La ministre Jordan s'adresse à l'Organisation de coopération et de développement économiques sur la nécessité d'une économie bleue plus durable

Communiqué de presse

Le 8 septembre 2020

Ottawa (Ontario) - Le Canada est une nation océanique. Les Canadiens comptent sur des écosystèmes marins sains pour soutenir notre économie, notre approvisionnement alimentaire et nos communautés côtières. Mais l'océan est une ressource partagée qui nécessite une coopération mondiale pour sa protection et sa gestion.

Aujourd'hui, la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, l'honorable Bernadette Jordan, a évoqué la nécessité d'une économie bleue plus durable lors du lancement du rapport intitulé Des océans durables pour tousExploiter les avantages des économies océaniques durables pour les pays en développement, organisé par l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Lors de l'événement virtuel, la ministre Jordan a expliqué comment la pandémie actuelle a mis en évidence nos vulnérabilités, mais aussi comment elle offre une chance de créer une économie océanique plus résiliente et plus durable. À cette fin, le gouvernement du Canada élabore une stratégie globale de l'économie bleue, qui exposera la vision du Canada pour les secteurs liés aux océans, et aidera à orienter les actions et les investissements futurs.

La ministre Jordan a souligné le travail continu du gouvernement du Canada visant à protéger nos océans, en appuyant le fait qu'il a dépassé les objectifs de conservation marine visant à protéger 10 % de nos océans d'ici la fin de 2020, pour atteindre près de 14 % en 2019. Elle a mis l’accent sur l'importance des partenariats internationaux en matière de protection des océans et a évoqué les moyens par lesquels le Canada a travaillé et continuera de travailler avec ses partenaires mondiaux à cette fin.

La Ministre a mis en lumière l'action récente du Canada qui a rejoint l'Alliance mondiale pour les océans du Royaume-Uni, en plaidant pour l'adoption d'un objectif mondial de 30 % de conservation marine d'ici 2030 lors de la 15e conférence des parties à la Convention sur la diversité biologique, ayant lieu en Chine l'année prochaine.

La ministre Jordan a clairement indiqué que le Canada continuera de s'appuyer sur la priorité de la présidence du G7 de 2018 concernant les océans. Le Canada fera progresser la Charte sur les plastiques dans les océans, qui encourage une action et une coopération internationales ambitieuses de la part des gouvernements, des entreprises, et des organisations, pour lutter contre la pollution marine par le plastique, ainsi que la mise en œuvre du Plan directeur de Charlevoix pour des océans, des mers, et des collectivités côtières résilientes en bonne santé.

La Ministre a fait l'éloge du rapport de l'OCDE et a fait observer comment les pays en développement peuvent utiliser ses conclusions et recommandations pour créer des industries océaniques plus durables. Le rapport s'inscrit dans le cadre de l'initiative Des océans durables pour tous, lancée en 2019, pour aider les pays en développement à tirer parti des avantages d'une économie océanique durable.

Citations

« En tant que nation océanique, le Canada a tellement à gagner de l'économie bleue. C'est pourquoi nous travaillons en vue d’élaborer une stratégie nationale de l'économie bleue, pour garantir que nos secteurs océaniques soient plus durables et plus prospères que jamais. Je salue les travaux de l'OCDE, qui attirent l'attention sur les industries océaniques durables et vitales, et rassemblent les dirigeants pour faire progresser les objectifs communs à l'échelle mondiale. La création d'une économie bleue plus durable est une tâche mondiale, et le Canada est prêt et disposé à partager ses connaissances et à travailler avec d’autres partenaires dans le cadre de ces travaux sur la scène internationale. »

-L’honorable Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

Faits en bref

  • Le rapport  « Des océans durables pour tous - Exploiter les avantages des économies océaniques durables pour les pays en développement » fournit de nouvelles preuves et recommandations pour guider les décideurs politiques des pays en développement, et leurs partenaires de coopération au développement vers des économies océaniques plus durables.

  • Le rapport fournit les premières estimations officielles de l'aide publique au développement pour une économie océanique durable, de nouvelles preuves sur la manière dont la coopération au développement soutient la durabilité dans l'ensemble des secteurs océaniques, et comment elle pourrait contribuer à réorienter le financement privé vers des économies océaniques durables.

  • L'économie océanique du Canada représente 31 milliards de dollars par an en termes de PIB. Elle est la source de près de 300 000 emplois côtiers avec des bénéfices directs dans des secteurs aussi divers que la pêche et l'aquaculture, le transport maritime, l'énergie, et la technologie des océans, les loisirs et le tourisme.

  • Les questions relatives aux océans ont constitué une priorité majeure de la présidence canadienne du G7 en 2018. La même année, les gouvernements du Canada, du Kenya et du Japon ont organisé conjointement la première conférence internationale sur l'économie bleue durable, qui a constitué une étape essentielle pour aider les nations à passer à une économie des océans prospère, inclusive et durable.

Personnes-ressources

Jane Deeks
Attachée de presse  
Cabinet du ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne
343-550-9594
Jane.Deeks@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Restez branchés

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :