Le Canada lance une action de transformation pour sauver le saumon du Pacifique

Communiqué de presse

Le 8 juin 2021

Vancouver, Colombie‑Britannique – Le saumon du Pacifique revêt une importance d’ordre social et culturel pour de nombreux Canadiens, et il joue un rôle vital sur le plan économique pour de nombreuses collectivités locales. Cette espèce emblématique connaît un fort déclin de sa population en raison d’une combinaison de pressions liées au climat, à l’habitat et à la pêche. Des mesures audacieuses et transformatrices sont nécessaires dès maintenant pour stabiliser, protéger et reconstituer les stocks de saumon de la côte Ouest pour les écosystèmes et les collectivités qui en dépendent, avant qu’il ne soit trop tard.

Aujourd’hui, la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, l’honorable Bernadette Jordan, a annoncé les principes directeurs de l’Initiative de la Stratégie pour le saumon du Pacifique du gouvernement fédéral d’une valeur de 647,1 millions de dollars, annoncée dans le budget de 2021, ainsi qu’un engagement complet à travailler en collaboration avec les organisations et les groupes locaux à son élaboration et à sa réalisation. La Stratégie représentera le plus important investissement du gouvernement dans les efforts liés à la préservation du saumon du Pacifique et vise à lutter dès maintenant contre le déclin de l’espèce, tout en contribuant au rétablissement des populations à plus long terme.

La Stratégie pour le saumon du Pacifique est une initiative complète qui mettra à profit et soutiendra les années de travail et de sagesse que les organismes locaux, les communautés autochtones et les scientifiques, entre autres, ont déjà consacrées à un effort visant à protéger et à rétablir le saumon du Pacifique . Dans les mois à venir, Pêches et Océans Canada invitera des partenaires clés à participer à la définition et à l’établissement de l’ordre de priorité des mesures visant à favoriser la santé du saumon dans le cadre d’une démarche globale nécessaire qui n’a jamais été entreprise auparavant.

Le plan orientera les investissements et les mesures dans quatre domaines clés : la conservation et l’intendance, la mise en valeur de la production d’écloserie, la transformation des pêches, ainsi que la gestion intégrée et la collaboration.

Les quatre piliers de l’Initiative de la Stratégie sont conçus pour soutenir une réponse stratégique et coordonnée à long terme qui s’appuie sur une action collaborative. Ces piliers visent un renforcement des connaissances scientifiques et de la restauration de l’habitat, une stabilisation et une croissance des populations de saumon, des pêches fiables et durables, et une amélioration de la communication et de la coordination entre les partenaires.

De nouvelles politiques, de nouveaux programmes et de nouvelles mesures seront mis en place dans le cadre de chaque pilier de la Stratégie, en collaboration avec un large éventail de partenaires autochtones, de pêcheurs, de pêcheurs récréatifs, de parties prenantes et de collectivités qui dépendent du saumon du Pacifique, et qui détiennent le savoir nécessaire pour contribuer à l’effort du Canada visant à soutenir et à rétablir les stocks de saumon du Pacifique.

Citations

« De nombreuses populations de saumon sauvage du Pacifique sont sur le point de s’effondrer, et nous devons prendre des mesures audacieuses et ambitieuses dès maintenant si nous voulons inverser cette tendance et offrir à l’espèce une chance de survie. Les problèmes auxquels l’espèce est confrontée sont difficiles, mais l’annonce d’aujourd’hui marque le début d’un nouveau chapitre, où nous affronterons les problèmes ensemble, et de toute part. Nous travaillerons en étroite collaboration avec les collectivités autochtones, les pêcheurs, les pêcheurs récréatifs, les membres de l’industrie, les organisations environnementales et les partenaires provinciaux et territoriaux, pour faire progresser les mesures dans le cadre de chaque pilier, de stabiliser l’évolution de l’espèce et de soutenir un secteur moderne, durable et résilient sur le plan économique. Ensemble, nous pouvons sauver le saumon du Pacifique pour les gens, les moyens de subsistance, et les formes de vie qui en dépendent. »

L’honorable Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« Comme l’a prouvé la dernière année marquée par la pandémie, le Canada excelle lorsque nous travaillons tous ensemble. La lutte pour la sauvegarde du saumon du Pacifique sur la côte Ouest est une autre lutte collective qui exigera que nous donnions tous le meilleur de nous-mêmes. Afin de préserver le saumon du Pacifique pour les générations à venir, nous devons pouvoir compter sur cette stratégie globale pour freiner le déclin du saumon, sur l’engagement de l’ensemble du Canada pour lutter contre les changements climatiques et la perte de biodiversité, et sur l’adhésion à cette initiative par les nombreux Canadiens pour qui cette espèce emblématique revêt une importance primordiale. »

L’honorable Jonathan Wilkinson, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« La lutte contre le déclin des populations de saumon sauvage du Pacifique est une priorité de notre gouvernement et de toute la population de la Colombie-Britannique. Bien que les causes de ce déclin soient complexes, le financement historique prévu dans le budget de 2021 nous donnera les outils dont nous avons besoin pour collaborer avec la communauté scientifique et le milieu de la conservation aux échelles locale, nationale et internationale afin de renverser les tendances actuelles. À titre de secrétaire parlementaire, je suis pleinement déterminé à faire en sorte que les populations de saumon du Pacifique redeviennent abondantes pour que les générations à venir puissent bénéficier de cette ressource. L’annonce d’aujourd’hui nous aidera à respecter cet engagement. »

Terry Beech, secrétaire parlementaire de la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

Faits en bref

  • En 2019, le rapport sur l’état du saumon du Pacifique de Pêches et Océans Canada (MPO) décrivait comment le saumon réagit aux changements climatiques et à l’évolution de l’habitat. La planète se réchauffe et les cinq dernières années ont été les plus chaudes jamais enregistrées. Le réchauffement des océans entraîne des changements dans le réseau trophique marin, ainsi qu’un réchauffement des eaux douces et une intensification des pluies et des sécheresses extrêmes. Ces facteurs contribuent aux tendances observées actuellement en ce qui a trait au déclin des populations de saumons.

  • De nombreux stocks de saumon du Pacifique sont en déclin et à des niveaux qui n’ont jamais été aussi bas; 50 populations de saumon du Pacifique sont actuellement à l’étude pour une inscription potentielle en vertu de la Loi sur les espèces en péril, ou en attente d’évaluation par le Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC).

  • Par exemple, les populations de saumons chinooks du fleuve Fraser sont en plein déclin et fortement touchées par les faibles taux de montaison vers leurs frayères, la survie réduite à la fois en eau douce et en milieu marin, ce qui entraîne une réduction du succès de la reproduction, des pressions sur les habitats et un climat changeant. La plupart des saumons chinooks du fleuve Fraser ont été classés comme étant en péril par le COSEPAC.

  • Après une discussion, le MPO a l’obligation légale d’offrir un accès prioritaire à la pêche à des fins alimentaires, sociales et rituelles aux Premières Nations, aux pêches fondées sur les droits et les traités, mais au cours des dernières années, bon nombre d’entre elles n’ont pas pu atteindre leurs allocations de récolte en raison des faibles taux de montaison de saumons.

  • Le MPO a lancé plusieurs initiatives pour lutter contre la baisse des stocks de saumon du Pacifique : le Plan de mise en œuvre de la politique concernant le saumon sauvage de 2018 à 2022, le Fonds de restauration et d’innovation pour le saumon de la Colombie‑Britannique, l’examen de la Politique de répartition du saumon, le financement de la mise en œuvre du Traité sur le saumon du Pacifique renouvelé, et la Loi sur les pêches. On s’attend à ce que l’Initiative prenne appui sur ces programmes et transforme le secteur de la pêche pour offrir une plus grande certitude économique et pour soutenir les nombreuses collectivités de la Colombie‑Britannique dont les emplois et le mode de vie en dépendent.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Jane Deeks
Attachée de presse  
Cabinet du ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne
343-550-9594
Jane.Deeks@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Restez branchés

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :