Le gouvernement du Canada annonce un concours pour l'établissement de onze nouvelles chaires d'excellence en recherche du Canada

Communiqué de presse

Le nouveau concours du Programme des chaires d'excellence en recherche du Canada fait la promotion des femmes et des groupes sous-représentés 

Le 12 octobre 2016 – Calgary (Alberta) – Secrétariat des programmes  interorganismes à l’intention des établissements

Le gouvernement du Canada reconnaît le rôle que jouent  les scientifiques pour stimuler une économie propre et novatrice et appuyer une  classe moyenne qui se veut forte. En outre, il estime que l'équité et  l'excellence en sciences ne sont pas mutuellement exclusives. Quand tous les  scientifiques sont invités à travailler ensemble dans les laboratoires, peu  importe leur sexe, leur race, leur âge ou leur capacité, ils peuvent alors effectuer  des percées qui aident le Canada à relever de grands défis mondiaux et à saisir  de nouvelles possibilités.

Pour poursuivre cette approche inclusive en matière de  sciences, l’honorable Kirsty Duncan, ministre des Sciences, a annoncé aujourd’hui,  à l’University of Calgary, le lancement d’un concours visant l’attribution de onze nouvelles  chaires d’excellence en recherche du Canada.

Lancé en 2008, le Programme des chaires d’excellence  en recherche du Canada finance, pendant une période de sept ans et jusqu’à  concurrence de 10 millions de dollars, des chercheurs de renommée mondiale pour  la mise en place de programmes de recherche dynamiques. Cependant, parmi les 27  titulaires de chaire nommés à ce jour, il n’y a qu’une seule femme. Pour remédier  à ce déséquilibre, la ministre a annoncé que, dans le cadre du présent  concours, les établissements devront présenter des plans et des stratégies de  recrutement détaillés favorisant l’équité et la participation des femmes et des  groupes sous-représentés.

Mis à part ces exigences en matière d’équité, les  chaires seront également établies dans des domaines prioritaires. Ainsi, au  moins deux chaires seront établies dans les domaines reliés aux technologies  propres et durables, au moins une chaire aura trait à l'innovation dans le  secteur des affaires et jusqu'à trois chaires seront établies dans des domaines  qui apporteront des avantages pour les Canadiens.

Parmi les titulaires de chaire actuels, on retrouve  des chercheurs comme Michael Houghton, de l’University of Alberta, qui a  identifié et cloné le virus de l’hépatite C, David Cory, de  l’University of Waterloo, qui met au point les outils nécessaires pour naviguer  dans l’univers quantique, le maîtriser et l’exploiter, et Luda Diatchenko,  de l’Université McGill, spécialiste de renommée internationale du traitement  personnalisé de la douleur.

Pour obtenir des précisions sur ce nouveau  concours, connaître les dates limites pour la présentation des candidatures et consulter  la liste complète des domaines prioritaires, veuillez consulter le site Web www.cerc.gc.ca

Citations

J'applaudis les  efforts incroyables dont font preuve les scientifiques distingués qui occupent  actuellement des chaires d'excellence en recherche du Canada dans certains des  établissements les mieux réputés du pays. Grâce à leurs équipes  exceptionnelles, les titulaires de chaire ont  réalisé de remarquables avancées qui ont produit des résultats tangibles dans  des domaines comme le changement climatique ou la recherche médicale. Je suis  impatiente d’accueillir les onze nouveaux titulaires de chaire et d'encourager  les établissements à trouver des moyens d'accroître l'équité et la diversité au  sein de ce programme prestigieux. Après tout, la science est l'affaire de tous.

– La ministre des Sciences, l’honorable Kirsty Duncan

Les titulaires de  chaire d’excellence en recherche du Canada représentent certains des meilleurs  chercheurs du monde. Leur présence sur les campus du Canada renforce la  capacité de recherche du pays de façon considérable. Qui plus est, leur  leadership, leurs connaissances approfondies et leur capacité de mentorat  contribuent à la formation de la prochaine génération de chercheurs canadiens.  Ce nouveau concours permettra de poursuivre cette tradition d’excellence pendant  une autre décennie encore.

– Le président du Conseil de recherches en sciences humaines et président du Comité directeur du Programme des chaires d’excellence en recherche du Canada, Ted Hewitt

Le Programme des chaires d’excellence en recherche du  Canada est l’une des grandes réussites canadiennes. Ces chefs de file de la  recherche sont une source d’inspiration : ils ont positionné le Canada sur  l’échiquier mondial et donné aux universités canadiennes accès à des réseaux de  chercheurs d’élite partout dans le monde. Nous pouvons renforcer ces liens en  favorisant une plus grande diversité dans le milieu de la recherche pour qu’il  reflète mieux le visage du Canada et du reste du monde.

– Le président du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie, B. Mario Pinto

Le Programme des  chaires d’excellence en recherche du Canada a permis de faire des progrès  marquants dans le domaine de la recherche en santé. Il a également eu un énorme  impact dans tous les domaines des sciences, car il a permis aux établissements  d’enseignement postsecondaire canadiens d’attirer et de maintenir en poste les  meilleurs esprits scientifiques du monde. En renforçant la capacité du Canada  de mener des travaux de recherche de calibre mondial, nous faisons avancer les  activités scientifiques de façons avantageuses pour tous les Canadiens.

– Le président des Instituts de recherche en santé du  Canada, Alain Beaudet

Les chaires d’excellence en recherche du Canada  exercent un réel pouvoir d’attraction auprès des meilleurs chercheurs du monde  entier. Elles ont également la capacité de dynamiser des thématiques  ambitieuses au sein des universités canadiennes, où elles apportent une  certaine sutructure et permettent des retombées intéressantes au sein de la  société. De toute évidence, elles ont commencé à consolider la réputation  scientifique du Canada et le leadership du pays en matière d’innovation, tout  en venant compléter et renforcer le système canadien de soutien à la recherche.

– Le recteur de l’Université de Montréal et président de U15, Guy Breton

Le Programme des  chaires d’excellence en recherche du Canada a permis à notre université de rapidement  renforcer les programmes de recherche dynamiques qui favorise le leadership du  Canada en matière d’énergie. Depuis son arrivée au pays en 2014, Steven Bryant, le titulaire de notre chaire d’excellence en  recherche du Canada, a entrepris d’appliquer ses travaux de recherche novateurs  à la réduction des ressources tirées des réserves non conventionnelles de gaz  et de pétrole du pays, tout en attirant des étudiants, des partenaires et des  collaborateurs du monde entier.

– La présidente et vice-rectrice de l’University of Calgary, Elizabeth Cannon

Faits en bref

  • À l’heure  actuelle, 27 chaires ont été établies dans 17 établissements du  pays.

Liens

Document d’information sur le Programme des chaires d’excellence en  recherche du Canada

Programme des chaires d’excellence en recherche du Canada

Foire aux  questions

Processus de  demande et de mise en candidature

Personnes-ressources

Véronique Perron   
Attachée de presse  
Cabinet de la ministre des Sciences   
Tél. : 343-291-2600

Michael Adams   
Conseiller en communications 
Programme des chaires d’excellence en recherche du  Canada  
Tél. : 613-944-1758
Tél. cell. : 613-219-7523


Recherche d'information connexe par mot-clés
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :