Succès de l’opération Engins fantômes de trois jours, ayant permis de retirer de l’eau 101 pièges et neuf kilomètres de corde dans le golfe du Saint-Laurent

Communiqué de presse

Succès de l’opération Engins fantômes de trois jours, ayant permis de retirer de l’eau 101 pièges et neuf kilomètres de corde dans le golfe du Saint-Laurent

Le 24 juillet, 2019

Moncton (Nouveau-Brunswick) — Le bien-être de la population de baleines noires de l'Atlantique Nord, qui est en voie de disparition, est une grande préoccupation pour les Canadiens, et sa protection est une priorité importante pour le gouvernement du Canada. Ces deux dernières années, le gouvernement du Canada a pris des mesures importantes pour protéger la baleine noire de l'Atlantique Nord. Cependant, la mortalité récente de ces baleines dans les eaux canadiennes est extrêmement inquiétante.

Dans le cadre des efforts continus du gouvernement visant à protéger la baleine noire de l'Atlantique Nord ─ une espèce en voie de disparition ─ des agents des pêches du MPO et des membres de la Garde côtière canadienne ont passé trois jours à chercher et à récupérer des engins de pêche perdus, appelés engins fantômes, dans le golfe du Saint-Laurent.

Au cours de l’opération de trois jours, 101 casiers perdus à crabe des neiges ont été récupérés dans tout le golfe du Saint-Laurent, permettant ainsi de retirer de l'eau plus de neuf kilomètres de corde. En plus de prévenir les empêtrements, le retrait des engins fantômes de nos eaux contribue à la conservation de nos pêches, car les engins piègent les espèces marines qui, autrement, feraient partie des prises régulières d’une pêche.

L'opération a été surtout axée sur les secteurs du golfe du Saint-Laurent où le plus grand nombre d'engins de pêche ont été déclarés perdus ou manquants par des pêcheurs responsables. Depuis 2018, les pêcheurs du sud du golfe du Saint-Laurent doivent signaler la perte d’engins de pêche, et plus de 1000 engins ont été signalés cette année. Les agents des pêches retourneront tout engin de pêche légal, déclaré perdu, mais tout engin non déclaré sera conservé aux fins d’enquête, ce qui pourrait donner lieu à des poursuites en justice.

Le MPO collabore de façon continue avec l'industrie pour encourager les pêcheurs à entreprendre des initiatives de retrait des engins fantômes en collaboration avec les agents des pêches locaux du MPO. Nous cherchons aussi à étendre à davantage de pêches les exigences actuelles en matière de déclaration obligatoire des engins de pêche perdus.

L'opération de trois jours visant à récupérer les engins de pêche perdus est le premier effort concerté des agents des pêches et de la Garde côtière canadienne. L’opération a entraîné la participation de sept navires de la Garde côtière, dont le brise-glace NGCC George R. Pearkes, de deux navires spécialisés dans le programme scientifique ─ le NGCC Leim et le NGCC M. Perley, de deux patrouilleurs semi-hauturiers ─ le NGCC Peddle et le NGCC A. LeBlanc, de même que de deux patrouilleurs côtiers, le NGCC S. Dudka et le NGCC Pointe Caveau.



- 30 -

Multimédia supplémentaire

Succès de l’opération Engins fantômes de trois jours, ayant permis de retirer de l’eau 101 pièges et neuf kilomètres de corde dans le golfe du Saint-Laurent
Succès de l’opération Engins fantômes de trois jours, ayant permis de retirer de l’eau 101 pièges et neuf kilomètres de corde dans le golfe du Saint-Laurent

Personnes-ressources

Jocelyn Lubczuk
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Pêches, des Océans
et de la Garde côtière canadienne
343-548-7863
Jocelyn.lubczuk@dfo-mpo.gc.ca


Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca


Restez branchés


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :