondant aux critères d’admissibilité. L’ÉCG et la MSG reconnaissent 30 jours cumulatifs (5 sorties pour le ruban « ALLIED FORCE » de l’ÉCG) à condition que le service n’ait pas été souligné par une autre médaille de service.

Admissibilité et critères

L’Étoile de campagne générale (ÉCG) est décernée aux membres des Forces canadiennes et aux membres de forces alliées travaillant avec les Forces canadiennes qui sont affectés dans un théâtre d’opérations défini pour prendre part à des opérations en présence d’un ennemi armé.

L’ÉCG est toujours remise avec un ruban spécifique au théâtre ou au type de service qu’on souligne, et des critères d’admissibilité particuliers s’appliquent à chacun des rubans.

L’ÉCG avec ruban EXPÉDITION est décernée aux membres des Forces canadiennes et aux membres de forces alliées travaillant avec les Forces canadiennes qui ont servi dans des endroits approuvés à l’extérieur du Canada et dans un théâtre d’opérations particulier en présence d’un ennemi armé pendant au moins 30 jours cumulatifs à compter du 1er janvier 2003, pourvu que ce service n’ait pas déjà été reconnu par une autre médaille de service.

Ce ruban a été créé afin de fournir une forme de reconnaissance souple des missions qui sont menées en présence d’un ennemi armé, mais dont la portée ou l’ampleur ne justifie pas la création d’un ruban distinct.

Le seul service donnant droit à ce ruban jusqu’à maintenant est le service militaire accompli à l’intérieur des frontières politiques et de l’espace aérien de l’Iraq à compter du 20 janvier 2003, pourvu que ce service n’ai pas été reconnu par une autre médaille de service. Cela signifie que les membres des FC qui ont participé à un échange avec les Forces américaines en Iraq ont droit à cette médaille, car les États-Unis ne décernent pas leurs médailles de service aux étrangers. Par contre, les militaires qui servent auprès de la Mission d’assistance des Nations Unies pour l’Iraq (MANUI) ou dans le cadre d’un échange avec les Forces britanniques ne sont pas admissibles, car ils reçoivent une médaille pour leur service, soit des Nations Unies, soit du Royaume‑Uni.
Le chef d’état-major de la défense, en consultation avec le Conseil des Forces armées et sur la recommandation du Comité des Forces canadiennes sur les distinctions honorifiques, peut ajouter d’autre service admissible à la liste d’admissibilité pour ce ruban, à condition que le service en question respecte les critères et l’intention de base de la médaille, selon ce qui est indiqué dans le règlement.

Les seuls membres de forces alliées admissibles sont ceux qui servent dans des missions pour le compte du Canada. Il s’agit généralement de personnel étranger participant à un échange avec les FC qui est affecté à des unités des FC ou de personnel étranger expressément détaché auprès des FC pour servir dans le cadre de leurs missions. Dans tous les cas, les militaires doivent faire partie du POTFC et occuper un poste canadien; en outre, on leur attribue généralement un numéro matricule des FC. Le personnel étranger qui sert aux côtés des FC ou qui relève d’un supérieur canadien dans un contexte international n’est pas admissible aux médailles de service canadiennes.

Les membres d’équipage d’aéronef accumulent une journée de service pour la première sortie effectuée dans le théâtre dans une journée donnée. Les autres sorties effectuées le même jour ne donnent droit à aucun crédit supplémentaire.

Le premier et le dernier jour dans le théâtre comptent comme des jours complets.

Les visites et inspections ne constituent pas une période de service admissible. En particulier, les visites aux fins de leadership, de familiarisation, les visites protocolaires ou visant à améliorer le moral des troupes qui sont effectuées par des dignitaires civils ou militaires ainsi que les visites d'aide d'état-major (VAEM) et les visites d'inspection d'état-major (VIEM) ne sont pas admissibles. Les visites de spécialiste pour la conduite d’enquêtes sommaires, criminelles ou administratives, les cours martiales, les commissions d’enquête, les évaluations de procès, les études ou enquêtes universitaires, le travail de journalistes ou d’artistes de guerre intégrés et les autres activités similaires ne constituent pas non plus du service admissible.

Toute personne qui meurt ou qui est évacuée en raison de blessures ou pour des raisons médicales directement attribuables au service est présumée avoir satisfait aux conditions relatives à la période de service décrite ci-dessus. Tout récipiendaire de l’Étoile qui meurt ou qui est évacué en raison de blessures ou pour des raisons médicales directement attribuables au service reçoit un crédit pour l’ensemble de la période de service prévue, aux fins de la détermination de l’admissibilité aux barrettes de rotation.

L’Étoile et les barrettes de rotation sont décernées pour service honorable.

Pour obtenir de plus amples détails, consultez la liste du service admissible (accessible uniquement sur le réseau du gouvernement du Canada).

Description

L’ÉCG est une étoilé dorée à 4 pointes, de 44 mm de diamètre, représentant les points cardinaux d’une boussole, dont l’avers présente en superposition de l’arrière vers l’avant : une couronne de feuilles d’érable, la couronne royale, deux épées croisées, les lames et les poignées ajoutant quatre pointes à l’étoile, une ancre ainsi qu’un aigle en vol. La couronne représente l’honneur; les feuilles d’érable représentent le Canada; l’ancre, les deux épées croisées et l’aigle représentent les trois armées constituant les Forces canadiennes, tandis que la couronne royale symbolise la reine du Canada et son rôle comme source de tous les honneurs. Sur le revers, on aperçoit à l’intérieur d’un cercle en relief, du haut vers le bas : le monogramme royal orné de la couronne royale, un espace vide pouvant être gravé ainsi que trois feuilles d’érable sur une même tige.

Le ruban passe dans un anneau attaché à une petite boule se trouvant à l’extrémité de la pointe supérieure de l’étoile.

Le ruban fait 32 mm de large et comprend une rayure centrale gris clair (12 mm) bordée de rayures blanches (2 mm) et rouges (8 mm). Le rouge et le blanc sont les couleurs officielles du Canada, selon la décision du roi George V en 1921.

Les barrettes de rotation pour l’Étoile sont de couleur or; elles ont un bord relevé et portent soit une, soit cinq feuilles d’érable.

Barrette(s)

La barrette de rotation

Les barrettes de rotation sont décernées pour reconnaître 180 jours cumulatifs de plus que la période de service donnant droit à l’Étoile ou à la dernière barrette de rotation reçue. Une barrette portant cinq feuilles d’érable est portée en lieu et place de cinq barrettes portant une feuille d’érable.

Port de la médaille

L’ÉCG se porte conformément à l’ordre de préséance prescrit dans la Directive canadienne sur les ordres, décorations et médailles, et de la manière suivante :

  • Sur le côté gauche de la poitrine, suspendue au ruban décrit ci-dessus, entre l’Étoile de campagne générale avec ruban ASIE DU SUD-OUEST et la Médaille du service général avec ruban ALLIED FORCE;
  • Lorsqu’il y a une seule barrette, celle-ci se porte au centre du ruban;
  • Si plusieurs barrettes ont été décernées, elles se répartiront uniformément sur le ruban dans l’ordre d’attribution, la première barrette décernée se portant le plus près de l’Étoile;
  • Porté seul, le ruban est orné en son centre d’une feuille d’érable argent pour indiquer l’attribution d’une barrette de rotation. Une feuille d’érable or indique l’attribution d’une deuxième barrette de rotation, et une feuille d’érable rouge, celle d’une troisième barrette de rotation. Si plus de trois barrettes de rotation ont été attribuées, les feuilles d’érable sont portées ensemble afin d’indiquer le nombre total de barrettes attribuées.

Initiales honorifiques

L’utilisation d’initiales honorifiques n’est pas autorisée pour cette médaille.

Notes historiques

L’ÉCG et la MSG ont été créées par Sa Majesté la reine en mars 2004. Initialement, les médailles n’avaient qu’un ruban chacune (ceux présentement utilisés pour l’Asie du Sud-Ouest) avec des barrettes précisant l’opération reconnue. Deux barrettes ont été créées, soit ALLIED FORCE et ISAF+FIAS.

La cérémonie inaugurale a eu lieu le 29 novembre 2004 dans la salle de bal de Rideau Hall, à Ottawa. À cette occasion, Son Excellence, la très honorable Adrienne Clarkson, CC, CMM, COM, CD, gouverneure générale et commandante en chef du Canada, a présenté l’Étoile à 28 récipiendaires représentatifs (8 avec la barrette ALLIED FORCE et 20 avec la barrette ISAF+FIAS). Les premières présentations de la Médaille du service général se sont également déroulées au cours de cet événement.

En 2009, l’ÉCG et la MSG ont été modifiées de sorte que les barrettes existantes ont été abolies et remplacées par des rubans spécifiques au théâtre ou au type de service, ce qui a permis d’utiliser des barrettes pour reconnaître, le cas échéant, les rotations multiples. Le ruban EXPÉDITION a été créé en même temps afin de fournir un outil de reconnaissance souple des opérations pour lesquelles la création d’un ruban distinct n’est pas possible ou pratique.

Le capitaine Carl Gauthier, de la Direction – Histoire et patrimoine, au MDN, a conçu le design de l’Étoile. L’Autorité héraldique du Canada, à la Chancellerie des distinctions honorifiques, à Rideau Hall, a produit l’œuvre finale.

Le numéro matricule, le grade effectif abrégé, les initiales et le nom du récipiendaire sont gravés sur le revers de l’Étoile.

Au 1er juin 2012, il y avait eu neuf attributions de la distinction.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :