Le Canada continue de lutter contre les engins fantômes dans nos océans en lançant un nouveau Système de déclaration

Communiqué de presse

Le 21 juillet 2021

Ottawa (Ontario) - Les engins de pêche perdus, abandonnés ou autrement rejetés, ou « engins fantômes », sont l’une des principales causes de pollution marine. Ils peuvent être nuisibles à nos mammifères marins et menacer la santé des écosystèmes de nos océans.

Dans le cadre des efforts continus du gouvernement du Canada visant à protéger nos océans, le Fonds pour les engins fantômes (Programme de contribution pour des solutions halieutiques durables et le soutien à la récupération) a été lancé en 2019. À peine deux ans plus tard, le Fonds pour les engins fantômes a aidé à retirer 224 tonnes de vieux engins des eaux canadiennes et internationales , soit un poids équivalant au poids de 36 éléphants. Le Fonds a restitué 101 unités d’engins perdus aux pêcheurs, et a permis de mettre au point de nouveaux moyens de prévenir et de suivre à l’avenir la trace des engins perdus.

Aujourd’hui, la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, l’honorable Bernadette Jordan, a annoncé un nouveau système en ligne qui aidera les pêcheurs commerciaux à déclarer plus facilement leurs engins de pêche perdus. Le nouveau Système de déclaration des engins de pêche permet aux pêcheurs commerciaux de donner facilement une description de leur engin perdu, la cause de la perte, et l’endroit où il se trouve à partir de tout appareil en ligne.

Tous les pêcheurs commerciaux au Canada sont tenus de signaler la perte de leurs engins de pêche à Pêches et Océans Canada. Ces rapports aident le Ministère et d’autres partenaires à localiser et à retirer les engins perdus de nos eaux et, dans de nombreux cas, à les rendre à leur propriétaire légitime.

Le Système de déclaration des engins de pêche a été élaboré dans le cadre du Fonds pour les engins fantômes et fournira à Pêches et Océans Canada des données plus exactes et en temps opportun sur les zones où la perte d’engins est plus fréquente, ainsi que sur les causes les plus communes de perte d’engins. Ces renseignements aideront le Ministère à mieux cibler les secteurs où il y a des activités de récupérations d’engins fantômes, et à trouver des solutions pour aider à prévenir toute perte d’engin de pêche à l’avenir.

Citations

« Le Canada est un chef de file de renommée mondiale dans la lutte contre la pollution marine, et les pêcheurs canadiens ont joué un rôle déterminant dans notre succès jusqu’à présent. Non seulement le Système de déclaration des engins de pêche permettra aux pêcheurs de faire plus facilement partie de la solution, mais il pourra également les aider à récupérer leurs précieux engins. C’est bon pour l’industrie et bon pour l’environnement. »

L’honorable Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

 « Le nouveau système de déclaration des engins de pêche du Canada renforce davantage le Canada en tant que chef de file mondial dans la recherche de solutions aux engins fantômes. Consolidant davantage leur Fonds pour les engins fantômes et améliorant davantage le travail crucial qu’il a facilité à l’échelle nationale et internationale, ce nouveau système de déclaration en ligne aidera les pêcheurs à faire partie d’un ensemble holistique de solutions conçues pour aider l’économie, les communautés côtières, la vie marine dans toute sa diversité, et l’environnement en général. La mise en œuvre d’un système comme celui-ci est une recommandation clé du cadre des meilleures pratiques de l’Initiative mondiale de lutte contre les engins fantômes (Global Ghost Gear Initiative) pour la gestion des engins de pêche, qui a été récemment révisé, et nous espérons que d’autres pays suivront cet exemple, et élaboreront des systèmes similaires dans les mois et les années à venir. »

Joel Baziuk, directeur adjoint, Initiative mondiale de lutte contre les engins de pêche fantômes

Faits en bref

  • Le Système de déclaration des engins de pêche est actuellement disponible pour les pêcheurs commerciaux dans tout le pays. Les pêcheurs récréatifs et le grand public seront en mesure d’utiliser à une date ultérieure le Système pour déclarer les engins perdus.

  • Le Système de déclaration des engins de pêche a été élaboré en collaboration avec Work Dynamics et Webdrive afin de créer une interface qui serait facilement accessible aux pêcheurs commerciaux, et de contribuer à une base de données complète qui guidera les efforts de récupération et informera le Programme pour les engins fantômes de la portée du problème au Canada.

  • En janvier 2020, le Ministère a lancé le Fonds de contribution pour des solutions halieutiques durables et le soutien à la récupération (Fonds pour les engins fantômes), d’une valeur de 8,3 millions de dollars. Le Fonds pour les engins fantômessoutient actuellement 26 projets dans le cadre de quatre piliers du programme : 1) La récupération des engins de pêche abandonnés, perdus ou autrement rejetés, 2) L’élimination responsable, 3) L’adoption et la mise à l’essai de la technologie visant à prévenir les pertes d’engins, et 4) Le leadership international.

  • Le budget fédéral de 2021 a annoncé un financement supplémentaire de 10 millions de dollars octroyé au Fonds pour les engins fantômes pour 2021-2022, afin de continuer à faire progresser le rôle du Canada en tant que chef de file international dans la lutte contre les engins de pêche abandonnés, perdus ou autrement rejetés. Le processus d’évaluation des propositions a pris fin le 7 juillet 2021 et des évaluations sont en cours pour allouer ces fonds.

  • Jusqu’à présent, le Programme pour les engins fantômes a permis de récupérer un total de 224 tonnes d’engins de pêche et de débris marins; 159 tonnes des côtes de l’Atlantique et 65 tonnes de la côte du Pacifique.

  • Le Fonds pour les engins fantômes a permis d’accomplir plus de 185 voyages de récupération et de récupérer plus de 1303 unités de matériel, dont 27 000 pieds de corde. Il a permis aussi de créer plus de 300 emplois qui contribuent à l’économie bleue du Canada.

Liens connexes

Personnes-ressources

Olivia McMackin
Press Secretary
Office of the Minister of Fisheries, Oceans and the Canadian Coast Guard
343-571-9193
Olivia.Mcmackin@dfo-mpo.gc.ca

Direction des communications
Pêches et Océans Canada
Région du Québec
418-648-5474
Media.qc@dfo-mpo.gc.ca

Restez branchés

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :