Le Fonds pour les engins fantômes du Canada donne des résultats pour des océans plus propres

Communiqué de presse

Le 2 décembre, 2021

Ottawa (Ontario) - Les engins de pêche abandonnés, perdus ou rejetés, aussi appelés « engins fantômes », sont l’une des principales causes de débris marins dans le monde et ont des effets néfastes sur les stocks mondiaux de poissons et les mammifères marins. Dans le cadre du Programme pour les engins fantômes, le gouvernement du Canada travaille avec des partenaires pour débarrasser nos océans des engins fantômes, et créer des solutions pour réduire les débris provenant des pêches. Ce travail contribuera à conserver et à restaurer notre environnement marin, au bénéfice de la vie marine et des communautés côtières.

Aujourd’hui, l’honorable Joyce Murray, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, a souligné qu’au cours des deux dernières années, le Programme pour les engins fantômes a permis de retirer environ 739 tonnes d’engins de pêche abandonnés, perdus ou rejetés sur les côtes canadiennes de l’Atlantique et du Pacifique. C’est l’équivalent du poids de 231 véhicules Zamboni. Parmi ces engins fantômes, il y avait plus de 118 kilomètres de cordage, ce qui correspond presque à la distance entre Fredericton et Saint John, au Nouveau-Brunswick.

Lancé en 2019, le Programme pour les engins fantômes incluait le Fonds pour les engins fantômes de 8,3 millions de dollars. Le budget de 2021 a ajouté un financement supplémentaire de 10 millions de dollars au Programme pour 2021-2022. Depuis le lancement du Programme, les partenaires qui ont reçu du financement dans le cadre du Fonds pour les engins fantômes ont été en mesure de récupérer environ 5 828 unités d’engins perdus. La plupart des engins récupérés — environ 84 % — étaient des pièges ou des casiers couramment utilisés pour la pêche au homard et au crabe, et les 16 % restants étaient composés de filets ou de palangres provenant de diverses pêches. Des engins abandonnés provenant de sites aquacoles non opérationnels ont également été récupérés sur les côtes du Pacifique et de l’Atlantique.

En 2021, le Fonds pour les engins fantômes a soutenu 37 projets, dont beaucoup visent à accroître la capacité de recyclage du Canada pour les engins de pêche en fin de vie, ainsi qu’à repérer et à retirer les engins fantômes du golfe du Saint-Laurent et du fleuve Fraser en Colombie-Britannique. Parmi de nombreux projets notables, le Fonds a soutenu l’exploitation d’un dépôt de recyclage en Colombie-Britannique, qui transforme les engins fantômes en plastique granulé destiné à être utilisé dans des produits secondaires, notamment des kayaks. Parmi les projets financés en 2021, 14 sont entrepris en collaboration avec des communautés autochtones, et cinq d’entre eux sont dirigés par des organismes autochtones.

Pêches et Océans Canada détermine actuellement les zones pour de futures activités de retrait et de recyclage des engins fantômes dans les collectivités du nord du Canada. Le Ministère analyse également les données du nouveau Système de déclaration des engins de pêche, qui a été lancé en juin 2021, afin de mieux comprendre l’ampleur des pertes d’engins au Canada.

Depuis son lancement en 2020, le Programme pour les engins fantômes a permis de créer plus de 300 emplois qui contribuent à l’économie bleue du Canada et a permis de rendre aux pêcheurs 216 unités d’engins perdus.

Multimédia supplémentaire

Granulés en plastique au dépôt d’Ocean Legacy (côte Ouest)
Granulés en plastique au dépôt d’Ocean Legacy (côte Ouest)
Récupération d'engins fantômes par CSR GeoSurveys (Côte Est)
Récupération d'engins fantômes par CSR GeoSurveys (Côte Est)

Citations

« Le Canada est devenu un chef de file dans l’effort mondial visant à éliminer les engins fantômes dans nos océans. Grâce à notre Programme pour les engins fantômes, nous travaillons avec beaucoup d’organisations, de communautés, et de pêcheurs, qui souhaitent faire partie de la solution visant à protéger et à régénérer nos écosystèmes marins en éliminant ces déchets nocifs. Je suis tellement inspirée par les excellents résultats du Programme jusqu’à présent, et j’ai hâte de voir plus de progrès alors que nous travaillons ensemble pour lutter contre les engins fantômes au Canada et à l’étranger. »

L’honorable Joyce Murray, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

Faits en bref

  • Le Programme pour les engins fantômes aide les pêcheurs, les groupes de défense de l’environnement, les communautés autochtones, l’industrie de l’aquaculture, et les communautés côtières à récupérer des engins fantômes nuisibles dans les eaux canadiennes.

  • Les 37 projets financés en 2021-2022 étaient répartis comme suit : huit en Colombie-Britannique; six au Québec; sept au Nouveau-Brunswick; neuf en Nouvelle-Écosse; trois à Terre-Neuve-et-Labrador; un à l’échelle nationale; et trois à l’échelle internationale.

  • Jusqu’à présent, le Fonds pour les engins fantômes a soutenu 49 projets dans le cadre de quatre piliers de programme : 1) la récupération d’engins fantômes; 2) l’élimination responsable; 3) l’adoption et la mise à l’essai de technologies visant à prévenir la perte d’engins; et 4) le leadership international.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Jane Deeks
Directrice des communications                          
Cabinet du ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne           
343-550-9594
Jane.Deeks@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613‑990‑7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Restez branché

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :