Le ministre Wilkinson et le député Sidhu visitent l’écloserie de la rivière Chehalis et l’écloserie du ruisseau Inch

Communiqué de presse

(De gauche à droite) Le ministre Wilkinson et le député Jati Sidhu (Mission - Matsqui - Fraser Canyon) avec Corino Salomi, gestionnaire régional du MPO, Programme de mise en valeur des salmonidés, à l'installation d'élevage du saumon rouge de l'écloserie du ruisseau Inch.
(De gauche à droite) Le ministre Wilkinson et le député Jati Sidhu (Mission - Matsqui - Fraser Canyon) avec Corino Salomi, gestionnaire régional du MPO, Programme de mise en valeur des salmonidés, à l'installation d'élevage du saumon rouge de l'écloserie du ruisseau Inch.

Le 5 mars 2019

Vancouver (Colombie-Britannique) - Le ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, l’honorable Jonathan Wilkinson, et le député Jati Sidhu (Mission - Matsqui - Fraser Canyon) étaient à l’écloserie de la rivière Chehalis et à l’écloserie du ruisseau Inch pour visiter les installations de production du saumon et y rencontrer le personnel.

L'écloserie de la rivière Chehalis produit du saumon coho, du saumon quinnat, du saumon kéta et du saumon rose, de même que de la truite arc-en-ciel et de la truite fardée (de haute mer). La mise en valeur de ces stocks contribue aux importantes pêches sportives, commerciales et des Premières Nations, tant à l'échelle locale que sur la côte de la Colombie-Britannique. L'écloserie travaille en partenariat avec la Première Nation de Sts'ailes et la Freshwater Fisheries Society de la C.-B. sur divers projets. Les initiatives de l'écloserie Chehalis comprennent une contribution à la science et à l'évaluation des stocks de saumon quinnat de la rivière Harrison, qui, avec d'autres efforts, est essentielle à la mise en œuvre du Traité sur le saumon du Pacifique avec les États-Unis.

L'écloserie du ruisseau Inch produit du saumon coho, du saumon rouge, du saumon kéta et de la truite arc-en-ciel pour les relâcher dans un certain nombre d’affluents locaux qui se jettent dans le fleuve Fraser. Les alevins de saumon de l'installation sont rejetés dans leurs cours d'eau d'origine, comme les rivières Pitt et Stave. Le saumon rouge du lac Cultus est également mis en valeur à l'écloserie du ruisseau Inch (Inch Sockeye Satellite) dans le cadre du Plan national de conservation, appuyant également la certification de la pêche par le Marine Stewardship Council pour permettre l'accès au marché international de la pêche du saumon rouge du Fraser.

Les travaux de production à ces installations, y compris à l'écloserie voisine de la rivière Chilliwack, contribuent à la mise en valeur globale des stocks de saumon, y compris le saumon quinnat, la proie privilégiée de l'épaulard résident du Sud en voie de disparition. Le Programme de mise en valeur des salmonidés du MPO a également contribué à d'importants efforts de restauration de l'habitat et d'intendance communautaire dans ces bassins hydrographiques et dans d'autres bassins hydrographiques du fleuve Fraser. Les populations de saumon quinnat de certaines rivières du sud de la Colombie-Britannique sont en plein déclin et sont de plus en plus touchées par le faible retour dans leurs frayères, la survie et la productivité réduites, les pressions sur l'habitat et les changements climatiques. Le Programme de mise en valeur des salmonidés du MPO est un outil important dans nos efforts de rétablissement des populations de saumon quinnat.

Les nouvelles mesures améliorées annoncées l'automne dernier par le gouvernement du Canada pour aider les épaulards résidents du Sud à survivre et à se rétablir, comprenaient l'introduction d'importantes mesures visant à protéger et à reconstituer les stocks de saumon quinnat qui sont importants pour cette espèce emblématique.

Dans le cadre de ces mesures, un montant supplémentaire de 2,53 millions de dollars sur 5 ans servira à accroître la production des saumons quinnat juvéniles dans l'écloserie de Chilliwack. Ce saumon quinnat a été identifié comme étant un stock clé de saumon canadien disponible comme proie pour les épaulards résidents du Sud pendant de longues périodes.

Pêches et Océans Canada utilise aussi son Fonds pour la restauration côtière de 75 millions de dollars, pour investir dans la préservation, la protection et la restauration des zones côtières du Canada, y compris en C.-B., où nous avons versé 18,5 millions de dollars servant à financer 12 projets en cours dans toute la province, pour restaurer les écosystèmes marins qui soutiennent les stocks clés de saumon quinnat.

L'automne dernier, nous avons annoncé la création d'un nouveau Fonds de restauration et d'innovation pour le saumon de la C.-B., qui s'inspire en partie du Fonds pour les pêches de l'Atlantique ─ un fonds à frais partagés avec le gouvernement de la Colombie-Britannique. Dans le cadre de ce fonds, le Canada versera 100 millions de dollars au cours des 5 prochaines années pour appuyer des projets axés sur la restauration de l'habitat et l'adoption des sciences et des technologies. Cela fait partie d'un éventail plus large d'activités liées à la mise en œuvre de la politique quinquennale sur le saumon sauvage et à d'importants changements dans la gestion des politiques de l'aquaculture.

Personnes-ressources

Jocelyn Lubczuk
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Pêches, des Océanset de la Garde côtière canadienne
343-548-7863
Jocelyn.lubczuk@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Restez branchés


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :