Nu Air

Bienvenue à la série Pivot, où nous célébrons la résilience et l'innovation des entrepreneurs du Canada atlantique qui se sont adaptés de façon extraordinaire pour relever les défis de la pandémie de COVID-19. Nous avons demandé à des dirigeants d’entreprises de la région de nous expliquer dans leurs propres mots comment ils ont su naviguer la nouvelle économie et les apprentissages qui ont suivis. Voici ce qu’un entrepreneur nous a dit.


David Deacon, PDG
Nu Air

Nous étions dans une situation de changements avant la pandémie, et les affaires courantes étaient donc en pleine évolution à ce moment-là. Nous commencions tout juste à mettre en place de nouvelles procédures pour l'achat de matériaux de construction, car l'entreprise, sous l'ancienne direction, était constamment à court de matériaux appropriés et donc en retard dans la livraison de nos produits. Pour nous, les affaires normales étaient déjà un peu inusitées et la pandémie est devenue une sorte d'accélérateur de notre transformation. 

Nous avons eu la chance de prendre la pandémie très au sérieux avant même que le virus ne quitte la Chine. J’étais d’avis que le virus aurait un impact majeur sur notre chaîne d’approvisionnement dépendante de la Chine, mais je me suis aussi souvenu que le même impact serait vrai pour nos concurrents. Cela signifie que si nous pouvions augmenter rapidement notre inventaire de matériaux de construction, nous pourrions nous placer dans une position concurrentielle forte. Il s'avère que l'achat de nombreux matériaux à l'époque a été la meilleure décision que nous aurions pu prendre : au fil du temps, notre réputation est devenue synonyme de fiabilité et c'est exactement ce que nous nous étions fixé comme objectif. 

Depuis le début de la pandémie, nous n'avons pas eu à modifier notre approche. Nous continuons à garder en inventaire environ 2 à 4 mois de matériel dans tous les articles à long délai de livraison. Nous avons vraiment surpris nos clients avec nos délais d'exécution plus courts que ceux du secteur. 

Si j'avais un conseil à donner à un entrepreneur confronté à une situation similaire, je lui rappellerais que chaque entreprise a des paramètres et des leviers financiers différents. Il est très important de comprendre quels sont les vôtres afin de pouvoir réagir efficacement. Par exemple, notre entreprise est une entreprise d'assemblage et de fabrication, donc les matériaux de construction et la sécurité de la main-d'œuvre étaient nos principales préoccupations. Nous ne pouvions rien faire contre la baisse de la demande du marché, mais nous pouvions nous assurer d'être prêts à la reprise. Le fait de disposer d'une certaine quantité de liquidités nous a permis de prendre des décisions plus judicieuses, et je pense que cela est toujours vrai, quelle que soit l'entreprise en question.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :