Le gouvernement du Canada et la Première Nation des K’ómoks annoncent leur collaboration au Programme pilote de gestion de l’aquaculture axée sur des zones

Communiqué de presse

Le 28 octobre 2022

Vancouver (Colombie-Britannique) - Le gouvernement du Canada est résolu à travailler en partenariat avec les Premières Nations et à gérer le secteur de l’aquaculture de manière durable en Colombie-Britannique. L’innovation et la collaboration sont primordiales pour assurer la durabilité à long terme des écosystèmes aquatiques, et la viabilité continue du secteur des poissons et fruits de mer en Colombie-Britannique.

Aujourd’hui, l’honorable Joyce Murray, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, et la conseillère en chef Nicole Rempel de la Première Nation des K’ómoks, ont annoncé que le détroit de Baynes et le chenal Lambert, en Colombie-Britannique, sont le lieu d’une nouvelle initiative de collaboration de deux ans, appelée Gestion de l’aquaculture axée sur des zones. Ce programme pilote appuiera de nouvelles possibilités d’aquaculture durable pour la Première Nation des K’ómoks et ses partenaires de la région. Il a été élaboré conjointement avec la Première Nation des K’ómoks et d’autres partenaires et membres de la région du détroit de Baynes et du chenal Lambert. Cette zone est une importante zone conchylicole de la province, et ce projet pilote de Gestion de l’aquaculture axée sur des zones – sélectionné à la suite d’un appel de déclarations d’intérêt – visera la production de mollusques et de crustacés.

Cette démarche de gestion axée sur des zones permettra de tenir compte des priorités et caractéristiques sociales, culturelles, environnementales et économiques uniques de la région du détroit de Baynes et du chenal Lambert, et offrira l’occasion d’utiliser davantage les connaissances autochtones locales. L’initiative mettra à l’essai une nouvelle approche réunissant des représentants des gouvernements fédéral et autochtone, d’autres ordres de gouvernement, des représentants de l’industrie, ainsi que des intervenants, afin qu’ils travaillent ensemble à planifier, à gérer, à surveiller et à continuer d’améliorer les activités aquacoles en Colombie-Britannique. Le projet pilote améliorera les possibilités de gouvernance collaborative liée à l’aquaculture, et devrait donner lieu à de meilleurs résultats qui répondent mieux aux réalités environnementales, sociales et culturelles locales.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le processus de demande, le calendrier et les critères du programme, veuillez consulter https://www.pac.dfo-mpo.gc.ca/aquaculture/abam-gaz-fra.html.

Citations

« Le gouvernement est déterminé à promouvoir la réconciliation et à améliorer la durabilité du secteur des mollusques et crustacés de la Colombie-Britannique. Nous avons travaillé avec la communauté pour répondre aux préoccupations et accroître la participation des Autochtones, ce qui faisait partie intégrante de ce nouveau programme de gestion de l’aquaculture axée sur des zones. Ensemble, nous appuyons la viabilité des activités de conchyliculture en Colombie-Britannique. J’ai hâte de travailler en partenariat sur cette voie de réconciliation et vers une pêche durable et prospère. »

L’honorable Joyce Murray, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« La Première Nation des K’ómoks, en tant qu’intendante du détroit de Baynes, notre « grenier à blé » depuis des temps immémoriaux, est heureuse d’aller de l’avant avec le MPO dans le cadre de cette initiative de cogouvernance et de ce partenariat, alors que nous progressons ensemble vers la réconciliation. »

Hegus (chef) Nicole Rempel, Première Nation des K’ómoks

Faits en bref

  • La gestion de l'aquaculture axée sur des zones coïncide avec les Principes régissant la relation du gouvernement du Canada avec les peuples autochtones, qui se fondent sur l'article 35, guidés par la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, et les appels à l'action de la Commission de vérité et de réconciliation.

  • En août 2021, un formulaire de demande de déclaration d'intérêt dans une zone pilote a été communiqué aux communautés autochtones, aux représentants des gouvernements provinciaux et locaux, et aux intervenants de la Colombie-Britannique, avec une date limite pour soumettre des propositions d'ici le 31 décembre 2021.

Liens connexes

Personnes-ressources

Kevin Lemkay                        
Directeur des communications
Cabinet de la ministre des Pêches, des Océans
et la Garde côtière canadienne                     
613-992-3474
Kevin.Lemkay@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Restez branchés

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :