Le gouvernement du Canada investit dans une initiative de sciences marines dirigée par l’Université de Waterloo, à Iqaluit, au Nunavut

Communiqué de presse

Le gouvernement du Canada investit dans une initiative de sciences marines dirigée par l’Université de Waterloo, à Iqaluit, au Nunavut
Le gouvernement du Canada investit dans une initiative de sciences marines dirigée par l’Université de Waterloo, à Iqaluit, au Nunavut

2 août 2019

Iqaluit (Nunavut) — Les côtes arctiques du Canada abritent un écosystème marin abondant qui soutient les moyens de subsistance et la culture des communautés inuites vivant dans le Nord. Nous savons que cet environnement est en train de changer en raison des effets des changements climatiques, de la perte de biodiversité et des produits chimiques persistants qui sont présents dans le Nord. La protection de cette richesse pour les générations futures exige des connaissances scientifiques, des données et des connaissances inuites. Il est nécessaire d’obtenir plus de données pour que nous puissions suivre les changements environnementaux au fur et à mesure qu'ils se produisent au fil du temps.

Aujourd'hui, à Iqaluit, au Nunavut, l'honorable Jonathan Wilkinson, ministre des Pêches, des Pêches et de la Garde côtière canadienne, a participé à la collecte de données scientifiques avec une équipe d'étudiants et de chercheurs de l'Université de Waterloo.

Les données recueillies dans le cadre de ce projet permettront de caractériser l'état actuel de l'écosystème côtier d'Iqaluit. Le projet, qui a reçu un investissement de près de 108 000 dollars, est axé sur la prise de mesures des concentrations de mercure, de méthylmercure dans les espèces comme les mollusques, les étoiles de mer, et la morue. La contamination est une menace constante pour la santé des écosystèmes arctiques qui constituent une source de nourriture pour les Inuits. Cette information scientifique aidera à éclairer les décisions stratégiques qui aideront les Inuits à demeurer en bonne santé et à mieux gérer l'environnement marin.

Cette initiative de recherche s'inscrit dans le cadre du Programme sur les données environnementales côtières de référence pour l'environnement côtier de 50,8 millions de dollars, qui fait participer de manière étroite les scientifiques de Pêches et Océans Canada, les collectivités autochtones et côtières, les organisations non gouvernementales, les universités et d'autres partenaires de recherche. Les participants recueillent une vaste gamme de données scientifiques afin de cerner les changements à long terme dans l'environnement côtier du Canada.

Liens connexes

Personnes-ressources

Jocelyn Lubczuk
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Pêches, des Océans
et de la Garde côtière canadienne
343-548-7863
Jocelyn.lubczuk@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Restez branchés


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :