Son Altesse Royale le duc d'Édimbourg

La reine et le duc d’Édimbourg lors d’un bain de foule à la fête du Canada à Ottawa,1er juillet 2010.

Son Altesse Royale le duc d'Édimbourg est décédé le 9 avril 2021. Une page Web spéciale a été créée. Les Canadiens peuvent y trouver de l'information sur les activités commémoratives qui auront lieu au Canada et au Royaume-Uni pour souligner le décès du duc, et où des condoléances peuvent être partagées.

Son Altesse Royale le duc d'Édimbourg, aussi appelé prince Philip, comte de Merioneth et baron de Greenwich, est né prince Philip de Grèce et du Danemark à Corfu, le 10 juin 1921. Il était l'unique fils du prince Andrew de Grèce et de la princesse Alice de Battenberg.

Enfance et éducation

Lorsque la monarchie grecque a été abolie au début des années 1920, sa famille a dû être expatriée. Le roi George V (disponible en anglais seulement) a ordonné l'évacuation de la famille et, en décembre 1922, le prince, alors âgé de 18 mois, a été transporté en sécurité dans un lit portatif fait d'une caisse d'oranges.

La famille s'est installée à Paris, et le prince Philip a fait ses études en France, en Angleterre et en Allemagne.

Service militaire

Après ses études, le prince Philip s'est joint à la Royal Navy. Il a obtenu en 1939 son diplôme du Royal Naval College, Dartmouth, comme meilleur cadet de sa classe.

Le prince Philip a servi sur le HMS Valiant durant la Seconde Guerre mondiale et on lui a décerné la Croix de guerre grecque. En juillet 1942, il a été promu au rang de lieutenant, et a été nommé First Lieutenant (commandant adjoint) du contre-torpilleur HMS Wallace, qui a pris part aux débarquements des alliés en Sicile.

En 1952, Son Altesse Royale a été promu commandant, mais sa carrière navale a pris fin à la mort de son beau-père, le roi George VI (disponible en anglais seulement), et à la suite de l’accession de la Reine au Trône.

Mariage et famille

En 1940, son oncle, Lord Louis Mountbatten, a présenté le prince Philip, alors âgé de 18 ans, aux cercles royaux. Durant cette période, le jeune prince a rencontré la princesse Elizabeth, sa cousine au troisième degré, alors âgée de 13 ans. La reine Victoria était leur arrière-arrière-grand-mère.

Au début de la Seconde Guerre mondiale, le prince Philip a quitté le Royaume-Uni pour servir dans la marine. À son retour, en 1946, il a commencé à courtiser la jeune princesse. Leurs fiançailles ont été annoncées 18 mois plus tard et leur mariage a été célébré dans l'Abbaye de Westminster, le 20 novembre 1947.

Après une brillante carrière navale durant laquelle il a participé à des périodes de services actifs, le duc d’Édimbourg s'engage pleinement dans son rôle de soutien à Sa Majesté, à la suite de son accession au Trône, en 1952.

En mai 2017, le duc d’Édimbourg a décidé, avec le plein appui de la Reine, de se retirer de ses engagements publics officiels.

Sa Majesté et le duc d'Édimbourg ont quatre enfants :

Nominations militaires et œuvres de bienfaisance

Le duc d'Édimbourg détenait plusieurs postes militaires honorifiques canadiens. Il était colonel en chef des unités suivantes au Canada :

  • The Royal Canadian Regiment (1953) 
    Petawawa (Ontario) / Oromocto (Nouveau-Brunswick)
  • The Royal Hamilton Light Infantry (Wentworth Regiment) (1978) 
    Hamilton (Ontario)
  • The Cameron Highlanders of Ottawa (Duke of Edinburgh’s Own) (1967) 
    Ottawa (Ontario)
  • The Queen's Own Cameron Highlanders of Canada (1967) 
    Winnipeg (Manitoba)
  • The Seaforth Highlanders of Canada (1967)
    Vancouver (Colombie-Britannique)

Autres postes militaires honorifiques :

  • La Marine royale canadienne (Amiral) (2011)
  • L’Armée canadienne (Général) (2011)
  • L’Aviation royale canadienne (Général) (2011)
  • Les Cadets de la Marine royale canadienne (Amiral) (1953)
    Ottawa (Ontario)
  • Les Cadets royaux de l'Armée canadienne (1953)
    Ottawa (Ontario)
  • Les Cadets de l'Aviation royale du Canada (Commodore en chef de l’Air) (1953)
    Ottawa (Ontario)

Le duc d'Édimbourg était parrain ou président de près de 800 organisations, ce qui reflétait son intérêt pour les sciences et les technologies, les sports, la jeunesse et la conservation de l'environnement.

De ce nombre, plus de quarante organisations sont établies au Canada et comprennent la Société royale du Canada, l’Association canadienne de curling, la Fondation de la faune du Québec et le Collège des médecins de famille du Canada.

Prix international du duc d'Édimbourg

Le duc d'Édimbourg présente à de jeunes Canadiens le Prix international du duc d'Édimbourg à Toronto, 2010.

En 1956, le duc d'Édimbourg a lancé le Prix international du duc d'Édimbourg au Royaume-Uni afin d'encourager et soutenir la croissance personnelle des jeunes.

Depuis, plus de quatre millions de personnes dans plus de 60 pays ont participé au programme, en faisant l’un des programmes pour jeunes les plus fructueux au monde.

Au Canada, le Prix a été lancé officiellement en 1963 pour les Canadiens et Canadiennes âgés de 14 à 25 ans. Depuis, on estime que 500 000 jeunes Canadiens et Canadiennes ont bénéficié de ce programme, faisant ainsi une différence dans leurs vies, dans leurs communautés et partout dans le monde.

Distinctions honorifiques canadiennes

Le duc d’Édimbourg reçoit l’insigne de Compagnon de l’Ordre du Canada du gouverneur général David Johnston, 2013.

Mention de source : Cpl Roxanne Shewchuk, Rideau Hall © OSGG-BSGG, 2013.

En 2013, le duc d’Édimbourg a été nommé Compagnon de l’Ordre du Canada et Commandeur de l’Ordre du mérite militaire en reconnaissance de son intérêt particulier pour le développement personnel des jeunes, ses liens étroits avec les Forces armées canadiennes. Grâce à ses nombreuses visites au Canada, seul ou en compagnie de Sa Majesté la Reine, il a démontré à maintes reprises son profond attachement à notre pays et à tous les Canadiens et Canadiennes.

Tournées au Canada

La princesse Elizabeth et le duc d'Édimbourg sont venus au Canada pour la première fois en 1951, dans le cadre d'une tournée pancanadienne de cinq semaines. Au fil des ans, Sa Majesté et Son Altesse Royale ont entretenu des liens étroits avec le Canada. Ils ont effectué 22 tournées royales au Canada depuis l'accession de la Reine au Trône.

Le duc d'Édimbourg a aussi fait de nombreuses visites seul au Canada au cours des sept dernières décennies. Il a participé à des activités qui mettaient en relief le patronage et les régiments militaires qu'il appuyait. La dernière visite du duc au Canada était en 2013, avant qu'il ne se retire de la vie publique en 2017.

Le duc d'Édimbourg rencontre Ovide Mercredi, ancien Chef de la nation Cree Misipawistik et ancien Chef national de l'Assemblée des Premières Nations, à Winnipeg, 2010.

Le duc d’Édimbourg présente le nouveau drapeau consacré au 3e Bataillon du Royal Canadian Regiment lors de sa visite au Canada, 2013.

Ressources de Patrimoine canadien

Autres ressources

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :