Le gouvernement du Canada annonce une exigence temporaire selon laquelle les voyageurs en provenance de la République populaire de Chine, de Hong Kong ou de Macao doivent présenter un résultat négatif à un test de dépistage de la COVID-19

Communiqué de presse

Les voyageurs par voie aérienne âgés de 2 ans et plus devront présenter un résultat négatif à un test de dépistage de la COVID-19 avant leur départ à destination du Canada à compter du 5 janvier

31 décembre 2022 | Ottawa (Ontario) | Agence de la santé publique du Canada

Tout au long de l’évolution de la pandémie de la COVID-19, le gouvernement du Canada a adopté une approche prudente et mesurée pour adapter les mesures aux frontières afin de protéger la santé et la sécurité de la population canadienne. En réponse à l’augmentation subite des cas de COVID-19 en République populaire de Chine, et en raison de la quantité limitée de données épidémiologiques et liées au séquençage génomique du virus concernant ces cas, le gouvernement du Canada prévoit de remettre en place certaines mesures sanitaires temporaires pour les passagers par voie aérienne entrant au Canada en provenance de la Chine.

À compter de minuit et une (HNE) le 5 janvier, tous les passagers de vols en provenance de la République populaire de Chine, de Hong Kong ou de Macao qui sont âgés de 2 ans et plus devront, avant de monter à bord, fournir au transporteur aérien la preuve d’un résultat négatif à un test de dépistage de la COVID-19 subi au plus deux jours avant le départ. Il peut s’agir d’un résultat négatif à un test de dépistage moléculaire (comme un test PCR) ou à un test de dépistage antigénique, à condition que ce dernier soit accompagné de documentation montrant un suivi par un service de télésanté, un laboratoire agréé ou un fournisseur de services de dépistage. Les passagers qui obtiennent un résultat de test positif plus de 10 jours, mais non plus de 90 jours, avant le départ de leur vol peuvent fournir au transporteur aérien de la documentation sur leur résultat de test de dépistage positif au lieu d’un résultat de test négatif.

Les exigences prévues en matière de santé s’appliquent à tous les passagers par voie aérienne, peu importe leur nationalité et leur statut vaccinal. Il s’agit de mesures temporaires, en vigueur pendant 30 jours, qui seront réévaluées au fur et à mesure que d’autres données et preuves sont accessibles. Les transporteurs aériens doivent recevoir le résultat négatif à un test de dépistage de la COVID-19 du passager ou de la passagère, ou la documentation sur le résultat positif d’un test de dépistage obtenu dans les derniers 10 à 90 jours, avant l’embarquement de cette personne, sans quoi elle se verra refuser l’embarquement.

De plus, à l’arrivée aux bornes ou aux portes électroniques d’inspection primaire ou au moment d’utiliser la fonction facultative de déclaration de l’ASFC faite à l’avance avant l’arrivée à l’aéroport au Canada, les voyageurs se feront demander s’ils ont voyagé en République populaire de Chine, à Hong Kong ou à Macao au cours des 10 derniers jours. Le cas échéant, des agents de l’Agence des services frontaliers du Canada leur fourniront de l’information supplémentaire liée à la santé publique sur la transmission de la COVID-19, sur les mesures de protection personnelle à prendre, ainsi que la marche à suivre s’ils développent des symptômes de la COVID-19. Cette procédure ne s’applique qu’aux voyageurs par voie aérienne, et non aux voyageurs arrivant par voie terrestre.

L’Agence de la santé publique du Canada lance un projet pilote sur l’analyse des eaux usées des avions avec l’aéroport international de Vancouver, et élargit le projet en cours à l’aéroport international Lester B. Pearson à Toronto, afin d’évaluer la prévalence de la COVID-19 dans diverses régions du monde. Les échantillons font ensuite l’objet de séquençage pour surveiller les nouveaux variants préoccupants.

Le gouvernement du Canada a en place, avec les provinces et les territoires, un robuste programme de surveillance pour la détection des variants du virus responsable de la COVID-19, y compris du variant préoccupant Omicron et de ses sous-lignées, surtout au moyen d’un solide réseau de séquençage génomique et de la surveillance des eaux usées dans les communautés canadiennes. Des échantillons qui ont généré des résultats de test de dépistage positifs lors d’analyses moléculaires provinciales, territoriales et fédérales menées au pays sont obtenus d’une vaste gamme de sources aux fins de séquençage génomique pour la détection de variants émergents.

Bien qu’il ne soit pas obligatoire de le faire, il est fortement recommandé à tous les voyageurs de porter un masque bien conçu et bien ajusté lors de déplacements à bord d’un avion, dans les aéroports ou dans tout autre endroit intérieur bondé. À titre de rappel, les personnes ne devraient pas voyager si elles présentent des symptômes de la COVID‑19. Si des voyageurs tombent malades pendant leur voyage et qu’ils sont encore malades à leur arrivée au Canada, ils doivent en informer un agent de bord, ou un agent des services frontaliers à leur arrivée.

Le gouvernement du Canada continue de travailler avec ses partenaires internationaux pour améliorer la capacité de séquençage et surveille de près l’épidémiologie mondiale de la COVID-19 et des nouveaux variants préoccupants.

Citations

« Depuis le début, notre gouvernement a pris les mesures nécessaires pour protéger les Canadiennes et les Canadiens contre la pandémie de la COVID-19. Nos interventions sont dictées par la prudence, et nous n’hésiterons pas à ajuster les mesures pour protéger la santé et assurer la sécurité de la population canadienne. J’encourage tout le monde à tenir à jour leurs vaccins contre la COVID-19, et à continuer d’appliquer des mesures de protection personnelle, comme porter un masque dans les espaces intérieurs achalandées et rester chez soi si on est malade. »

L’honorable Jean-Yves Duclos
Ministre de la Santé

« La sécurité des voyageurs et de l’industrie des transports demeure une priorité absolue. Notre gouvernement continue de prendre des mesures sans précédent pour protéger la santé et la sécurité des Canadiennes et des Canadiens en adoptant des mesures visant à prévenir toute nouvelle introduction et transmission de la COVID-19 au Canada. Nous adapterons nos mesures en fonction des données accessibles, de la science et de la situation épidémiologique au Canada et à l’étranger afin de protéger les membres de la population canadienne. »

L’honorable Omar Alghabra
Ministre des Transports

« La sécurité des membres de la population canadienne est toujours la priorité absolue de notre gouvernement. Depuis le début de la pandémie, nous avons mis en œuvre de rigoureuses mesures aux frontières du Canada pour limiter la propagation de la COVID-19, et nous poursuivons dans cette même veine. En fonction de l’évolution de la situation, nous continuerons de prendre les mesures qui s’imposent puisque c’est ce à quoi s’attendent les Canadiennes et les Canadiens. »

L’honorable Marco Mendicino
Ministre de la Sécurité publique

« Même si la pandémie a évolué, la COVID-19 reste une menace qui nécessite une coopération mondiale. Le Canada a contribué à mener une intervention internationale robuste contre la COVID-19, en aidant les pays à accroître l’accès aux vaccins, aux tests de dépistage et aux traitements pour les personnes courant le plus grand risque dans le monde. Le Canada reste déterminé à travailler avec ses partenaires mondiaux pour gérer l’intervention en cours contre la COVID-19 et pour améliorer l’état de préparation pour l’avenir. L’ambassade du Canada à Pékin et les consulats en Chine, ainsi que le Centre de surveillance et d’intervention d’urgence à Ottawa, sont prêts à fournir de l’aide consulaire aux Canadiennes et aux Canadiens, au besoin. »

L’honorable Mélanie Joly
Ministre des Affaires étrangères

Faits en bref

  • La pandémie de COVID-19 n’est toujours pas terminée. Le gouvernement du Canada encourage vivement les gens à recevoir tous les vaccins recommandés, y compris les doses de rappel lorsqu’ils y sont admissibles, et à conserver leurs habitudes de protection personnelle, à porter un masque bien conçu et bien ajusté dans les endroits mal ventilés ou achalandés et à rester à la maison s’ils présentent des symptômes de la COVID-19.

  • Les personnes au Canada qui comptent voyager à l’étranger devraient recevoir une série complète de vaccins contre la COVID-19, ainsi que toute autre dose recommandée au Canada, au moins 14 jours avant le voyage.

  • Si vous voyagez, nous vous invitons à consulter la page Conseils aux voyageurs et avertissements propre à votre destination. Vous y trouverez des renseignements par pays sur les risques sanitaires, la sûreté et la sécurité, les lois et coutumes locales, les conditions d’entrée et d’autres renseignements importants pour votre voyage.

  • À l’heure actuelle, un conseil de santé aux voyageurs de niveau 2 relativement à la COVID-19 est en vigueur pour les voyages dans tous les pays. Il convient de rappeler aux voyageurs qu’ils doivent prendre des décisions éclairées lorsqu’ils envisagent de voyager à l’étranger. Il leur est conseillé de prendre des précautions sanitaires spéciales et d’appliquer des mesures de santé publique aux points d’entrée.

  • Les voyageurs canadiens peuvent s’inscrire en tout temps au service Inscription des Canadiens à l’étranger pour obtenir, en cas d’urgence, des messages importants d’Affaires mondiales Canada.

  • Le 23 décembre 2022, un conseil de santé aux voyageurs de niveau 2 a été diffusé pour le Nouvel An chinois, qui indique de prendre des précautions sanitaires supplémentaires relativement à la COVID-19, en raison de la levée récente de bon nombre de restrictions liées à la COVID-19 en Chine.

  • Aucun voyageur, peu importe sa citoyenneté, n’est tenu de fournir des renseignements de santé publique au moyen de l’application ou du site Web ArriveCAN.

Liens connexes

Personnes-ressources

Guillaume Bertrand
Conseiller principal en communications
et attaché de presse

Cabinet de l’honorable Jean-Yves Duclos
Ministre de la Santé
613-957-0200

Relations avec les médias
Agence de la santé publique du Canada
613-957-2983
media@hc-sc.gc.ca

Valérie Glazer
Directrice des communications et des enjeux
Cabinet de l’honorable Omar Alghabra
Ministre des Transports (Ottawa)
valerie.glazer@tc.gc.ca

Relations avec les médias
Transports Canada (Ottawa)
media@tc.gc.ca
613-993-0055

Audrey Champoux
Attachée de presse
Cabinet du ministre de la Sécurité publique
audrey.champoux@ps-sp.gc.ca

Relations avec les médias
Sécurité publique Canada
613-991-0657
psmediarelations@ps-sp.gc.ca

Adrien Blanchard
Attaché de presse
Cabinet de la ministre des Affaires étrangères
adrien.blanchard@international.gc.ca

Relations avec les médias
Affaires mondiales Canada
343-203-7700
media@international.gc.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :