Médaille de l’OTAN pour l'ex‑Yougoslavie

Description officielle, admissibilité, critères et histoire de la Médaille de l’OTAN pour l'ex-Yougoslavie.

Médaille de l’Organisation du Traité de l'Atlantique Nord pour l'ex-Yougoslavie

Médaille de l’Organisation du Traité de l'Atlantique Nord pour l'ex-Yougoslavie

Contexte

Le 14 décembre 1995, le Conseil de l'Atlantique Nord a lancé la plus vaste opération militaire jamais entreprise par l'Alliance : l'opération JOINT ENDEAVOUR. Par suite de l'adoption de la résolution 1031 du Conseil de sécurité des Nations Unies, l'OTAN a reçu le mandat de mettre en œuvre les aspects militaires de l'Accord de paix. Une force multinationale dirigée par l'OTAN, appelée Force de mise en œuvre (IFOR), a lancé sa mission le 20 décembre 1995. Le mandat de l'IFOR était d'une durée d'un an.

Après la tenue d’élections qui se sont déroulées dans la paix en septembre 1996, l'IFOR a accompli avec succès sa mission, qui consistait à mettre en œuvre les annexes militaires de l'Accord-cadre général pour la paix. Toutefois, il était clair qu'il restait beaucoup de travail à faire sur le plan civil et que le climat politique risquait de demeurer instable et peu sûr. Les 25 et 26 septembre, une semaine après les élections en Bosnie, les ministres de la défense de l'OTAN ont conclu que l'Alliance devait réévaluer la manière dont elle pourrait continuer de contribuer à l'établissement d'un milieu sûr après la fin du mandat de l'IFOR au mois de décembre. Le rôle de l'IFOR (Op JOINT ENDEAVOUR) consistait à mettre en œuvre la paix. Le rôle de la SFOR (opération JOINT GUARD/opération JOINT FORGE) était de stabiliser la paix. La différence entre les tâches de l'IFOR et de la SFOR s’exprime dans le nom de ces missions.

Le 12 décembre 1996, la SFOR a été autorisée à mettre en œuvre les aspects militaires de l'Accord de paix en tant que successeur légitime de l'IFOR. En effet, à l'instar de l'IFOR, la SFOR a mené ses opérations en vertu du chapitre VII de la Charte des Nations Unies (imposition de la paix).

Admissibilité et critères

La médaille est décernée en reconnaissance de :

  • 30 jours de service continus ou cumulatifs, entre le 1er juillet 1992 et le 31 décembre 2002, en soutien direct des opérations de l'OTAN sur le territoire, dans la zone maritime ou l’espace aérien de l'ex-Yougoslavie, de l'Albanie, de l'ex-République de Macédoine et de la mer Adriatique (théâtre d'opérations); ou de
  • 90 jours de service continus ou cumulatifs, entre le 1er juillet 1992 et le 31 décembre 2002, sur les territoires de l'Italie, de la Grèce, de la Hongrie et de l'Autriche, en soutien direct aux opérations de l'OTAN en ex-Yougoslavie (territoire adjacent).

Les chiffres en métal sont décernés :

  • après chaque période de service supplémentaire de 180 jours dans le théâtre d'opérations; ou
  • après chaque période de service supplémentaire de 540 jours dans le territoire adjacent.

Cette médaille fut remplacée par la Médaille de l'OTAN non-article 5 pour les opérations dans les Balkans le 1er janvier 2003.

Les militaires arrivés sur le théâtre avant le 3 décembre 2002 comptent leur temps pour cette médaille et les chiffres de métal associés jusqu’à la fin de leur déploiement. Les militaires arrivés sur le théâtre le 3 décembre 2002 ou après cette date, comptent leur temps pour la Médaille de l'OTAN non-article 5 pour les opérations dans les Balkans. Aucun militaire ne peut recevoir les deux médailles pour le même déploiement peu importe la durée.

Les militaires ayant servi dans le cadre de l'opération SHARP GUARD ou en soutien à celle-ci entre le 15 juin 1993 et le 19 juin 1996 peuvent être admissibles à recevoir cette médaille s'ils ont servi au moins 30 jours en mer ou dans l'espace aérien au-dessus de la mer Adriatique (la zone d’opérations).

Les militaires ayant servi dans le cadre de l'opération DENY FLIGHT ou en soutien à celle-ci entre le 12 avril 1993 et le 20 décembre 1995 peuvent être admissibles à recevoir cette médaille pourvu qu’ils aient servi 30 jours dans la zone d’opérations ou 90 jours dans la zone adjacente en soutien direct des opérations de l’OTAN.

Le personnel navigant accumulera une journée de service pour la première sortie de chaque journée dans la zone d’opérations; les sorties additionnelles accomplies la même journée ne seront pas créditées. Cette règle s’applique aux aéronefs de combat et aux appareils de soutien comme les appareils de ravitaillement, de transport et de surveillance.

L’OTAN applique rigoureusement sa politique relative aux médailles et n’acceptera pas les demandes initiales de médailles de l’OTAN qui sont présentées plus de deux ans après le rapatriement du militaire de la zone de mission.

Les règles de l’OTAN stipulent que si une personne meurt ou est évacuée en raison de blessures ou pour des raisons médicales directement liées au service, elle sera considérée comme ayant satisfait aux critères de durée de service.

Description

Une médaille circulaire en bronze qui porte :

  • à l'avers, l'étoile de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord enchâssée dans une couronne de feuilles d'olivier;
  • au revers, les inscriptions « ORGANISATION DU TRAITÉ DE L'ATLANTIQUE NORD » et « AU SERVICE DE LA PAIX ET DE LA LIBERTÉ », en anglais et en français.

Un anneau en bronze mesurant 12 mm qui retient le ruban et traverse une petite boule creuse située au haut d'une griffe fixée à la partie supérieure de la médaille.

Le ruban est bleu foncé OTAN avec deux bandes blanches verticales de chaque côté représentant la paix.

Les chiffres en métal sont des chiffres arabes en bronze.

Barrette(s)

La médaille est toujours décernée avec une barrette portant l'inscription « FORMER YUGOSLAVIA » ou « EX-YOUGOSLAVIE ».

Port d'insigne

La médaille est portée dans l'ordre prévu par la Directive canadienne sur les ordres, décorations et médailles et de la façon suivante :

  • du côté gauche de la poitrine, suspendue au ruban décrit ci-dessus, après la Médaille du Quartier général des NU et avant la Médaille de l'OTAN pour le Kosovo.
  • La barrette est centrée sur le ruban.

Initiales honorifiques

L'utilisation d'initiales honorifiques n'est pas permise pour cette médaille.

Notes historiques

Voici la liste des militaires décédés en service dans le théâtre d’opérations :

  • Sap Desmarais G.D.
  • Sap Holopina C.G.
  • Cplc McCrea T.
  • Cpl Ogilvie J.W.
  • Cpl Pollard R.T.
  • Bdr Bailey G.K.
  • Sgt Joubert J.V.
  • Cpl Vialette R.D.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :