Le gouvernement du Canada appuie les sciences océaniques de pointe à l’Université du Nord de la Colombie-Britannique

Communiqué de presse

Le 30 août 2019

Prince George (Colombie-Britannique) – Le Canada possède le plus long littoral du monde et est entouré de trois océans, et la santé de nos océans est importante pour nous tous. Le gouvernement du Canada s'est engagé à protéger nos océans et nos voies navigables, et à les garder propres, sécuritaires et productifs au profit de tous les Canadiens, maintenant et dans l'avenir. Nous comprenons l'importance de protéger les écosystèmes marins qui abritent une abondance de vie marine, soutiennent plus de 350 000 emplois et des centaines de collectivités côtières et autochtones. Nous reconnaissons également que la recherche scientifique est fondamentale à la prise de décisions fondées sur des données probantes en vue de planifier et réaliser les efforts de conservation marine.

Dans le cadre du Plan de protection des océans du Canada, doté d'un budget historique de 1,5 milliard de dollars, nous faisons d'importants investissements scientifiques pour aider à protéger nos côtes et nos voies navigables contre les effets d’éventuels déversements de pétrole, et pour appuyer la collecte de données afin de déterminer les changements dans les environnements côtiers.

Aujourd’hui, le ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, l’honorable Jonathan Wilkinson, a annoncé que le gouvernement du Canada investit 1,9 million de dollars dans la recherche scientifique menée sous la direction de l’Université du Nord de la Colombie-Britannique (UNBC), pour renforcer la prise de décisions fondée sur des données probantes, afin d’aider à réduire au maximum les répercussions environnementales des déversements de pétrole. L’investissement permettra d’offrir 11 postes de stagiaires scientifiques à l’UNBC.

Les techniques et les technologies de récupération du pétrole jouent un rôle crucial dans les opérations d’intervention d’urgence, mais elles produisent également de grandes quantités de déchets huileux. Ce projet dirigé par l’UNBC vise à améliorer les stratégies de décantation (enlèvement mécanique du pétrole de l’eau) et de gestion des déchets huileux pour favoriser de meilleures interventions en cas de déversement de pétrole en mer. Les chercheurs du projet se concentrent sur la détermination des obstacles technologiques à la séparation du pétrole de l’eau, en plus de chercher de meilleures façons de gérer les déchets huileux. Les résultats aideront les décideurs à améliorer la décantation et la gestion des déchets huileux au Canada.

Ce projet d’une durée de quatre ans s’inscrit dans le cadre de l’Initiative de recherche multipartenaire, de 45,5 millions de dollars, qui vise à assurer notre capacité de fournir les meilleurs avis scientifiques et les meilleures méthodes pour intervenir en cas de déversement de pétrole dans les eaux canadiennes, en soutenant la recherche concertée entre les spécialistes canadiens et internationaux. Leurs efforts permettront d’améliorer nos connaissances sur le comportement des déversements de pétrole, sur la façon de les contenir et de les nettoyer, et sur la façon de limiter leurs effets sur l’environnement.

Citations

« Notre gouvernement s'est engagé à préserver la santé, la propreté et la sécurité de nos océans pour les générations futures. Dans le cadre de l'Initiative de recherche multipartenaire, notre gouvernement favorise l'acquisition de connaissances scientifiques qui aideront à protéger nos eaux et nos côtes des déversements de pétrole pour les générations à venir. Notre nouvel investissement dans les sciences et la recherche à l'Université du Nord de la Colombie-Britannique nous permettra non seulement d'améliorer notre compréhension scientifique de nos océans, mais aussi d'appuyer 11 nouveaux postes de stagiaires scientifiques. »

L’honorable Jonathan Wilkinson, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

Faits en bref

  • Les partenaires de l’UNBC dans ce projet comprennent : l’Université Memorial de Terre-Neuve, l’Université Dalhousie, l’Université de la Colombie-Britannique – Okanagan, l’Université McGill, le Conseil national de recherches du Canada, le Huntsman Marine Science Centre, et l’Université de Californie, Berkeley.

  • Le Plan de protection des océans, de 1,5 milliard de dollars, est l’investissement le plus important jamais effectué par le gouvernement du Canada visant à assurer que nos côtes soient en meilleure santé, plus sécuritaires et mieux protégées.

  • L’Initiative de recherche multipartenaire de 45,5 millions de dollars, annoncée en décembre 2017, améliore la collaboration avec des spécialistes de l’intervention en cas de déversements d’hydrocarbures du monde entier, fait progresser la recherche sur les déversements d’hydrocarbures au Canada et contribuera à réduire au minimum les impacts environnementaux des déversements d’hydrocarbures.

Liens connexes

Personnes-ressources

Jocelyn Lubczuk
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Pêches, des Océans
et de la Garde côtière canadienne
343-548-7863
Jocelyn.Lubczuk@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Restez branchés


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :