Le gouvernement du Canada et la Province de la Colombie-Britannique investissent dans la recherche sur le saumon, son habitat, et dans la science de l'aquaculture

Communiqué de presse

Le 13 août 2021

Vancouver, C.-B. – Des écosystèmes sains contribuent à la bonne santé des stocks de poissons sauvages, stimulent l'économie, et préservent le tissu social des communautés côtières de la Colombie-Britannique ainsi que les cultures et les moyens de subsistance des Autochtones. Le soutien au secteur de production de poissons et de fruits de mer de la Colombie-Britannique est une priorité pour les gouvernements du Canada et de la Colombie-Britannique (C.-B.).

Aujourd'hui, la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, l'honorable Bernadette Jordan, et le secrétaire parlementaire des Pêches et de l'Aquaculture de la Colombie-Britannique, Fin Donnelly, ont annoncé l’octroi de 10,23 millions de dollars pour financer 12 projets dans le cadre du Fonds de restauration et d’innovation pour le saumon de la Colombie-Britannique (FRISCB).

Les projets suivants seront financés aux termes du FRISCB :

  • L'Université de la Colombie-Britannique surveillera la teneur en lipides du saumon quinnat qui fréquente le fleuve Fraser à Albion.
  • Dans le cadre d’un accord séparé, l'Université de la Colombie-Britannique élaborera un cadre de modélisation des effets cumulatifs pour le rétablissement des populations de salmonidés.
  • La Commission des pêches de Secwepemc (Secwepemc Fisheries Commission), au nom de la Société du conseil tribal de la nation Shuswap (Shuswap Nation Tribal Council Society), mènera une initiative de recherche et de rétablissement du saumon dans les eaux douces dans le bassin hydrographique de la rivière Thompson.
  • L’Alliance des ressources autochtones de la côte centrale (Central Coast Indigenous Resource Alliance) effectuera une surveillance des prises dirigée par les Premières Nations, afin d’aider à gérer les pêches des stocks mixtes de façon durable sur la côte centrale.
  • La Société des salmonidés de Seymour (Salmonid Society Seymour) effectuera des travaux de rénovation des infrastructures de son écloserie.
  • L'Université de Simon Fraser étudiera l'incidence des glissements de terrain sur la dynamique du débit, la migration, et la génétique des saumons du fleuve Fraser.
  • La Société des salmonidés de la Sunshine Coast (Salmonid Society Sunshine Coast) procédera à l'approvisionnement en eau et à l'amélioration de la capacité de l'écloserie du ruisseau Chapman.
  • La Société de gestion de la rivière Nanaimo (Nanaimo River Stewardship Society) effectuera des améliorations dans son écloserie pour optimiser le rendement, l'évaluation et les capacités de surveillance.
  • L’entreprise Cascadia Seaweed Corporation évaluera si les exploitations de varech côtières peuvent servir de nouvel habitat aux salmonidés migrateurs et à leurs proies.
  • Nova Harvest recevra des fonds pour améliorer la capacité de l'industrie ostréicole de la côte ouest.
  • L’Institut de la pêche récréative de la C.-B. (Sport Fishing Institute of BC) poursuivra la prochaine phase de son plan d’action Vision for the recreational fishing industry in BC (Vision pour l'industrie de la pêche récréative en Colombie-Britannique).
  • La Fondation environnementale T Buck Suzuki (T Buck Suzuki Environmental Foundation) utilisera le financement qu'elle reçoit pour améliorer la viabilité des pêches de la province.

Depuis sa création en 2019, le FRISCB a permis d’accorder des fonds pour financer 60 projets. Il représente un investissement de plus de 85 millions de dollars dans le but de préserver l'avenir du saumon sauvage du Pacifique, et du secteur de production de poissons et de fruits de mer de la Colombie-Britannique. Puisque les frais de ce programme sont partagés entre le gouvernement fédéral et le gouvernement de la Colombie-Britannique, les demandes sont évaluées conjointement par Pêches et Océans Canada et la Province de la Colombie-Britannique en fonction de divers critères, et doivent recevoir une approbation conjointe avant de passer à l’étape suivante. Ces derniers investissements profiteront au secteur de production de poissons et de fruits de mer de la Colombie-Britannique avec comme garantie qu'il puisse continuer à offrir des emplois stables à des milliers de Canadiens. En soutenant des projets qui renforcent la résilience environnementale et économique, le FRISCB contribue également à notre rétablissement de la pandémie de COVID-19.

Au cours des cinq prochaines années, le Canada versera 100 millions de dollars supplémentaires pour appuyer des projets axés sur la protection et la restauration de l’habitat, y compris le maintien de populations de saumon en bonne santé et diversifiées, et d’autres stocks de poissons de la Colombie-Britannique. Les demandeurs seront encouragés à présenter des demandes lorsque le MPO et la Province de la Colombie-Britannique lanceront la prochaine phase de soumission de demande.

Le financement du FRISCB est ouvert aux communautés autochtones, aux associations industrielles, aux organisations non gouvernementales environnementales, aux entreprises commerciales et aux établissements universitaires. Les investissements dans le cadre de ce programme aideront à remettre en état l'habitat du saumon, ils profiteront à la pêche commerciale et récréative et à l'aquaculture, et ils soutiendront des initiatives scientifiques et de recherche. De plus amples renseignements sur le processus de candidature, les délais et les critères du programme sont disponibles sur le site web du FRISCB.

Citations

« Grâce au Fonds de restauration et d'innovation pour le saumon de la Colombie-Britannique, nous investissons dans des Canadiens innovateurs qui travaillent avec ardeur, et qui veulent protéger notre environnement et faire croître une économie bleue plus durable. Les projets que nous appuyons créeront de bons emplois sur la côte Ouest, et nous assureront de continuer à produire les produits de la mer de classe mondiale pour lesquels le Canada est réputé. »

L'honorable Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« Je suis toujours impressionné par l'innovation et l'engagement dont font preuve les Britanno-Colombiens. Les efforts qu’ils déploient pour relever les défis auxquels le saumon du Pacifique est confronté ici sur la côte ouest et pour faire progresser la science de l'aquaculture laissent entrevoir un avenir prometteur pour l'économie bleue du Canada. »

Terry Beech, secrétaire parlementaire de la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne et député de Burnaby-Nord—Seymour

« Ces projets montrent l'engagement des Premières Nations, des organisations à but non lucratif, des chercheurs scientifiques, et de tous les Britanno-Colombiens à restaurer nos populations de saumon sauvage et les écosystèmes résilients dont ils ont besoin, ainsi que de bien d'autres espèces, pour survivre. Alors que nous sommes tous témoins de la dure réalité des changements climatiques en Colombie-Britannique, cet été les personnes qui contribuent à ce travail apportent de l'espoir grâce à leur énergie, leur dévouement et leur expertise, et montrent ce que nous pouvons accomplir en travaillant tous ensemble. »

Fin Donnelly, secrétaire parlementaire pour les Pêches et l'Aquaculture, gouvernement de la Colombie-Britannique

Faits en bref

  • Lancé en mars 2019, le Fonds de restauration et d’innovation pour le saumon de la Colombie-Britannique a fait des investissements à l’appui de la protection et de la restauration de l’habitat, en veillant à ce que le secteur du poisson et des fruits de mer en Colombie-Britannique soit en mesure d’assurer la durabilité environnementale et économique à long terme.

  • Des informations supplémentaires sur les projets sélectionnés pour le FRISCB.

  • Le FRISCB est un programme dont les frais sont partagés et endossés par le fédéral à hauteur de 70 % et par le provincial à hauteur de 30 %.

  • Le gouvernement du Canada investit 200 M$ sur sept ans pour le FRISCB, ainsi qu'un investissement ponctuel de 5 M$ pour le Fonds de dotation pour le saumon du Pacifique.

  • L'investissement actuel du gouvernement de la Colombie-Britannique est de 42,85 M$ sur cinq ans.

  • Le financement du FRISCB est ouvert aux candidatures des communautés autochtones, des organisations commerciales des secteurs de la pêche de poissons sauvages et de l'aquaculture, des pêches récréatives, ainsi que des organisations non commerciales telles que les universités et les instituts de recherche, les associations industrielles et les groupes œuvrant pour la conservation.

Liens connexes

Personnes-ressources

Olivia McMackin
Attachée de presse
Cabinet de la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne
343-571-9193
Olivia.McMackin@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613‑990‑7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Restez branché

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :