Le gouvernement du Canada annonce un financement de plus de 5 millions de dollars dans les technologies propres pour des projets de pêche et d’aquaculture en Colombie-Britannique

Communiqué de presse

Le 7 avril 2021

Vancouver, Colombie-Britannique - L’amélioration de la durabilité environnementale de nos secteurs des produits de la mer, tout en veillant à ce qu’ils demeurent concurrentiels sur le marché est un objectif commun des Britanno-Colombiens. Le gouvernement du Canada s’est engagé à appuyer cet objectif en investissements ciblés dans les nouvelles technologies. Ce sont des solutions qui aideront le secteur à devenir plus propre, plus écologique, et plus durable.

Aujourd’hui, le député de Burnaby-Nord—Seymour et secrétaire parlementaire de la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, Terry Beech, au nom de la Ministre, l’honorable Bernadette Jordan, a annoncé un appui financier de plus de 5,4 millions de dollars dans le cadre du Programme d’adoption des technologies propres dans les pêches et l’aquaculture en vue d’appuyer 36 projets qui contribuent à une croissance économique propre en Colombie-Britannique. La Province de la Colombie-Britannique a aussi annoncé une contribution de plus de 785 000 dollars pour ces projets.

Le Programme d’adoption des technologies propres dans les pêches et l’aquaculture est un programme doté de 20 millions de dollars (2017-2021) qui fournit des fonds pour aider les entreprises à intégrer les technologies propres dans leurs activités quotidiennes. Il vise à accélérer l’utilisation d’outils, de pratiques et de techniques plus durables et plus efficaces.

En appuyant l’investissement de nos secteurs des pêches commerciales et de l’aquaculture dans les technologies propres, le gouvernement du Canada assure la croissance continue d’une économie bleue saine et durable. Ces secteurs contribuent environ 4,5 milliards de dollars par année en produit intérieur brut et fournissent des milliers d’emplois partout au pays, dont bon nombre dans les collectivités autochtones, rurales et côtières. Pendant la pandémie, ces investissements ont contribué à renforcer l’accès des Canadiens aux ressources alimentaires du poisson et des mollusques, en appuyant les petites et moyennes entreprises qui sont le fondement du secteur du poisson et des fruits de mer.

Les 36 projets pour lesquels un financement est annoncé aujourd’hui aident les entreprises des pêches et de l’aquaculture à adopter des pratiques plus écologiques, qui amélioreront les installations de traitement des déchets et des eaux usées, augmenteront l’efficacité énergétique, créeront un recours accru à l’énergie verte comme l’énergie solaire, moderniseront le sonar, réduiront la dépendance à l’égard de la mousse de polystyrène, et réduiront la consommation de carburant et les émissions de dioxyde de carbone.

Citations

« Alors que nous travaillons en vue de renforcer l’économie bleue du Canada, la durabilité doit sous-tendre tous nos investissements et toutes nos actions. Grâce au Programme d’adoption des technologies propres dans les pêches et l’aquaculture, nous aidons nos partenaires en Colombie-Britannique à mettre en œuvre des pratiques plus durables et, par conséquent, à devenir plus concurrentiels sur leurs marchés. Il s’agit de bons investissements à long terme qui aideront le secteur canadien des produits de la mer à employer plus de gens et à générer plus de revenus pour les décennies à venir. »

L’honorable Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« Les secteurs des pêches et de l’aquaculture de la Colombie-Britannique fournissent des milliers de bons emplois pour la classe moyenne, dont bon nombre se trouvent dans nos collectivités côtières, rurales et autochtones. Grâce à des investissements consentis dans le cadre du Programme d’adoption des technologies propres dans les pêches et l’aquaculture, notre gouvernement travaille avec l’industrie pour veiller à ce que leurs activités commerciales soient aussi durables et productives. C’est ainsi que nous veillerons à ce que nos secteurs des pêches et de l’aquaculture continuent de croître et de créer de bons emplois et des produits de la mer de calibre mondial à long terme. »

Terry Beech, secrétaire parlementaire de la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, député de Burnaby-Nord—Seymour

« Le Programme d’adoption des technologies propres dans les pêches et l’aquaculture aide les entreprises familiales de la Colombie-Britannique à réduire leur empreinte environnementale, tout en favorisant une économie côtière écologique. Les projets annoncés aujourd’hui aideront les exploitations de pêches et d’aquaculture sauvages de notre province à adopter des pratiques plus écologiques visant à améliorer l’efficacité énergétique tout en réduisant leurs répercussions sur l’environnement. »

Fin Donnelly, secrétaire parlementaire pour les Pêches et l’Aquaculture de la Province de la Colombie-Britannique

Faits en bref

  • Le Programme d’adoption des technologies propres dans les pêches et l’aquaculture faisait partie d’un engagement pris dans le budget de 2016 de plus d’un milliard de dollars pour appuyer les technologies propres dans les secteurs des ressources naturelles du Canada.

  • L’annonce d’aujourd’hui visant le financement de 36 projets en Colombie-Britannique porte le nombre total de projets appuyés à ce jour à 80 à l’échelle nationale.

  • Le gouvernement du Canada élabore actuellement une stratégie de l’économie bleue pour faire croître ses secteurs océaniques grâce à la création d’emplois, à l’inclusion, et à la conservation. Les Canadiens sont invités à partager leurs points de vue dans un portail d’engagement en ligne, qui recueillera divers points de vue d’un océan à l’autre, contribuant ainsi à l’établissement d’une stratégie qui contribuera à assurer la durabilité des océans, stimulera les investissements dans les industries océaniques, et créera des emplois dans les collectivités côtières, alors que le Canada s’apprête sur le plan économique à se remettre sur pieds de la pandémie de COVID-19. L’engagement en ligne est ouvert jusqu’au 15 juin 2021.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Jane Deeks
Attachée de presse  
Cabinet du ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne
343-550-9594
Jane.Deeks@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Alexander Cohen
Attaché de presse
Cabinet de la ministre du Développement économique et des Langues officielles
alexander.cohen@canada.ca

Restez branchés

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :