Les services spécialisés augmentent leurs investissements dans la programmation canadienne

Communiqué de presse

Le CRTC publie les résultats financiers de 2015 concernant les services de télévision spécialisés, payants, à la carte et de vidéo sur demande

Le 23 juin 2016 – Ottawa-Gatineau – Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC)

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a publié aujourd’hui des données statistiques et financières sur les services canadiens de télévision spécialisés, payants, à la carte et de vidéo sur demande pour l’année de radiodiffusion se terminant le 31 août 2015.

En 2015, ces services ont connu un ralentissement au chapitre de la croissance, leurs revenus totaux ayant augmenté de 0,5 % (ou 19 millions de dollars) pour s’établir à 4,3 milliards de dollars. Cette croissance a été minée par une baisse de 19 millions de dollars en recettes publicitaires, qui à son tour a été compensée par une hausse de 30,6 millions de dollars en revenus d’abonnements. Quant aux dépenses, elles ont continué d’augmenter, passant de 3,1 milliards de dollars en 2014 à 3,3 milliards en 2015. Par conséquent, le bénéfice avant intérêts et impôts (BAII) a chuté, passant d’un milliard de dollars à environ 884,9 millions de dollars. La marge de BAII est toutefois demeurée saine, à 20,8 %. 

Les services spécialisés ont consacré 1,5 milliard de dollars à la création de nouvelles émissions de télévision produites par des Canadiens, ce qui représente une augmentation de 7,8 % par rapport à 2014, où cet investissement se chiffrait à 1,4 milliard de dollars. Du 1,5 milliard de dollars investis dans la programmation canadienne, 409,9 millions de dollars ont été consacrés à des producteurs canadiens indépendants, une hausse de 9,1 % (ou 34,1 millions de dollars) par rapport à 2014. 

Chaque année, le CRTC compile des données financières sur les secteurs canadiens de la radiodiffusion et des télécommunications afin de produire une série de rapports. Afin que les Canadiens aient accès à plus de renseignements utiles liés au système canadien de radiodiffusion, les relevés publiés cette année sur les services de télévision payants, spécialisés, à la carte et de vidéo sur demande font état des dépenses que les services ont consacrées aux émissions d’animation et aux émissions pour enfants.

Les faits en bref

  • En 2015, on comptait 228 services de télévision spécialisés, payants, à la carte et de vidéo sur demande en exploitation au Canada.
  • En 2015, les services spécialisés, payants, à la carte et de vidéo sur demande employaient 5 899 personnes.
  • En 2015, les services bilingues et les services de langue anglaise ont généré des revenus de 3,4 milliards de dollars, une baisse de 1,1 % (ou 36,7 millions de dollars).
  • En 2015, les services de langue française ont généré des revenus de 755,6 millions de dollars, une augmentation de 57,8 millions de dollars.
  • Les revenus attribuables aux 38 services de langue tierce ont reculé de 2,1 millions de dollars pour s’établir à 78,5 millions de dollars.
  • Les 10 services ayant les revenus bruts les plus élevés parmi les 228 services en exploitation au Canada représentaient 37,7 % de l’ensemble des revenus générés en 2015.
  • Pour la première fois, Sportsnet One et TVA Sports figuraient parmi les 10 chaînes affichant les revenus bruts les plus élevés, après avoir mis la main sur les droits exclusifs à l’égard de la programmation de la Ligue nationale de hockey (LNH).
  • Les services payants, à la carte et de vidéo sur demande ont continué d’éprouver des difficultés, leurs revenus ayant chuté de 6,3 % (ou 49,7 millions de dollars) entre 2014 et 2015.
  • Les services spécialisés ont investi davantage dans la programmation étrangère, leurs dépenses à ce chapitre étant passées de 389,2 millions de dollars en 2014 à 434,2 millions de dollars en 2015.
  • Le CRTC a publié récemment les résultats financiers des stations de télévision traditionnelle et des stations de radio AM et FM.
  • Le CRTC publiera les résultats financiers des entreprises de distribution par câble et par satellite, après quoi suivra son édition annuelle du Rapport de surveillance des communications à l’automne.
  • Les rapports annuels du CRTC permettent aux parties intéressées de se tenir au courant de la situation de l’industrie canadienne des communications et les aident à participer aux consultations publiques du Conseil.

Liens connexes

Contacts

Relations avec les médias
819-997-9403

Renseignements généraux
819-997-0313
Numéro sans frais : 1-877-249-CRTC (2782)
Ligne ATS : 819-994-0423
Poser une question ou déposer une plainte

Restez branchés
Suivez-nous sur Twitter @CRTCfra
Aimez-nous sur Facebook www.facebook.com/crtcfra

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :