Le gouvernement du Canada mise sur le succès du Fonds pour les engins fantômes avec un deuxième appel de propositions

Communiqué de presse

Le 10 juin 2021

Ottawa (Ontario) - Les engins de pêche abandonnés, perdus ou rejetés, ou « engins fantômes », sont l’une des principales causes de pollution marine. Le Canada a accompli d’énormes progrès dans la lutte contre ce problème, tant au pays qu’à l’étranger, dans le cadre du Fonds pour les engins fantômes (Programme de contributions pour soutenir des solutions durables en matière de pêche et la récupération des engins de pêche). En 2020, le Fonds pour les engins fantômes a permis de retirer 63 tonnes d’engins fantômes des eaux canadiennes, réduisant ainsi les menaces qui pèsent sur les stocks de poissons vulnérables, les mammifères marins, et les écosystèmes vitaux.

Aujourd’hui, la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, l’honorable Bernadette Jordan, a lancé un deuxième appel de propositions aux termes du Fonds pour les engins fantômes, en vue d’appuyer trois nouvelles priorités :  

  • Identification et retrait des engins fantômes dans le fleuve Fraser , en Colombie-Britannique : Le fleuve Fraser est un important lieu de reproduction pour le saumon sauvage et d’autres espèces importantes de poissons, mais ces poissons peuvent être piégés dans des filets maillants abandonnés le long du fleuve. L’enlèvement des filets de pêche abandonnés contribuera à la survie d’importants stocks de poissons du Pacifique, y compris le saumon.
  • Identification et retrait des engins fantômes dans le golfe du Saint-Laurent : Le golfe du Saint-Laurent est l’une des zones de pêche les plus productives du Canada et est également le foyer estival des baleines noires de l’Atlantique Nord, une espèce en voie de disparition. Afin d’appuyer les mesures prises par le Canada pour prévenir les empêtrements de baleines noires, des activités de récupération d’engins fantômes auront lieu dans les zones où l’on sait que les pertes d’engins sont possibles, et dans les zones où l’on sait que les baleines noires sont fréquentes.
  • Élimination responsable : À mesure qu’un plus grand nombre d’engins fantômes sont retirés des eaux canadiennes, il faut accroître la capacité de les éliminer de façon responsable. Des fonds seront alloués à des projets qui amélioreront l’élimination et le recyclage des engins fantômes et des engins de pêche en fin de vie.

Grâce au Fonds pour les engins fantômes, le gouvernement du Canada allouera jusqu’à 2 millions de dollars en financement dans le cadre de cet appel de propositions. Vous trouverez de plus amples renseignements sur les critères de demande à Canada.ca/engins-fantômes. Les propositions doivent être soumises au plus de 7 juillet 2021 à 23 h 59 HNP.

Cet appel de propositions est financé dans le cadre du budget de 2021, qui a octroyé 10 millions de dollars au Fonds pour les engins fantômes en vue d’élargir son important travail. Au moins 10 % du financement ira à des projets dirigés par des organisations et des collectivités autochtones. La majorité du financement servira à accroître la capacité de nombreux projets relatifs aux engins fantômes qui se déroulent déjà partout au pays dans le cadre du premier appel de propositions lancé en 2020. Pêches et Océans Canada utilisera également une partie du financement pour recueillir de l’information sur la façon dont les engins fantômes ont une incidence sur les collectivités de l’Arctique. Cette information aidera le Ministère à déterminer les secteurs où il y aura de futures activités d’enlèvement et de recyclage des engins fantômes, pour aider à protéger les écosystèmes du Nord et les moyens de subsistance de ceux qui en dépendent.

Citations

« Les engins de pêche abandonnés ou perdus créent une pollution plastique dans nos océans et mettent la vie marine en danger. Dans le cadre du budget de 2021, nous investissons 10 millions de dollars dans le Fonds pour les engins fantômes, qui a fait ses preuves, afin de pouvoir continuer à soutenir les pêcheurs et les organisations côtières qui travaillent fort en vue d’assainir nos océans pour un avenir plus sain. Le Fonds pour les engins fantômes a fait d’énormes progrès dans l’élimination des déchets nocifs de nos océans, et a contribué à positionner le Canada comme chef de file mondial dans la lutte contre la pollution marine. J’ai hâte de voir les résultats incroyables que nous sommes en mesure d’accomplir cette année. »

L’honorable Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

Faits en bref

  • En 2020, le Fonds pour les engins fantômes a aidé à financer la récupération de 63 tonnes, équivalant au poids de 11 éléphants, d’engins de pêche perdus ou rejetés dans les eaux côtières du Canada atlantique.

  • Une demande de propositions sera lancée à une date ultérieure pour appuyer les nouveaux projets qui seront entrepris dans l’Arctique.

Liens connexes

Personnes-ressources

Jane Deeks
Attachée de presse  
Cabinet du ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne
343-550-9594
Jane.Deeks@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Restez branchés

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :