Risques pour la santé liés au kratom

Santé Canada met en garde les Canadiens contre les risques associés à l'utilisation du kratom (Mitragyna speciosa), une plante indigène de l'Asie du Sud-Est très populaire sur le Web. Le kratom est souvent vendu sous forme de comprimés, de capsules, de poudre ou de thé (en feuilles). Le kratom est souvent présenté comme étant efficace pour le traitement de la dépendance aux opioïdes, pour le sevrage aux opioïdes et pour traiter l'hypertension, le cancer et d'autres problèmes médicaux graves, sans toutefois que ces allégations ne soient prouvées. Le kratom peut avoir des effets semblables à ceux des narcotiques et des stimulants et est associé à des risques similaires d'abus et de dépendance. Un certain nombre de décès aux États-Unis ont été associés à l'utilisation du kratom avec des drogues illicites. Les feuilles de kratom contiennent de la mitragynine et de la 7-a-hydroxymitragynine, deux composés qui sont responsables des effets semblables à ceux des narcotiques et des stimulants que les consommateurs peuvent ressentir lorsqu'ils consomment du kratom.

Sur cette page

Risques pour la santé liés au kratom

Le kratom porte différents noms, notamment les suivants :

  • biak
  • ketum kakuam
  • ithang
  • thom
  • extrait de mitragynine
  • cratom
  • gratom
  • kakuam
  • katawn
  • kedemba
  • ketum
  • krathom
  • krton
  • mambog
  • madat
  • feuille de maeng da
  • Nauclea
  • Nauclea speciosa
  • thang

Le kratom peut entraîner un certain nombre d'effets secondaires, dont les suivants :

  • lésions au foie
  • nausées
  • démangeaisons
  • transpiration
  • sécheresse buccale
  • convulsions
  • constipation
  • augmentation du volume des urines
  • perte d'appétit
  • hallucinations

Bien que le kratom n'ait pas été directement associé à des décès, la substance a été décelée dans un certain nombre de cas de décès par surdose, en concomitance avec une ou plusieurs drogues illicites. En 2018, le kratom a été associé à un grand nombre d'éclosions de salmonellose, et bien des personnes ont dû être hospitalisées.

Comme d'autres substances ayant des effets narcotiques, le kratom présente un risque d'abus et de dépendance, ce qui signifie que les consommateurs peuvent ressentir des symptômes physiques de sevrage lorsqu'ils arrêtent d'en prendre. Voici quelques symptômes de sevrage :

  • douleurs musculaires
  • insomnie
  • irritabilité
  • hostilité
  • agressivité
  • changements émotionnels
  • mouvements saccadés
  • écoulements nasaux

Il peut être dangereux de mélanger du kratom avec d'autres substances, car il peut y avoir des interactions nocives. Voici quelques substances qui peuvent avoir des effets néfastes et parfois mortels lorsqu'elles sont associées au kratom :

  • opioïdes délivrés sur ordonnance (p. ex. codéine, fentanyl, hydrocodone, méthadone);
  • stimulants (p. ex. café, amphétamines, cocaïne, yohimbine);
  • dépresseurs (p. ex. alcool, médicaments contre l'anxiété et antidépresseurs).

Les produits comme le kratom, qui sont souvent vendus pour leurs effets semblables à ceux des narcotiques, font partie d'une catégorie de substances qui risquent de contenir des opioïdes, comme du fentanyl ou d'autres substances dangereuses, dont une quantité infime peut être mortelle.

Ce qu'il faut faire

Parlez à votre médecin si vous envisagez de prendre du kratom. Assurez-vous d'acheter du kratom d'une source sûre. Si vous prenez d'autres médicaments, n'oubliez pas qu'il pourrait y avoir une interaction avec le kratom. Vous voudrez peut-être aussi choisir des produits de remplacement homologués au lieu du kratom.

Si vous éprouvez une réaction indésirable en utilisant du kratom, communiquez immédiatement avec votre fournisseur de soins de santé. Les consommateurs et les professionnels de la santé sont invités à aviser Santé Canada des réactions indésirables par l'entremise du site Web MedEffet.

Le kratom est une substance qui répond à la définition d'une drogue au sens de la Loi sur les aliments et drogues et qui est classée comme un produit de santé naturel (PSN) au Canada en vertu du Règlement sur les produits de santé naturels (RPSN). Si un importateur commercial souhaite importer des PSN au Canada, il doit d'abord avoir obtenu une licence d'exploitation et une licence de mise en marché de la part de la Direction des produits de santé naturels et sans ordonnance (DPSNSO) de Santé Canada. Les PSN homologués reçoivent un numéro de produit naturel (NPN) ou un numéro de remède homéopathique (DIN-HM) qui confirme leur innocuité, leur efficacité et leur qualité. En date du présent avis, Santé Canada n'a autorisé la vente d'aucun produit contenant du kratom au Canada.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter la section 1.4 du Document de référence sur les licences d'exploitation, à l'adresse suivante : https://www.canada.ca/fr/sante-canada/services/medicaments-produits-sante/naturels-sans-ordonnance/legislation-lignes-directrices/documents-reference/document-reference-licences-exploitation.html.

Rôle de Santé Canada

Afin de réduire les risques, Santé Canada réglemente les produits de santé qui sont vendus aux consommateurs canadiens au moyen d'un processus d'homologation rigoureux, qui comprend un examen approfondi avant commercialisation et une évaluation continue de l'innocuité, de l'efficacité et de la qualité des produits après leur commercialisation.

Lorsqu'il trouve des produits non autorisés qui pourraient présenter de graves risques pour la santé, Santé Canada prend les mesures qui s'imposent pour en arrêter la distribution et pour informer les Canadiens. Ces mesures comprennent notamment une collaboration avec l'Agence des services frontaliers du Canada, pour aider à prévenir l'importation de produits non autorisés.

La page Web suivante présente de l'information sur un certain nombre de produits non autorisés pouvant présenter de graves risques pour la santé des Canadiens : http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2017/65132a-fra.php. L'information qui s'y trouve est mise à jour lorsque Santé Canada découvre des produits de santé non autorisés qui sont présentés ou étiquetés comme contenant des ingrédients jugés dangereux, ou lorsque des analyses menées en laboratoire révèlent que ces produits contiennent de tels ingrédients. Il est également possible de consulter une liste exhaustive des rappels et des avis de sécurité pour divers produits de santé dans la base de données des rappels et des avis de sécurité.

La vente de produits non homologués contenant du kratom ou l'importation de tels produits en vue de leur vente au Canada sont illégales et constituent une violation de la Loi sur les aliments et drogues. Les inspecteurs de Santé Canada peuvent prendre diverses mesures pour assurer la conformité et l'application de la loi, notamment :

  • refuser l'entrée des produits à la frontière;
  • saisir les marchandises et les éliminer aux frais du responsable de l'envoi;
  • engager des poursuites judiciaires.

Pour de plus amples renseignements

Pour obtenir de plus amples renseignements sur l'achat de produits de santé en ligne sans danger, veuillez consulter les liens suivants :

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :