Des scientifiques se rendent dans le golfe du Saint-Laurent pour étudier la baleine noire de l'Atlantique Nord

Communiqué de presse

6 août 2019

Ottawa (Ontario) — Le bien-être de la population de baleines noires de l'Atlantique Nord ─ en voie de disparition ─ est une grande préoccupation pour les Canadiens et sa protection est une priorité pour le gouvernement du Canada. Nous maintenons notre engagement à adopter une approche fondée sur des données probantes pour protéger ces baleines en voie de disparition, tout en continuant à promouvoir des possibilités durables de croissance économique.   

Aujourd'hui, à Rimouski, au Québec, le secrétaire parlementaire du ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique et député d'Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia, Rémi Massé, a souhaité bonne chance à une équipe de scientifiques de Pêches et Océans Canada, qui se préparent à partir en mission pour étudier la baleine noire de l'Atlantique Nord. L'équipage prend la mer aujourd'hui pour une expédition de recherche de 28 jours dans le golfe du Saint-Laurent, en vue de recueillir des données importantes, qui aideront à mieux comprendre les répercussions du bruit causé par le trafic maritime sur la baleine noire de l'Atlantique Nord, et les risques associés aux collisions avec les navires, aux empêtrements et aux déversements de pétrole. L'expédition recueillera également des données afin de mieux comprendre les facteurs qui influent sur la répartition de la principale source de nourriture de la baleine noire de l'Atlantique Nord ─ les petits crustacés appelés copépodes. La mission se termine le 3 septembre 2019 à Rimouski, au Québec.

Le golfe du Saint-Laurent est actuellement une importante aire d'alimentation pour la baleine noire de l'Atlantique Nord ainsi qu'une zone de pêche et de navigation active. Les travaux de recherche effectués dans le cadre de cette mission appuient les efforts continus du gouvernement du Canada pour protéger cette espèce en voie de disparition.

Citations

« Nous recueillons et utilisons les meilleures données scientifiques disponibles pour prendre des décisions éclairées sur la meilleure façon de protéger la baleine noire de l'Atlantique Nord. Savoir où se trouvent les baleines et leurs sources de nourriture nous permet de protéger cette espèce emblématique et les zones dont elles dépendent. La recherche nous aidera à respecter notre engagement à protéger ces baleines en voie de disparition tout en continuant à promouvoir des possibilités durables de croissance économique. »

L'honorable Jonathan Wilkinson, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« Le gouvernement du Canada démontre une fois de plus son engagement envers la prise de décisions fondées sur des données scientifiques. Grâce à cette recherche, nous serons mieux équipés pour élaborer et améliorer les mesures de protection des baleines en voie de disparition, tout en favorisant la croissance économique et l'innovation pour des solutions durables. »

Rémi Massé, secrétaire parlementaire du ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique et député d'Avignon-La Mitis-Matane-Matapédia

Liens connexes

Personnes-ressources

Jocelyn Lubczuk
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Pêches, des Océans
et de la Garde côtière canadienne
343-548-7863
Jocelyn.lubczuk@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Restez branchés


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :