Le gouvernement du Canada consulte les Premières Nations dans les îles Discovery

Communiqué de presse

Le 28 septembre 2020

Vancouver (Colombie-Britannique) – Le gouvernement du Canada est bien conscient que de solides relations de collaboration avec les peuples autochtones concernant la gestion du milieu marin permettront d'obtenir de meilleurs résultats pour leurs communautés, et contribueront à la santé des océans.

Dès maintenant, Pêches et Océans Canada va entamer des consultations avec les Premières Nations Holmalco, Klahoose, Komoks, Kwiakah, Tla'amin, We Wai Kai (Cape Mudge) et Wei Wai Kum (Campbell River) au sujet des sites d’aquaculture dans les îles Discovery. Les informations échangées permettront au gouvernement de décider de renouveler ou non les licences d’aquaculture dans la région, avant la date limite de décembre 2020.

Le ministère a réalisé neuf évaluations scientifiques des risques, ayant fait l’objet d’un examen par des pairs, afin de déterminer les répercussions des interactions entre le saumon sauvage du Pacifique et les agents pathogènes des élevages de saumon, et d’éclairer la réponse à la recommandation 19 de la Commission Cohen. D’après les conclusions de ces évaluations, le transfert de ces agents pathogènes pose un risque minimal pour l’abondance et la diversité des saumons rouges du fleuve Fraser en migration dans la région.

À l'avenir, le ministère continuera d’adopter une approche collaborative de la gestion de l’aquaculture et de la prise de décision en la matière, fondée sur la collaboration et la zone. Une approche par zone prend en compte les connaissances autochtones, ainsi que les facteurs sociaux, économiques, géographiques, et environnementaux. Elle permet également d’accroître la collaboration entre les parties, alors que le gouvernement poursuit son engagement à élaborer un plan responsable  de transition de l'élevage du saumon en enclos marins dans les eaux côtières de la Colombie-Britannique. Dans le cadre de l’approche par zone en matière d’aquaculture, le ministère travaillera en étroite collaboration avec la Province de la Colombie-Britannique, les communautés des Premières Nations, l'industrie, et d'autres parties prenantes, pour élaborer une approche globale et pragmatique en matière d’aquaculture, tandis que les travaux essentiels se poursuivent dans des domaines clés tels que l’évaluation des stocks, la recherche, la protection de l’habitat, le rétablissement, et la mise en valeur.

Le saumon sauvage du Pacifique est confronté à une multitude de facteurs de stress, et le gouvernement demeure pleinement engagé à assurer sa protection. Le saumon du Pacifique est culturellement significatif pour les peuples autochtones, et important pour la subsistance des communautés côtières. Des stocks de saumon en bonne santé sont également vitaux pour l’écosystème, l'économie, et le tissu social des communautés côtières de la Colombie-Britannique. C’est pourquoi le gouvernement dispose d’un programme réglementaire rigoureux pour la gestion de l'aquaculture en Colombie-Britannique.

Citations

« Ce gouvernement est résolument engagé à adopter une approche de gestion de l'aquaculture par zone, et nous reconnaissons les préoccupations soulevées par les partenaires selon lesquelles ces fermes aquacoles particulières ne sont peut-être pas les mieux adaptées à cet endroit ni aux collectivités adjacentes. Nous consulterons chaque Première Nation de la région des îles Discovery, pour que l’information et les points de vue qu'elles nous fourniront me permettent de décider si je dois ou non renouveler les permis de ces exploitations en décembre prochain et à l'avenir. »

L’honorable Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

Faits en bref

  • Le MPO consultera les Premières Nations Holmalco, Klahoose, Komoks, Kwiakah, Tla'amin, We Wai Kai (Cape Mudge) et Wei Wai Kum (Campbell River).

  • En réponse à la recommandation 19 de la Commission Cohen, le MPO a examiné l'estimation du risque global pour le saumon rouge du fleuve Fraser des maladies qui surviennent dans les élevages de saumon de l'Atlantique. Les évaluations se sont concentrées sur les élevages situés dans la région des îles Discovery.

  • Les évaluations ont conclu que les agents pathogènes trouvés dans les élevages de saumon de l’Atlantique de la région des îles Discovery ne posent qu’un risque minimal pour l'abondance et la diversité du saumon rouge du fleuve Fraser dans le cadre des pratiques actuelles de gestion de la santé des poissons. Un résumé des conclusions est disponible sur le site web du MPO.

  • Le MPO a renouvelé les permis d'aquaculture dans la région des îles Discovery sur une base annuelle. La durée actuelle de ces permis expirera en décembre 2020. Tous les détenteurs de permis d'aquaculture en Colombie-Britannique sont tenus de soumettre au MPO des données sur la santé des poissons et d'autres effets environnementaux, qui sont ensuite publiées sur le site web du MPO.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Restez branchés

  • Suivez Pêches et Océans Canada sur Twitter, Facebook, Instagram et YouTube.
  • Abonnez-vous pour recevoir nos communiqués et plus au moyen des fils RSS. Pour de plus amples renseignements ou pour vous inscrire, visitez : http://www.dfo-mpo.gc.ca/media/rss-fra.htm
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :