Le ministre LeBlanc annonce de nouvelles protections des baleines

Communiqué de presse

Nouvelles mesures de gestion en place pour la saison de 2018

Moncton (Nouveau-Brunswick) -- Les Canadiens se soucient profondément de nos océans et des mammifères marins qu’ils abritent. Pour les baleines noires de l'Atlantique Nord, une espèce menacée, il est essentiel d'agir rapidement pour trouver des solutions qui aideront à assurer la survie de l'espèce.

Aujourd'hui, l'honorable Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, a annoncé de nouvelles mesures de gestion de la pêche pour la configuration des engins en ce qui concerne la pêche du crabe des neiges dans le sud du golfe du Saint-Laurent, ce qui permettra de réduire les dangers auxquels sont confrontés ces baleines et d’aider à garantir leur survie.

Le ministre LeBlanc a annoncé ces nouvelles mesures de pêche après s'être penché sur l'expertise partagée dans le cadre de la table ronde ministérielle sur les baleines noires de l'Atlantique Nord, qui a eu lieu à Moncton (Nouveau-Brunswick) le 9 novembre 2017. La table ronde a réuni des représentants des industries de la pêche et du transport maritime, des partenaires non gouvernementaux, des membres des collectivités autochtones, et des scientifiques. Les participants ont fourni un large éventail de perspectives et de précieux renseignements, qui ont permis de comprendre encore mieux la situation

Les changements apportés à la pêche du crabe des neiges dans le sud du golfe du Saint-Laurent comprennent les exigences suivantes :

  • Réduire la quantité de cordages flottant à la surface de la mer.
    • Un maximum de 3,7 mètres (ou deux brasses) de cordage pourra être utilisé pour fixer une bouée secondaire à une bouée principale.
    • Aucune corde servant à attacher un casier à crabe à une bouée principale ne pourra continuer à flotter à la surface de l'eau après la calée du casier à crabe.
  • Le cordage doit être d'une couleur spécifique à chaque zone de pêche
    • Les titulaires de permis seront tenus de marquer le cordage utilisé pour fixer un casier à crabes à une bouée principale à l'aide d'une couleur spécifique à la zone de pêche où ils sont autorisés à pêcher.
  • Identifier les bouées à l'aide d'un numéro séquentiel (cela s'ajoute à l'exigence actuelle de marquer les bouées avec le numéro d'immatriculation du navire).
    • Les titulaires de permis seront tenus de consigner chaque bouée principale avec un numéro séquentiel afin de permettre l'identification unitaire des casiers à crabes.
  • Déclaration obligatoire de toute perte d’engins
    • À compter de 2018, tous les titulaires de permis sont tenus de signaler toute perte d’engins de pêche.

Ces mesures de gestion contribueront à réduire les empêtrements dans les engins de pêche, à retracer les engins perdus, et à mieux comprendre les interactions entre les baleines et les engins de pêche. Les autres suggestions incluaient la nécessité de modifier les engins de pêche, d’ajuster les saisons de pêche, de retirer les engins de pêche du plancher océanique, et de mieux collaborer avec les partenaires.

D’autres mesures de gestion visant à protéger les baleines sont à l’étude et seront annoncées dans un proche avenir.

Un rapport sur « Ce que nous avons entendu », qui donne un aperçu des principales idées abordées lors de la réunion, est maintenant disponible.

Légende de la photo : L’honorable Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, annonce de nouvelles protections des baleines.

Multimédia supplémentaire

L’honorable Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

Citations

« La protection des baleines en voie de disparition au Canada contre des préjudices supplémentaires est une responsabilité qui pèse lourdement sur chacun d'entre nous. Notre gouvernement est résolu à prendre des mesures significatives pour contrer les menaces qui touchent les baleines, de manière aussi à tenir compte de nos partenaires. Les nouvelles mesures de pêche annoncées aujourd’hui aideront à prévenir à l’avenir les cas d’empêtrement dans des engins de pêche. Notre gouvernement continuera à travailler pour protéger nos eaux et la vie marine pour les générations à venir. »

L'honorable Dominic LeBlanc, C. P., c. r., député, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

Faits en bref

  • La table ronde a rassemblé plus de 70 participants et observateurs assistant au nom de tous les ordres de gouvernement, des communautés autochtones, de l'industrie, du milieu universitaire, de la National Oceanic and Atmospheric Administration des États-Unis, et des organismes à vocation environnementale.

Produits connexes

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Laura Gareau
Attachée de presse
Cabinet du ministre
Pêches et Océans Canada
613-992-3474
Laura.Gareau@dfo-mpo.gc.ca

C-AC-18-02F  

Internet : www.dfo-mpo.gc.ca

Aimez notre page Facebook https://www.facebook.com/PechesOceansCanada

Suivez-nous sur Twitter!   https://twitter.com/MPO_DFO


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :