À la suite de l’application de la loi par la GRC et le MPO, la Cour ordonne de lourdes amendes, des confiscations, et des frais de plus de 70 000 $, ainsi que d’importantes interdictions de pêche, pour trois pêcheurs récréatifs américains

Communiqué de presse

Le 12 avril 2021

Campbell River, C.-B. - Le 24 février 2021, Bradley Wogalmott, Geoffrey Hoover et Jonathan Magee, résidents de l’État de Washington, ont plaidé coupables devant la Cour provinciale de Campbell River pour de nombreuses infractions à la Loi sur les pêches du Canada. L’honorable juge Crockett a ordonné des sanctions importantes pour les trois hommes.

  • M. Wogalmott a été condamné à une amende de 15 000 $ et à une interdiction de pêcher ou de détenir un permis de pêche partout au Canada pendant 10 ans. On lui a également ordonné de renoncer à tout le matériel de pêche saisi sur le bateau utilisé, évalué à plus de 6 000 $, et à deux moteurs hors-bord (300 HP et 25 HP Yamaha), évalués à environ 32 500 $. Il a également été condamné à payer les frais d’entreposage et de transport du bateau saisi, dont le coût est estimé à environ 10 000 $.
  • M. Hoover a été condamné à une amende de 5 000 $, à une interdiction de deux ans de pêcher ou de détenir un permis de pêche n’importe où au Canada, et à la confiscation de tout son matériel de pêche, qui a été saisi comme élément de preuve.
  • M. Magee a été condamné à une amende de 5 000 $, à une interdiction d’un an de pêcher ou de détenir un permis de pêche partout au Canada et à la confiscation de tout le matériel de pêche saisi.

Les accusations découlent d’une enquête conjointe du MPO et de la GRC à Gold River le 11 septembre 2019. La GRC de la baie Nootka a reçu des renseignements selon lesquels les trois résidents des États-Unis pourraient avoir enfreint la Loi sur les pêches, alors qu’ils pêchaient dans la région. Les agents de la GRC ont arrêté les hommes, qui ont été trouvés en possession d’un nombre important de poissons, qui n’avaient pas été capturés ou correctement enregistrés conformément aux conditions de leur permis de pêche récréative. Les agents des pêches de Conservation et Protection du MPO de Campbell River ont été appelés à prendre en charge l’enquête.

L’agent des pêches Greg Askey, superviseur de terrain au détachement de C et P du MPO de Campbell River, a déclaré qu’il s’agissait de « la plus importante violation de la réglementation sur la pêche sportive que j’ai vue en plus de 20 ans de carrière ».

L’ancien chef du détachement de la GRC de la baie Nootka, le sergent d’état-major Joshua Wiese, a déclaré : « Cette enquête souligne le rôle important que jouent les membres de la collectivité locale, le ministère des Pêches et des Océans et la GRC de la baie Nootka, dans la protection des ressources de la baie Nootka. »

Pêches et Océans Canada a le mandat de protéger et de conserver les ressources marines et de poursuivre les contrevenants en vertu de la Loi sur les pêches. Il assure et favorise la conformité à la Loi et à d’autres lois et règlements grâce à un ensemble de patrouilles terrestres, aériennes, et maritimes, ainsi que par des activités d’éducation et de sensibilisation.

Multimédia supplémentaire

Photo présentée comme preuve lors de la procédure judiciaire

Faits en bref

  • Dans le cadre des efforts déployés par Pêches et Océans Canada pour mettre fin aux activités illégales, le Ministère demande au public de l’information sur les activités de cette nature ou sur toute infraction à la Loi sur les pêches et à ses règlements. Toute personne disposant de renseignements peut appeler la ligne gratuite de signalement des infractions au 1-800-465-4336, ou envoyer les détails par courriel à DFO.ORR-ONS.MPO@dfo-mpo.gc.ca.

  • Pêches et Océans Canada travaille en étroite collaboration avec la GRC, d’autres organismes gouvernementaux, des groupes communautaires et le grand public pour assurer le respect des règlements sur les pêches.

  • Les agents des pêches ont déterminé que ce n’était pas tous les pêcheurs qui détenaient un permis de pêche valide, que les prises n’étaient pas enregistrées avec précision, et que le poisson avait été traité de telle manière que l’espèce et la taille étaient difficiles à déterminer.

  • Les agents des pêches ont saisi le bateau de pêche Cutwater de 30 pieds, 26 saumons quinnat, morues-lingue et sébastes, ainsi qu’une quantité importante d’engins de pêche trouvés sur le bateau.

  • Les amendes importantes, les frais et les interdictions, ainsi que la confiscation des moteurs, des engins de pêche et des prises illégales soulignent la gravité de la violation des règles et des règlements de pêche en vertu de la Loi sur les pêches du Canada, qui vise à protéger et à préserver les populations de poissons en péril.

Liens connexes

Personnes-ressources

Leri Davies
Conseillère en relations stratégiques avec les médias
Région du Pacifique de Pêches et Océans Canada
Cellulaire : 604-612-6837
Leri.davies@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613‑990‑7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Restez branchés

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :