Kitjigattalik – Les carrières de chert de Ramah, le parc national des Monts-Torngat, Terre-Neuve-et-Labrador

Document d'information

Kitjigattalik est la source d’une pierre translucide remarquable connue sous le nom de chert de Ramah que l’on trouve uniquement dans le parc national des Monts-Torngat, à l’extrémité nord du Labrador. Le chert de Ramah, dont les carrières ont été activement exploitées il y a entre 5 000 et 600 ans par plusieurs cultures anciennes des Premières Nations du nord-est du Canada, était utilisé pour fabriquer des outils et d’autres objets de culture matérielle. De tous les matériaux lithiques connus dans le nord-est du Canada, le chert de Ramah est celui qui a fait l’objet du troc le plus intense. Cette pierre se trouvait au centre d’un réseau d’échanges qui s’étendait sur de très longues distances dans tout l’est du Canada et jusqu’en Nouvelle-Angleterre. On a trouvé des objets en chert de Ramah dans des sites archéologiques situés tout le long de la côte du Labrador, le long de la Côte-Nord du Québec, à l’intérieur des terres du Labrador et du Québec, dans la baie d’Ungava, sur l’île de Southampton, sur l’île de Baffin, sur l’île de Terre-Neuve, dans les Maritimes et en Nouvelle-Angleterre. Un artéfact de chert de Ramah a même été mis au jour loin au sud, dans le Maryland, tandis que celui qui a été découvert le plus à l’ouest l’a été à Peterborough, en Ontario. Un artéfact a également été découvert lors de fouilles archéologiques menées en 1935 dans l’établissement scandinave de Sandnes, au Groenland. L’étude du chert de Ramah a mis au jour la complexité des anciens systèmes économiques et commerciaux de même que le rôle important des échanges dans la vitalité des cultures. Elle nous a permis de comprendre la capacité de parcourir de longues distances et l’interconnexion des peuples anciens, qui sont trop souvent considérés comme ayant vécu isolés les uns des autres.

Découvert en tout premier lieu par des groupes venus s’établir dans le Nordlabrador pendant l’Archaïque ancien, le chert de Ramah a été le matériau lithique privilégié de nombreuses cultures successives, et ce, malgré l’isolement des carrières et les difficultés liées aux déplacements le long de la côte inhospitalière du nord du Nordlabrador. De toute évidence, la valeur accordée au chert de Ramah l’emportait sur la distance à parcourir pour se rendre aux carrières et en rapporter le matériau dans le Sud.

Il semble par ailleurs que le chert de Ramah ait un rapport avec l’identité culturelle à certaines époques, notamment pendant l’Archaïque récent et le Dorsétien récent dans le Nordlabrador et pendant la période préeuropéenne récente chez les groupes amérindiens qui vivaient le long de la côte du Labrador. Le chert de Ramah est particulièrement lié aux systèmes de croyances et aux rites de sépulture anciens. En effet, des objets en chert de Ramah ont été découverts dans des lieux de sépulture datant de l’Archaïque récent (vers 4 500 ans avant le présent), du Nordlabrador jusqu’en Nouvelle-Angleterre. Il est très probable que les carrières elles-mêmes avaient aussi une valeur symbolique. Cette valeur symbolique est mise en relief par l’existence de caches inhabituelles d’objets en chert de Ramah soigneusement façonnés qui ont été mis au jour à l’extrémité sud du Labrador et qui ne semblent avoir aucune utilité pratique. Le symbolisme et l’identité culturelle sont tout aussi évidents durant le Paléoesquimau du Dorsétien récent et la fin de la période ayant précédé le premier contact entre Innus et Européens (période qui s’étend de 1 200 à 600 ans avant le présent) alors que le chert de Ramah était le seul matériau lithique utilisé pour fabriquer des outils, malgré la présence de nombreux autres types de pierre de grande qualité.

 -30-

Titre de l'image: Kitjigattalik, lieu historique national de la carrière de chert de Ramah
Source de l'image: Brochure intitulée: Guide du visiteur été 2015 sur le site web de Parcs Canada
De: http://www.pc.gc.ca/fra/pn-np/nl/torngats/visit.aspx
(Clicker sur le premier lien sous la section “Expériences à votre portée intitulée: Guide du visiteur été 2015 (Fichier pdf) Image est sur la 2e page de la brochure en bas à gauche).

Image Intitulée: Kitjigattalik, lieu historique national de la carrière de chert de Ramah
De : Brochure intitulée: Guide du visiteur été 2015 sur le site web de Parcs Canada
Droit d¿auteur : Parcs Canada
From: http://www.pc.gc.ca/fra/pn-np/nl/torngats/visit.aspx (Clicker sur le premier lien sous la section ¿Expériences à votre portée intitulée: Guide du visiteur été 2015 (Fichier pdf) Image est sur la 2e page de la brochure en bas à gauche).

Recherche d'information connexe par mot-clés

L'hon. Catherine McKenna Parcs Canada Histoire et archéologie

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :