La santé publique et le Programme de la qualité de l’air

L’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) participe activement à la lutte contre les changements climatiques au moyen de la recherche scientifique, de l’évaluation des risques, de la surveillance et du signalement des facteurs liés aux changements climatiques qui influent sur la santé humaine, et de la prise en compte de la relation entre l’humain, l’animal et l’écosystème (c.-à-d. Une santé). Cette information encourage l’Agence et d’autres organismes du gouvernement du Canada à appliquer les connaissances acquises pour encourager la création d’outils, de lignes directrices et de programmes afin d’aider la population canadienne à s’adapter aux conditions climatiques changeantes et à s’en protéger. L’ASPC communique aussi à la population canadienne les risques pour la santé au moyen de rapports ciblés et collabore avec d’autres organismes internationaux et ministères fédéraux au soutien des efforts déployés à l’échelle internationale pour la réduction des risques pour la santé.

Liens avec la SFDD et le Programme de la qualité de l’air (PQA)

Équivalent textuel - Lien avec la SFDD et le Programme de la qualité de l’air

Lien avec la SFDD et le Programme de la qualité de l’air

Le diagramme décrivant les liens entre la SFDD et le Programme de la qualité de l’air est constitué d’une suite de quatre flèches allant de gauche à droite. La première flèche décrit le thème – changements climatiques et qualité de l’air; la deuxième flèche, à la droite de la première, indique l’objectif – changements climatiques; la troisième flèche, à la droite de la deuxième, présente la cible – atténuation des changements climatiques; la quatrième et dernière flèche, à la droite de la troisième, fait mention de la stratégie de mise en œuvre – amélioration des connaissances et des communications. Sous cette dernière flèche se trouvent deux boîtes de sous-activités décrivant les programmes liés à la stratégie de mise en œuvre, utilisés dans un ordre chronologique. La première sous-activité, Système pilote d’intervention pour la lutte contre les maladies infectieuses (SPILMI), a eu cours de 2007 à 2011, et la seconde, Systèmes de prévention en santé publique et adaptation aux changements climatiques (SPSPACC), a débuté en 2001 et se terminera en 2016.

Agrandir Lien avec la SFDD et le Programme de la qualité de l’air

Liens avec l’architecture d’alignement de programmes (AAP), Sous‑sous‑activité 1.2.1.3 : Maladies d’origine alimentaire, environnementale et zoonotique

Ce programme vise à prévenir et à contrôler les infections chez les Canadiens grâce à l’analyse des facteurs de risque et à l’investigation, à la coordination et à l’intervention des éclosions de maladies d’origine alimentaire, environnementale et zoonotique. Le programme est responsable de l’élaboration et de la diffusion d’outils et de renseignements scientifiques d’aide à la décision, notamment les lignes directrices nationales utilisées par les professionnels de la santé publique du Canada et de l’étranger pour guider la prise de décisions sur la gestion des maladies infectieuses et des facteurs de risque au Canada, y compris les risques nouveaux ou ré-émergents découlant de modifications du comportement, de l’environnement et d’autres facteurs.

Dépenses prévues et réelles
Allocation totale (2011-2016) 11,45 M$
Exercice Dépenses prévues Dépenses réelles
2011-12 1,9 M$ Voir Planifier un avenir durable : Stratégie de développement durable de l'agence de la santé publique du Canada 2011-2014
2012-13 3,1 M$ 2,6 M$
2013-14 2,2 M$ 1,8 M$
2014-15 1,5 M$ Voir Agence de la santé publique du Canada - Rapport ministériel sur le rendement 2014-15

Les chiffres excluent les coûts des locaux de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada.

Description des programmes

Afin d’appuyer le Programme de la qualité de l’air (PQA), l’Agence prend des mesures pour aider les Canadiens à mieux réagir aux changements climatiques par l’intermédiaire du Programme concernant les systèmes pilotes sur les incidences et les interventions liées aux maladies infectieuses (SPIIMI) 2007-2011. De 2007 à 2011, grâce à la recherche universitaire et au soutien des projets pilotes sur l’adaptation dans les régions, l’ASPC a fait progresser la compréhension des conséquences pour la santé qu’auront les effets des changements climatiques sur les maladies infectieuses d’origine hydrique et vectorielle, en particulier le virus du Nil occidental et la maladie de Lyme.

Pour continuer d’offrir un soutien dans le cadre du PQA, l’Agence compte élargir ses travaux de recherche et d’engager davantage avec les intervenants provinciaux, territoriaux et locaux du domaine de la santé publique pour combattre les effets des changements climatiques en orientant la prise de décisions et en contribuant à l’élaboration de stratégies d’adaptation pratiques pour protéger la santé des Canadiens. Cela se fera au moyen du Programme des systèmes de prévention en santé publique et adaptation aux changements climatiques (SPSPACC) 2011-2016, programme comprenant de la recherche ciblée et le développement de méthodes de surveillance accrue, tout en accordant une attention particulière à l’importance de la qualité de l’eau, au risque pour les populations vulnérables (p. ex. les aînés, les enfants, les populations nordiques) et aux résultats pour la santé publique. Les responsables provinciaux, territoriaux et locaux de la santé publique participeront aussi à l’évaluation et à l’intégration des adaptations pratiques (p. ex. méthodes nouvelles et améliorées de surveillance et d’évaluation du risque) pour mieux détecter, évaluer et répondre aux nouvelles menaces d’origine vectorielle, hydrique et alimentaire. Lorsque cela sera possible et pratique, une stratégie liée à « Une santé », qui intègre la science de la santé des humains, des animaux et des écosystèmes, sera utilisée.

Résultats attendus du PQA pour 2011-2012
Activité de programme Résultats attendus Indicateurs de rendement
Programme SPIIMI (2007‑2011) Les intervenants sont au courant de la recherche et des outils d’aide à la décision en ce qui concerne les maladies infectieuses d’origine alimentaire, environnementale et zoonotique. Nombre d’outils scientifiques d’aide à la décision
Nombre de rapports et de publications
Programme SPSPACC (2011-2016) Les intervenants sont au courant de la recherche et des outils d’aide à la décision en ce qui concerne les maladies infectieuses d’origine alimentaire, environnementale et zoonotique. Nombre d’outils scientifiques d’aide à la décision
Nombre de rapports et de publications

Sommaire du rendement et analyse de l’activité de programme – 2011‑2012

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les programmes SPIIMI (2007‑2011) et SPSPACC (2011‑2016), veuillez consulter le document Planifier un avenir durable : Stratégie de développement durable de l'agence de la santé publique du Canada 2011‑2014 Rapport d'étape annuel 2011-2012.

Résultats attendus du PQA pour 2012-2013, 2013-2014 et 2014-2015
Programme du PQA Résultats attendus Indicateurs de rendement Sommaire du rendement de 2012-2013
Programme SPSPACC (2011-2016) Les communautés et les secteurs visés reconnaissent qu’une adaptation est nécessaire. Nombre de produits de communication Web sur les risques pour la santé publique associés aux changements climatiques Atteint :

Des produits de communication ont été préparés et publiés sur une page Web réservée à cet effet.
  • Une fiche d’information sur les changements climatiques et la santé publique
  • Trois fiches d’information sur des sujets liés à la santé publique environnementale
  • Un rapport sur les projets pilotes régionaux s’intéressant aux changements climatiques
  • Deux rapports sur les discussions régionales avec les intervenants FPT
  • Renseignements généraux relatifs aux programmes sur les changements climatiques
Nombre de présentations réalisées sur la santé publique et les changements environnementaux Atteint :

Nombreuses présentations offertes à des groupes d’intervenants et à des organisations sous forme d’ateliers, de webinaires et de conférences.
  • 14 présentations
  • Quatre webinaires
  • Un atelier
Les communautés et les secteurs visés sont au courant des mesures d’adaptation pertinentes. Nombre de présentations réalisées sur la santé publique et les changements environnementaux Atteint :

Nombreuses présentations offertes à des groupes d’intervenants et à des organisations sous forme d’ateliers, de webinaires et de conférences.
  • 14 présentations
  • Quatre webinaires
  • Un atelier
Des mesures d’adaptation ont été cernées pour atténuer les risques et saisir les occasions découlant des changements climatiques. Nombre de produits de communication Web sur les risques pour la santé publique associés aux changements climatiques Atteint :

Des produits de communication ont été préparés et publiés sur une page Web réservée à cet effet.
  • Une fiche d’information sur les changements climatiques et la santé publique
  • Trois fiches d’information sur des sujets liés à la santé publique environnementale
  • Un rapport sur les projets pilotes régionaux s’intéressant aux changements climatiques
  • Deux rapports sur les discussions régionales avec les intervenants FPT
  • Renseignements généraux relatifs aux programmes sur les changements climatiques
Nombre de produits d’information et de publications scientifiques rédigés Atteint :
  • Quatre articles examinés par des pairs
  • Deux rapports sur les discussions régionales tenues avec des intervenants FPT
  • Un rapport sur les projets pilotes régionaux s’intéressant aux changements climatiques

Les résultats attendus de ce programme témoignent des demandes sans cesse croissantes formulées par les Canadiens pour obtenir les connaissances les plus à jour et des ressources afin de mieux comprendre les effets des changements climatiques. Le travail avec les intervenants clés (p. ex. de la santé publique et de la gestion des urgences) pour identifier ce qu'il faut pour informer et influencer la prise de décision est essentielle à ce processus. L’Agence de la santé publique du Canada est l’organisme responsable, à l’échelle nationale, d’accroître les capacités du Canada en matière de santé publique afin de pouvoir prévoir les risques pour la santé associés aux changements climatiques et y réagir. Le Sommaire du rendement 2012-2013 démontre comment l'Agence a engagé les intervenants de plusieurs façons (p. ex., discussions, présentations et publications) afin de s'assurer qu'ils sont bien informés de la recherche actuelle et des outils d'aide à la décision disponibles pour minimiser les impacts et l'adaptation aux changements de l'environnement.

Présentations : Pour accroître la capacité d’adaptation, l’Agence a offert des présentations officielles sur les effets des changements environnementaux sur la santé à toute une gamme de groupes d’intervenants et d’organisations. Cela comprenait des conférences, ateliers et réunions de groupes d’intervenants. Les présentations dignes de mention incluent:

  • Menaces des maladies à transmission vectorielle émergentes – réunion annuelle du Réseau canadien de laboratoires de santé animale
  • Effets des changements climatiques sur les maladies à transmission vectorielle au Canada – réunion annuelle de l’Association canadienne de gérontologie
  • Modélisation de la propagation des maladies à transmission vectorielle en fonction des changements climatiques – atelier de l’Agence canadienne d’inspection des aliments
  • Personnes âgées et santé environnementale : échange de connaissances entre pairs – présentation à la conférence de l’Association canadienne de santé publique

Webinaires : Ces réunions virtuelles Web ont permis à des spécialistes de présenter des présentation à un auditoire pancanadien sur des sujets liés à la santé et aux changements climatiques. Voici les titres des webinaires offerts.

  • « Webinaire sur les mesures d’urgence, les changements climatiques et la santé »
  • « Perspectives actuelles : Enfants, l’environnement et les considérations de santé publique »
  • « État des connaissances sur le changement climatique »
  • « Une santé : Le paysage à l’extérieur du Canada »

Atelier : Un atelier de renforcement des capacités, inspiré d’activités précédentes, a eu lieu au Manitoba. Celui-ci portait sur la compréhension et les connaissances actuelles des effets prévus des changements climatiques. Des présentation par des spécialistes du domaine et des discussions ont permis aux participants de mieux comprendre le rôle des professionnels de la santé publique dans l’adaptation aux changements.

Publications scientifiques : L’un des principaux rôles de l’Agence consiste à effectuer des travaux de recherche continus et ciblés afin de combler le manque de connaissances. D’ailleurs, de récents travaux mettaient l’accent sur les effets des changements climatiques sur la propagation et la fréquence d’apparition de maladies infectieuses ainsi que sur les effets environnementaux sur la santé respiratoire. Voici quelques-uns des ouvrages publiés.

  • Manuscrit scientifique : E. Lavigne, Gasparrini, A., Wang, X., Chen, H., Yagouti, A., Fleury D. M., Cakmak, S. « Extreme ambient temperatures and cardiorespiratory emergency department visits: a time series study in Toronto, Canada ». Environmental Health. État d’avancement en mars 2013 : en cours d’examen.
  • Manuscrit scientifique : X. Wang, Lavigne, E., Ouellette-Kuntz, H., Chen, B. E. « Acute impacts of extreme temperature exposure on emergency room admissions related to mental and behavior disorders in the City of Toronto, Canada ». Journal of Affective Disorders. État d’avancement en mars 2013 : sous presse.
  • J. P. Rocheleau, Arsenault, J., Lindsay, L. R., DiBernardo, A., Kulkarni, M. A., Côté, N., Michel, P. « Eastern equine encephalitis: high seroprevalence in horses of southern Quebec, Canada, 2012 ». Sous presses. Vector-Borne and Zoonotic Diseases.
  • X. Wu, Duvvuri, V. R., Lou, Y., Ogden, N. H., Pelcat, Y., Wu, J., 2013 « Developing a temperature-driven map of the basic reproductive number of the emerging tick vector of Lyme disease Ixodes scapularis in Canada ». J Theor Biol., vol. 319, p. 50-61.

Ressources Web : S'appuyant sur les activités d'engagement noté ci-dessus, l'Agence a produit un certain nombre de produits d’information sur les risques pour la santé associés aux changements climatiques. Il est maintenant possible de consulter diverses fiches d’information et publications ainsi que divers rapports sur les discussions régionales sur une page Web réservée à cet effet. Ces ouvrages visent à aider les responsables de la santé publique et le grand public à mettre au point des stratégies d’adaptation.

Sommaire du rendement et analyse de l’activité de programme – 2013‑2014

Programme PQA Résultats prévus Indicateurs de rendement Sommaire du rendement 2013-2014
Programme SPSPACC (2011-2016) Collaboration accrue sur l’adaptation aux changements climatiques Nombre de collaborations avec des organismes Atteint

Total de collaborations officielles :
  • deux réunions d’intervenants avec les gouvernements provinciaux et les représentants des collectivités;
  • deux collaborations (une nationale, une internationale) concernant les répercussions des changements climatiques sur la santé des populations autochtones;
  • envoi d’un participant à un groupe d’experts dans le cadre d’un atelier international sur l’évaluation intégrée des risques;
  • deux réunions de participants avec les partenaires fédéraux et provinciaux sur les répercussions des changements climatiques sur l’eau potable dans l’Est du Canada;
  • six collaborations nationales et internationales en recherche (notamment sur les risques pour la santé liés à l’eau, la zoonose d’origine alimentaire, la maladie à transmission vectorielle et la surveillance de la recherche sur l’adaptation);
  • une collaboration en recherche, portant sur les répercussions des températures extrêmes et des aéroallergènes sur les issues de grossesse;
  • une collaboration internationale en recherche sur les répercussions des températures extrêmes sur la mortalité;
  • une collaboration en recherche avec des partenaires provinciaux afin d’examiner la relation entre les températures extrêmes et les résultats indésirables sur la santé.
Les communautés et secteurs visés reconnaissent qu’une adaptation est nécessaire. Nombre de présentations demandées sur la santé publique et les changements environnementaux Atteint :

Nombreuses présentations offertes à des groupes d’intervenants et à des organisations sous forme d’ateliers, de webinaires et de conférences.
  • 15 présentations
  • Un webinaire
Les communautés et les secteurs visés sont au courant des mesures d’adaptation pertinentes. Nombre d’outils scientifiques d’aide à la décision diffusés Atteint :

Trois (3) produits de communication créés et publiés :
  • un dépliant sur les résultats préliminaires de recherche sur les maladies gastro-intestinales aiguës;
  • une vidéo d’information sur l’adaptation des systèmes de santé autochtones aux changements climatiques;
  • une ébauche de modèle de risque distribuée aux intervenants des collectivités de l’Est du Canada.
Nombre de rapports diffusés Atteint :

Vingt-et-un (21) rapports diffusés :
  • quinze (15) copies du rapport sur le PPSIRMI;
  • deux (2) rapports sur les dialogues régionaux;
  • deux (2) rapports d’expertise sur les projets liés aux changements climatiques dans le Nord;
  • un (1) rapport sur le partage de résultats dans une collectivité de l’Arctique de l’Est;
  • un (1) rapport sur les modèles pratiques de surveillance des maladies à transmission vectorielle dans le cadre des changements climatiques et écologiques.
Nombre de publications diffusées Atteint :

Cinq (5) publications diffusées :
  • une (1) thèse de doctorat;
  • quatre (4) articles examinés par des pairs.
Des mesures d’adaptation ont été cernées pour atténuer les risques et saisir les occasions découlant des changements climatiques. Nombre d’intervenants/d’organismes qui soulèvent la nécessité d’élaborer des plans/stratégies d’adaptation afin de répondre à leurs besoins Atteint :

Deux (2) réunions de groupes d’intervenants visant à définir des stratégies :
  • des participants de différentes administrations (provinciale, régionale et des collectivités) ont cerné, dans le cadre d’un atelier sur les changements climatiques, le besoin d’élaborer des stratégies de transfert des connaissances;
  • les participants de deux collectivités de l’Arctique de l’Est ont pris part à un programme intensif de formation en recherche.

Les résultats attendus de ce programme témoignent des demandes sans cesse croissantes formulées par les Canadiens pour obtenir les connaissances les plus à jour et des ressources afin de mieux comprendre les effets des changements climatiques. Il fallait donc impérativement collaborer avec les principaux responsables (p. ex. de la santé publique et de la gestion des urgences) pour déterminer les éléments nécessaires à la prise de décisions éclairées. L’Agence de la santé publique du Canada est l’organisme responsable, à l’échelle nationale, d’accroître les capacités du Canada en matière de santé publique afin de pouvoir prévoir les risques pour la santé associés aux changements climatiques et y réagir. Le Sommaire du rendement 2013-2014 montre les nombreuses méthodes employées par l’Agence pour mobiliser les intervenants (p. ex. discussions, exposés et publications) afin de veiller à ce que ces derniers soient au fait des travaux de recherche en cours et des outils d’aide à la décision qui s’offrent à eux pour limiter les effets des changements climatiques et s’adapter aux changements.

Présentations : pour accroître la capacité d’adaptation, l’Agence a offert des présentations officielles sur les effets des changements environnementaux sur la santé à toute une gamme de groupes d’intervenants et d’organisations. Ces présentations étaient offertes sous forme de conférences, d’ateliers et de réunions de groupes d’intervenants. Voici des sujets ayant fait l’objet de présentations dignes de mention :

  • réunion annuelle sur l’adaptation des systèmes de santé autochtones aux changements climatiques;
  • évaluation scientifique des risques relatifs à la salubrité des aliments pour les populations humaines : réunion d’experts sur les méthodes d’évaluation intégrée des risques;
  • conférence internationale France-Québec-Afrique : « Adaptation aux changements climatiques et santé publique : pouvons-nous faire? »
  • processus liés à l’invasion des vecteurs et de l’agent causant la maladie de Lyme au Canada. Symposium sur les invasions de vecteurs, Entomology 2013;
  • émergence de la maladie de Lyme au Canada : facteurs environnementaux. Réunion internationale de la Society for Vector Ecology.

Webinaires : ces réunions virtuelles Web ont permis à des spécialistes de présenter des exposés à un auditoire pancanadien sur des sujets liés à la santé et aux changements climatiques. Ces sujets comprenaient celui-ci :

  • cadre de modélisation des risques concernant les répercussions des changements climatiques sur la sécurité alimentaire et la sécurité liée à l’eau.

Publications scientifiques : l’un des principaux rôles de l’Agence consiste à effectuer des travaux de recherche continus et ciblés afin de combler le manque de connaissances. D’ailleurs, de récents travaux mettaient l’accent sur les effets des changements climatiques sur la propagation et la fréquence d’apparition de maladies infectieuses ainsi que sur les effets environnementaux sur la santé respiratoire. Les publications comprennent :

  • Lavigne E., Gasparrini A., Wang X., Chen H., Yagouti A., Fleury M.D., Cakmak S. (2014). Extreme Ambient Temperatures and Cardiorespiratory Emergency Room Visits: Assessing Risk by Comorbid Health Conditions in a Time Series Study. Environmental Health; 3 février, vol 13, n° 1, p. 5.
  • Ogden N.H., Mechai S., Margos, G. (2013). Changing Geographic Ranges of Ticks and Tick-Borne Pathogens: Drivers, Mechanisms and Consequences for Pathogen Diversity. Frontiers in Cellular and Infection Microbiology, n° 3, p. 46.
  • Ogden N.H., Radojevic M., Wu X., Duvvuri V.R., Leighton P.A., Wu J. (2014), « Estimated Effects of Projected Climate Change on the Basic Reproductive Number of the Tick Vector of Lyme Disease Ixodes Scapularis », Environmental Health Perspectives, publié en ligne
  • Wang X., Lavigne E., Ouellette-Kuntz H., Chen B.E. (2014), « Acute Impacts of Extreme Temperature Exposure on Emergency Room Admissions Related to Mental and Behavior Disorders in Toronto, Canada », Journal of Affective Disorders, n° 155, p. 154-161.

Sommaire du rendement et analyse de l'activité de programme - 2014 2015

Voir Agence de la santé publique du Canada - Rapport ministériel sur le rendement 2014-15

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :