Le gouvernement du Canada et la Province de la Colombie-Britannique financent des projets supplémentaires visant à protéger et à rétablir le saumon sauvage du Pacifique

Communiqué de presse

Le 1er février 2021

Vancouver (C.-B.) – La protection et la restauration de l’habitat et des stocks de poissons sauvages sont une priorité pour le gouvernement du Canada et le gouvernement de la Colombie-Britannique (C.-B.). Nous savons que des stocks sauvages en bonne santé sont vitaux pour des écosystèmes sains, l’économie, le tissu social des collectivités côtières de la C.-B., et pour les diverses cultures et les moyens de subsistance des Autochtones.

Les deux gouvernements travaillent avec ardeur sur de nombreux projets visant à aborder et à inverser le déclin des stocks de saumon. Ce travail comprend le rétablissement des mesures de protection perdues pour le poisson et son habitat dans la version modernisée de la Loi sur les pêches, l’avancement des mesures de gestion des pêches fondées sur la science, l’examen des préoccupations concernant la prédation, et la mise en œuvre d’un plan de lutte contre les changements climatiques basé sur la science.

Aujourd’hui, la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, l’honorable Bernadette Jordan, le premier ministre de la Colombie-Britannique, l’honorable John Horgan, et le secrétaire parlementaire pour les Pêches et l’Aquaculture de la Colombie-Britannique, Fin Donnelly, ont annoncé le financement de quatre projets dans le cadre du Fonds de restauration et d’innovation pour le saumon de la Colombie-Britannique (FRISCB). Au cours des quatre prochaines années, plus de 4 millions de dollars seront versés pour soutenir des projets qui contribueront à restaurer les habitats du saumon dans toute la Colombie-Britannique. Les tout derniers projets qui recevront un financement dans le cadre du FRISCB sont les suivants :

  • La bande indienne d'Osoyoos soutiendra la restauration post-glissement de terrain et la surveillance de l'efficacité du ruisseau Inkaneep et de sa plaine d'inondation. Les travaux de restauration amélioreront la capacité de survie de la truite arc-en-ciel, du saumon quinnat et de la truite arc-en-ciel de l'Okanagan et appliqueront une combinaison novatrice de connaissances traditionnelles et de science à la cogestion durable des pêches.
  • La bande indienne d'Adams Lake soutiendra la restauration du saumon rouge de montaison estivale précoce d'Upper Adams à un niveau durable et améliorera les possibilités d'utilisation durable.
  • La Seymour Salmonid Society entreprendra une initiative pluriannuelle à l'échelle du bassin hydrographique de la Seymour. Cette initiative combinera des travaux d'atténuation des éboulements pour permettre le passage des poissons en amont, ainsi que des travaux d'amélioration et de restauration de l'habitat physique pour améliorer la qualité et la fonctionnalité de l'habitat dans le bassin hydrographique.
  • La Juan de Fuca Salmon Restoration Society soutiendra la modernisation de l'écloserie de Jack Brooks de la rivière Sooke et du centre d'interprétation. Les améliorations apportées aux installations respecteront les codes de construction écologique, comprendront l'amélioration des traitements des effluents et la possibilité d'évaluer les stocks.

Au total, 42 projets ont désormais reçu des fonds dans le cadre du FRISCB, ce qui représente un investissement d’environ 71 millions de dollars dans l’avenir du saumon sauvage du Pacifique et dans le secteur du poisson et des fruits de mer de la C.-B. Ces investissements joueront un rôle clé pour rendre la pêche sauvage de la C.-B. plus durable à long terme. Le secteur du poisson et des fruits de mer de la C.-B. en bénéficiera également, car il pourra continuer à offrir des emplois stables à des milliers de Canadiens. En soutenant des projets qui renforcent la résilience environnementale et économique, le FRISCB contribue également à notre rétablissement après la pandémie de COVID-19.

Les priorités relatives au Fonds en 2020 ont été les suivantes :

  • la recherche visant à améliorer la compréhension scientifique du saumon arc-en-ciel, du saumon quinnat et du saumon coho du Fraser grâce à des collaborations scientifiques et à l’intégration du savoir autochtone;
  • les projets de restauration de l’habitat qui ciblent les unités de conservation d’état rouge ou les populations inscrites par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada;
  • les méthodes et technologies novatrices pour accroître la qualité et la valeur du poisson et des produits de la mer de la C.-B., et optimiser les activités de pêche;
  • les projets destinés à faire avancer les pratiques de pêche sélective qui permettent de réduire au minimum les prises accessoires d’espèces préoccupantes;
  • les nouvelles technologies et méthodes d’aquaculture pour améliorer la performance environnementale et accroître la transparence de la chaîne d’approvisionnement;
  • la modernisation ou l’amélioration de l’infrastructure des écloseries existantes.

Le financement du FRISCB s’adresse aux collectivités autochtones, aux associations de l’industrie, aux organisations non gouvernementales de l’environnement, aux entreprises commerciales et aux établissements d’enseignement universitaire. Les investissements réalisés dans le cadre de ce programme contribueront à rétablir l’habitat du saumon, profiteront à la pêche commerciale et récréative, et à l’aquaculture, et soutiendront les initiatives scientifiques et de recherche. De plus amples renseignements sur la procédure de demande, les délais et les critères du programme sont accessibles sur le site Web du FRISCB : www.bcsrif.ca

Citations

« Notre saumon sauvage du Pacifique subit des pressions sans précédent en raison des changements climatiques et de la demande croissante de poissons et de fruits de mer. Les gouvernements du Canada et de la Colombie-Britannique se sont résolument engagés à protéger et à restaurer cette espèce emblématique de notre côte ouest. Le programme du FRISCB nous permet de soutenir des équipes qui travaillent dur sur le terrain, et qui mènent des efforts incroyables en vue de réaliser cet objectif commun. » 

L’honorable Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« Le gouvernement du Canada et la Province de la Colombie-Britannique partagent une profonde conviction de l’importance cruciale du saumon du Pacifique pour la culture et l’économie de la Colombie-Britannique. Les projets annoncés aujourd’hui contribueront à restaurer les stocks de saumon du Pacifique et à garantir leur rétablissement pour les générations futures. »

L’honorable Jonathan Wilkinson, ministre de l’Environnement et du Changement climatique, et député de North Vancouver

« Je suis heureux de constater la poursuite de la collaboration entre le gouvernement du Canada et la Province de Colombie-Britannique concernant la protection de notre saumon sauvage du Pacifique. Le FRISCB soutient les communautés autochtones, la pêche récréative, et les associations industrielles dans la restauration de l'habitat et la création d'emplois de qualité, tout en utilisant les meilleures méthodes de conservation pour garantir des stocks sains aux générations futures. »

Terry Beech, secrétaire parlementaire de la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, et député de Burnaby-Nord─Seymour

« Le saumon sauvage est en déclin et il faudra que nous travaillions tous ensemble pour conserver, protéger et rétablir cette espèce importante sur les plans culturel et écologique. Nous devons écouter ce qui se dit aux premières lignes, notamment les voix des Premières Nations, des pêcheurs, des gardiens de cours d’eau et des chercheurs, si nous voulons rétablir les populations de saumon. En finançant des projets au moyen du Fonds de restauration et d’innovation pour le saumon de la Colombie-Britannique, qui sont axés sur l’innovation, l’infrastructure, et les partenariats scientifiques, nous donnons au saumon sauvage toutes les chances de survivre dans les eaux de la Colombie-Britannique pour les générations à venir. » 

Fin Donnelly, secrétaire parlementaire pour les Pêches et l’Aquaculture de la Colombie-Britannique

Faits en bref

  • Le projet de la Juan de Fuca Salmon Restoration Society a déjà fait l’objet d’une annonce par la Province de la Colombie-Britannique (en anglais seulement).

  • Le projet de la bande indienne d'Adams Lake a été précédemment annoncé par la bande indienne d'Adams Lake.

  • Des renseignements supplémentaires sur les projets sélectionnés pour le Fonds de restauration et d’innovation pour le saumon de la Colombie-Britannique (FRISCB) sont accessibles en ligne ici.

  • Le FRISCB est un programme dont les coûts sont partagés à 70 % par le gouvernement fédéral et à 30 % par les provinces.

  • Le gouvernement du Canada investit 100 millions de dollars sur cinq ans dans le Fonds de restauration et d’innovation pour le saumon de la Colombie-Britannique, et il a réalisé un investissement ponctuel de 5 millions de dollars dans le Fonds de dotation pour le saumon du Pacifique.

  • Le gouvernement de la Colombie-Britannique investit jusqu’à 42,85 millions de dollars sur cinq ans.

  • Les collectivités autochtones, les organisations commerciales des secteurs des pêches sauvages et de l’aquaculture, les pêches récréatives ainsi que des organisations non commerciales comme les universités et les établissements de recherche, les associations de l’industrie et les groupes de conservation, peuvent présenter une demande.

  • Le saumon fait partie d’un réseau trophique complexe, tant en eau douce qu’en milieu marin, qui touche aussi bien le zooplancton minuscule que les grands mammifères, comme les baleines et les ours, ainsi que les oiseaux de proie.

  • Le saumon sauvage est important sur le plan culturel pour de nombreuses Premières Nations de la Colombie-Britannique. Le saumon sauvage s’inscrit également dans la longue tradition de pêche récréative et sportive de la province, qui est directement liée à son industrie touristique. 

  • Le FRISCB a accepté de nouvelles demandes de financement du 15 juillet au 15 septembre 2020. Les demandes de financement sont en cours d’examen par Pêches et Océans Canada et le gouvernement de la Colombie-Britannique.

Liens connexes

Personnes-ressources

Jane Deeks
Attachée de presse  
Cabinet de la ministre des Pêches, des Océans
et de la Garde côtière canadienne
343-550-9594
Jane.Deeks@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Restez branchés

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :