Nouveaux investissements dans les sciences à Pêches et Océans Canada

Document d'information

À compter de 2016–2017, le gouvernement du Canada va investir 197,1 millions de dollars sur cinq ans pour améliorer la surveillance et la recherche scientifique liée aux océans et aux eaux douces à Pêches et Océans Canada.

Des activités scientifiques novatrices et étendues appuieront les prises de décision ainsi que les politiques visant à conserver nos océans, nos côtes, nos voies navigables et nos pêches, afin d’assurer leur salubrité et leur durabilité pour les générations à venir.

Voici les précisions sur la façon dont l’investissement va être utilisé :

Plus de recherche et de surveillance pour assurer la santé des stocks de poissons :

  • Nous effectuerons plus de recherche sur les écosystèmes et nous améliorerons les évaluations des stocks de poissons et de fruits de mer qui sont les plus importants pour la pêche commerciale, récréative et de subsistance dans nos trois océans.
  • Nous mènerons plus de recherche sur le saumon sauvage de l’Atlantique et du Pacifique afin de mieux cerner les menaces qui les concernent.
  • Nous élargirons la recherche et la surveillance des mammifères marins, y compris ceux que l’on considère en péril, afin de mieux comprendre la dynamique de leur population.

Plus de recherche et de surveillance en ce qui concerne les facteurs de stress environnemental, tels que les contaminants et la pollution :

  • Nous allons promouvoir la recherche scientifique sur les effets que les facteurs de stress environnemental ont sur nos écosystèmes marins, afin d’orienter les politiques en matière de conservation marine et l’élaboration de projet. Ces facteurs de stress comprennent les contaminants, le bruit sous-marin et les micro-plastiques.
  • Nous multiplierons nos observations, entre autres, des courants océaniques, de la température et de la salinité des océans, afin de mieux prévoir les changements et tendances océanographiques.

Plus de recherche pour soutenir le développement durable de l’aquaculture :

  • Nous appuierons le développement durable de la pisciculture en conduisant plus de recherche sur les effets de l’aquaculture sur les écosystèmes et les espèces sauvages, en accroissant la surveillance des côtes et en mettant en place des techniques d’atténuation.
  • Nous multiplierons les analyses diagnostiques concernant les agents pathogènes et les maladies auxquels sont confrontés les poissons sauvages et d’élevage, afin que le gouvernement du Canada puisse s’acquitter de ses responsabilités en matière de protection des stocks de poissons sauvages et d’élevage de toute maladie infectieuse posant une menace.

Plus de recherche sur les eaux douces :

  • Nous conduirons plus d’études scientifiques sur les écosystèmes des eaux douces, et en particulier dans la région des Grands Lacs, du lac Winnipeg et du fleuve Saint-Laurent.
  • Nous comptons également octroyer des fonds supplémentaires à l'Institut international du développement durable (IIDD) pour mener de la recherche dans la région des lacs expérimentaux.

Plus de scientifiques, plus de technologies et plus de collaboration :

Pour remplir ces objectifs scientifiques, Pêches et Océans Canada investira dans de nouveaux talents scientifiques, de nouvelles technologies et de nouveaux partenariats.

  • Nous allons engager 135 chercheurs scientifiques, biologistes, océanographes et techniciens partout au pays, en vue d’accroître nos aptitudes et notre expertise. Notre plus importante campagne de recrutement en vue de rétablir les sciences océaniques.
  • Nous investirons dans de nouvelles technologies novatrices, telles que les technologies de pointe de détection à distance, y compris les champs acoustiques d’électricité, et dans du matériel de laboratoire à rendement élevé. Ces technologies permettront d’améliorer la qualité de nos données et de stimuler l’innovation.
  • Nous favoriserons et mettrons à profit d’importants partenariats avec les universitaires et d’autres organismes, à la fois sur le plan national et international, afin de nous assurer d’avoir accès aux meilleures données scientifiques disponibles pour appuyer le développement du cadre réglementaire et politique.

Ensemble, ces investissements nous permettront considérablement de nous acquitter de notre mandat, en ce qui a trait à la gestion responsable des trois océans et des ressources aquatiques du Canada. Grâce à cet investissement, nous serons en mesure de prendre de meilleures décisions, fondées sur la preuve scientifique, pour que tous les Canadiens puissent en bénéficier. 

Mai 2016

Communiqué : Le gouvernement du Canada annonce de nouvelles possibilités de carrière et de nouveaux investissements dans les sciences liées aux océans et aux eaux douces

FI-AC-16-01F

Suivez-nous sur Twitter!   www.Twitter.com/MPO_DFO

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :