Le ministre Wilkinson et le député Fraser sont à Tangier pour discuter de conservation dans la région du Eastern Shore

Communiqué de presse

15 août 2019                          

Halifax (Nouvelle-Écosse) - Aujourd'hui, le ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, l'honorable Jonathan Wilkinson, et le député de Nova-Centre, Sean Fraser, étaient à Tangier, en Nouvelle-Écosse, pour rencontrer des pêcheurs et d'autres Néo-Écossais concernés, afin de discuter d’idées concernant la conservation de l'écosystème unique de la région du Eastern Shore.

Les collectivités locales se préoccupent depuis longtemps de la conservation des écosystèmes naturels uniques de la région du Eastern Shore de la Nouvelle-Écosse. Cependant, les récentes discussions concernant la création éventuelle d'une zone de protection marine (ZPM) dans cette région ont suscité des questions et des préoccupations de la part de nombreuses personnes qui y vivent.

Lors d'une première visite à Tangier le 8 mai 2019, le ministre Wilkinson avait indiqué qu'il n'y avait pas de calendrier pour terminer les discussions et qu'il existait des options quant à la meilleure façon d'aller de l'avant. Le Ministre s'était également engagé à revenir pour d'autres discussions une fois la saison du homard terminée, et c'est précisément ce qu'il a fait.

Au cours des discussions qui ont eu lieu aujourd'hui, le ministre Wilkinson s'est engagé en faveur d'un processus vaste et inclusif axé sur la conservation – un processus qui ferait en sorte que les voix de toutes les parties locales touchées soient entendues et intégrées à tout processus décisionnel. C'est pourquoi le Ministre a annoncé aujourd'hui l'engagement du Ministère à l'égard de deux prochaines étapes importantes :

  1. Le ministère des Pêches et des Océans nommera un animateur communautaire. Cette personne aura pour mandat de rencontrer des membres et des organismes de la communauté locale, de discuter avec eux et d'examiner attentivement leurs priorités. Un élément clé du mandat de cet animateur sera de s'assurer que les priorités de conservation des membres de la communauté locale sont reflétées dans les résultats finaux. Cela pourrait inclure la participation de la communauté à la gestion de toute zone de conservation – si elle devait en fait aller de l'avant.
  2. Il n'y a pas de calendrier défini pour l'achèvement de ces conversations liées à la conservation. Le Ministre a indiqué qu'à son avis, les mesures de conservation ne peuvent être efficaces que si les communautés locales leur apportent un soutien substantiel. Il a de plus souligné son engagement à travailler avec toutes les principales parties prenantes pour développer une vision commune.

En plus de discuter des prochaines étapes en matière de conservation, le Ministre a aussi indiqué que le Ministère a récemment terminé les premières ébauches d'un certain nombre d'évaluations des risques écologiques pour la région du Eastern Shore, notamment pour l'aquaculture et le transport maritime. Les résultats de ces évaluations sont pertinents pour les considérations futures concernant les priorités de conservation et feront l'objet de discussions avec les intervenants locaux avant d'être définitifs.

Un résumé de ces évaluations sera rendu public cette semaine et le document technique complet sera bientôt disponible. L'une des principales conclusions de ces évaluations, qui a déjà été communiquée, est que la pêche au homard dans la région du Eastern Shore est pleinement compatible avec la création d'une zone de protection marine, le cas échéant.

Citations

« La région du Eastern Shore est une région côtière incroyablement unique qui abrite des espèces comme le saumon, la morue et les tortues de mer. Elle soutient également les moyens de subsistance de nombreux pêcheurs grâce à la pêche dynamique du homard. Des rapports scientifiques récents indiquent que cette région est particulièrement vulnérable aux effets de l'industrialisation, des changements climatiques et de la perte de biodiversité associée au réchauffement des océans. Notre gouvernement s'est engagé à travailler en étroite collaboration avec la collectivité locale pour s'assurer que nous protégeons et conservons efficacement cet endroit unique pour ceux qui y vivent et y gagnent leur vie. »

L'honorable Jonathan Wilkinson, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

Faits en bref

  •  En mars 2018, un processus de consultation scientifique a eu lieu pour examiner les principales caractéristiques biologiques et écologiques de la région des îles de la côte Est. Le rapport définitif soulignait que la région demeurait un habitat très naturel et unique, avec de nombreuses espèces menacées de poissons, d'oiseaux et de tortues de mer vivant dans la région. Le rapport est disponible en ligne.

  • Le gouvernement du Canada s'est engagé à veiller à ce que les avantages issus de la pêche demeurent entre les mains des pêcheurs indépendants et de leur région locale en appuyant une pêche côtière indépendante forte, comme la pêche au homard dans le Eastern Shore.

  • Une conservation efficace exige du temps et une planification minutieuse. Le gouvernement du Canada s'est engagé à prendre le temps nécessaire pour mettre en œuvre des mesures communautaires qui permettront à la fois de conserver le milieu marin et de stimuler l'économie locale. 

  • Le gouvernement du Canada a atteint et même dépassé ses objectifs en matière de protection marine. Aujourd'hui, près de 14 % des océans du Canada sont protégés.

Liens connexes

Personnes-ressources

Jocelyn Lubczuk
Attachée de presse
Cabinet du ministre des Pêches, des Océans
et de la Garde côtière canadienne
343-548-7863
Jocelyn.lubczuk@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Restez branchés


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

.

Date de modification :