Vidéo - Triomphe grâce à la diversité, Monument de la guerre de 1812 (version artiste) – Décod'ART

Transcription

Transcription de Triomphe grâce à la diversité, Monument de la guerre de 1812 (version artiste)

Narrateur : « Cette capsule est présentée par Patrimoine canadien »

[Signature de Patrimoine canadien]

[La sculpture de bronze]

Narrateur : « Le monument Triomphe grâce à la diversité commémore la guerre de 1812… l’un des événements fondateurs de la nation canadienne. »

[La sculptrice Adrienne Alison devant le monument]

Narrateur : « Il a été sculpté par l’artiste canadienne Adrienne Alison. »

[Différentes prises de vue du monument]

Narrateur : « Faites le tour de la sculpture pour observer les sept personnages de bronze qui sont représentés à différents moments de la bataille.

Ils se tiennent sur un socle qui constitue le centre de l’œuvre, et qui est flanqué de deux bateaux. Le socle et les bateaux symbolisent les deux types de champs de bataille… »

[Un tableau représentant un combat pendant la guerre de 1812]

Narrateur : « …la terre et l’eau. »

[Un tableau représentant des navires britanniques et américains au combat pendant la guerre de 1812]

Narrateur : « L’histoire qu’Adrienne Alison raconte dans Triomphe grâce à la diversité commence avec le guerrier mohawk. »

[Différentes prises de vue du monument]

Narrateur : « Accroupi stratégiquement, il montre du doigt l’ennemi qui approche.

À côté du guerrier, un marin britannique tire sur un cordage pour approcher son navire, qui aide à acheminer le matériel et les hommes là où on en a le plus besoin.

À côté du marin, une infirmière bande le poignet blessé d’un milicien canadien-français du régiment des Voltigeurs, qui serre fermement son arme, résolu à avancer.

Le combattant métis se prépare à tirer au canon qui se trouve sur le bateau, tandis qu’un soldat de l’armée régulière britannique, réputée pour sa grande habileté, prend sa position de combat.

Vus dans leur ensemble, les personnages forment une onde dont le sommet est le poing que lève triomphalement le milicien canadien en signe de victoire. »

[Une femme et un soldat de dos portant des vêtements d’époque]

Narrateur : « Adrienne Alison a longtemps cherché les bons modèles, ceux qui représenteraient les cultures et les groupes ayant participé à la défense de notre territoire pendant la guerre de 1812. »

[Adrienne Alison dans son atelier travaillant sur le personnage du guerrier à partir d’un modèle portant des habits d’époque]

Narrateur : « Ensuite, elle a créé une sculpture avec des personnages de seulement sept pouces de hauteur. »

[La maquette de la sculpture]

Narrateur : « C’est ce qu’on appelle une maquette.

Puis elle a réalisé des personnages de deux pieds de hauteur, pouvant être retravaillés en fonction des changements nécessaires avant le façonnage des personnages définitifs de sept pieds. »

[Les personnages de deux pieds de hauteur, ceux de sept pieds et la sculptrice à l’œuvre]

Narrateur : « Les personnages de sept pieds ont d’abord été fabriqués en mousse de polystyrène. De l’argile a été appliquée et travaillée avec des outils spéciaux.

Vous pouvez d’ailleurs voir sur les statues les éraflures laissées par ces outils de sculpture.

Pour donner naissance aux statues de bronze de sept pieds, il a d’abord fallu fabriquer des moules en caoutchouc. »

[Des moules de caoutchouc et des pièces de la sculpture en bronze]

Narrateur : « Le moule d’un seul personnage pouvait compter jusqu’à huit pièces. La fonderie a utilisé une technique qui s’appelle « coulée à cire perdue » pour obtenir les sculptures de bronze finales. Enfin, de la couleur ou de la patine a été appliquée sur le bronze. »

[Le monument]

Narrateur : « Avant de partir, prenez un peu de recul et regardez la silhouette de Triomphe grâce à la diversité. »

[Un tableau représentant un combat pendant la guerre de 1812]

Narrateur : « La guerre de 1812 a été la dernière guerre menée sur le sol canadien. »

[Un tableau d’un commandant britannique serrant la main du chef des autochtones alliés]

Narrateur : « Elle a conduit des personnes très différentes à mettre leurs forces en commun, faisant du Canada une nation unie. »

[Le monument]

Narrateur : « Ce monument représente les gens qui ont défendu le Canada et qui ont fait de lui le pays qu’il est aujourd’hui.

Voilà le vrai sens du triomphe né de la diversité. »

[Mot-symbole Canada]

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :