Le gouvernement du Canada accepte les demandes de financement de technologies propres pour les secteurs des pêches et de l’aquaculture

Communiqué de presse

Le 8 juillet 2021

Ottawa, Ontario - Les technologies propres et l’innovation sont des composantes clés du plan du gouvernement visant à stimuler une croissance économique durable, tout en luttant contre les changements climatiques, y compris dans nos secteurs océaniques.

Aujourd’hui, la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, l’honorable Bernadette Jordan, a annoncé le renouvellement du Programme d’adoption des technologies propres pour les pêches et l’aquaculture (PATPPA), grâce à un investissement de 10 millions de dollars du budget de 2021, visant à prolonger le programme de deux années supplémentaires. Ces fonds additionnels aideront les secteurs des pêches et de l’aquaculture du Canada à adopter des technologies propres pour l’élevage de poissons et de fruits de mer, tout en améliorant la performance environnementale et la compétitivité.

L’aquaculture, soit l’élevage d’animaux ou de plantes aquatiques à des fins alimentaires, est un secteur capital qui soutient la demande alimentaire croissante dans le monde. Fort de son succès antérieur, ce programme renouvelé aidera les petites et moyennes entreprises à intégrer des technologies propres et novatrices à leurs opérations. Les projets précédents comprenaient la conversion de composants diesel, gaziers, et hydroélectriques aux technologies d’énergie solaire, l’amélioration des systèmes d’aquaculture en recirculation et semi-fermés, et le soutien du premier bateau de pêche diesel-électrique du Canada. Le programme ainsi élargi permettra aussi le financement d’essais pilotes de technologies de processus ou de technologies novatrices au stade de développement avancé dans le secteur de l’aquaculture au Canada.

À compter d’aujourd’hui, les parties intéressées peuvent présenter une demande de financement sur le site Web du MPO.

Grâce à ces investissements, les producteurs canadiens seront bien placés pour améliorer la durabilité et la compétitivité de leurs activités. L’adoption de technologies et de solutions propres les aidera également à atténuer les répercussions sur l’environnement, y compris la réduction de la consommation d’eau et d’énergie, des émissions, de la demande de matières plastiques, des déchets et les prises accidentelles d’espèces de poissons non ciblées. Cela contribuera à son tour à la bonne santé et à la productivité des océans, deux qualités essentielles au développement d’une économie bleue prospère.

Citations

« Le secteur des produits de la mer du Canada génère plus de sept milliards de dollars chaque année et emploie des milliers de Canadiens d’un océan à l’autre. Grâce à des initiatives comme le Programme d’adoption des technologies propres pour les pêches et l’aquaculture, nous aidons les petites et moyennes entreprises de l’industrie à mettre en œuvre des technologies propres. Ensemble, nous créons plus d’emplois dans nos collectivités côtières et rurales, et bâtissons une économie bleue plus solide et plus durable au Canada. »

L’honorable Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

Faits en bref

  • Le gouvernement du Canada met sur pied une Stratégie de l’économie bleue afin de préserver la santé de nos océans, tout en faisant croître de façon durable les secteurs des pêches et de l’aquaculture. La Stratégie orientera les investissements et les politiques à venir, qui façonneront la croissance et l’innovation futures dans le secteur de l’aquaculture.

  • Le PATPPA fournit un financement pouvant atteindre 75 % des coûts des projets admissibles (jusqu’à un maximum de 1 million de dollars par année). Toutes les propositions de projet déposées aux fins d’examen doivent également comprendre un engagement financier en espèces d’au moins 10 % du demandeur.

  • Grâce à un investissement initial de 20 millions de dollars, le PATPPA a permis le financement de 119 projets entre 2017 et 2021. Les bénéficiaires du programme ont signalé des réductions de la consommation d’énergie, des émissions, des déchets et de l’eau, ainsi que des améliorations de la productivité et de la compétitivité.

  • En soutenant désormais les innovations au stade de développement avancé, le programme ainsi prolongé favorisera la mise en marché des technologies propres.

Liens connexes

Personnes-ressources

Olivia McMackin
Attachée de presse                                          
Cabinet de la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne      
343-571-9193
Olivia.Mcmackin@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613‑990‑7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Restez branchés

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :