Fiche Technique Santé-Sécurité : Agents Pathogènes – Escherichia coli entéro-hémorragique

FICHE TECHNIQUE SANTÉ-SÉCURITÉ : AGENTS PATHOGÈNES

SECTION 1 - AGENT INFECTIEUX

NOM : Escherichia coli entéro-hémorragique

SYNONYME OU RENVOI : Escherichia coli entéro-hémorragique (ECEH), Escherichia coli producteur de vérotoxine (ECVT), Escherichia coli producteur de toxine de Shiga (ECTS)

CARACTÉRISTIQUES : bâtonnet à Gram négatif, mobile, aérobie; produit une vérotoxine (VT) / toxine de Shiga (VT/STx), 2 types, VT1/Stx1 et VT2/Stx2; la sérotypie permet la détermination des antigènes somatiques et flagellaires

SECTION II - DANGER POUR LA SANTÉ

PATHOGÉNICITÉ : colite hémorragique, affection intestinale accompagnée de crampes et de douleurs abdominales; diarrhée liquide d'abord et sanguinolente ensuite; faible fièvre; dure environ 8 jours; de 5 à 10 % des sujets atteints de colite hémorragique peuvent développer un syndrome hémolytique et urémique (SHU); touche des sujets de tous les âges; la mortalité est plus élevée chez les personnes âgées et chez les jeunes; peut causer un purpura thrombocytopénique thrombotique (PTT)

ÉPIDÉMIOLOGIE : cas sporadiques et épidémies de diarrhée sanguinolente; lié à 15-30 % des sujets chez qui aucun autre pathogène n'a été mis en évidence; le principal sérotype d'EHEC en Amérique du Nord est E. Coli O157:H7

GAMME D'HÔTES : l'humain, animaux (O157:H7 - porcelets, veaux et bovins)

DOSE INFECTIEUSE : la dose infectieuse semble faible; peut être semblable à celle de Shigella spp. : 10 organismes par ingestion

MODE DE TRANSMISSION : ingestion d'aliments contaminés (viande hachée insuffisamment cuite, lait non pasteurisé); transmission par la voie fécale-orale; transmission d'une personne à l'autre (extrêmement élevée)

PÉRIODE D'INCUBATION : 2-8 jours (médiane : 3-4 jours)

TRANSMISSIBILITÉ : transmissible pendant la période où l'organisme est excrété dans les matières fécales (7-9 jours); 3 semaines chez le tiers des enfants

SECTION III - DISSÉMINATION

RÉSERVOIR : sujets infectés, animaux (moutons, chèvres, porcs, volaille, veaux, bovins)

ZOONOSE : oui - par contact direct ou indirect avec des animaux ou des déchets infectés

VECTEURS : les oiseaux sont peut-être un vecteur

SECTION IV - VIABILITÉ

SENSIBILITÉ AUX MÉDICAMENTS : sensible à une large gamme d'antibiotiques

SENSIBILITÉ AUX DÉSINFECTANTS : sensible à de nombreux désinfectants - hypochlorite de sodium à 1 %, éthanol à 70 %, composés phénolés, glutaraldéhyde, iode, formaldéhyde

INACTIVATION PAR DES MOYENS PHYSIQUES : sensible à la chaleur; inactivé par la chaleur humide (121 ºC pendant au moins 15 minutes) et par la chaleur sèche (160-170 ºC pendant au moins 1 heure)

SURVIE À L'EXTÉRIEUR DE L'HÔTE : beurre - jusqu'à 50 minutes; crème - 10 jours; survit facilement dans la viande hachée; ne survit pas longtemps dans les systèmes semi-liquides (un inoculum de 108 cfu est devenu indétectable après 9 jours); survit facilement dans les matières fécales et le sol contaminés; faible réduction du nombre d'organismes après 2 mois

SECTION V - ASPECTS MÉDICAUX

SURVEILLANCE : surveiller la présence de symptômes; confirmation par tests bactériologiques; sondes moléculaires (ADN) pour détecter les vérotoxines VT1 et VT2

PREMIERS SOINS ET TRAITEMENT : remplacement des électrolytes; on peut administrer des antibiotiques dans les cas très graves

IMMUNISATION : aucune

PROPHYLAXIE : n'est pas habituellement administrée

SECTION VI - DANGERS POUR LE PERSONNEL DE LABORATOIRE

INFECTIONS LIÉES OU ACQUISES AU LABORATOIRE : 4 cas signalés d'infection à E. coli acquises au laboratoire depuis 1981

SOURCES ET ÉCHANTILLONS : aliments contaminés (lait cru, viande hachée, jus de pommes et eau); matières fécales

DANGERS PRIMAIRES : ingestion

DANGERS PARTICULIERS : aucun

SECTION VII - PRÉCAUTIONS RECOMMANDÉES

EXIGENCES DE CONFINEMENT : méthodes, matériel et installations de confinement du niveau de biosécurité 2 pour les travaux portant sur les cultures et sur le matériel clinique infecté

VÊTEMENTS PROTECTEURS : blouse de laboratoire; gants si le contact direct avec le matériel infectieux est inévitable

AUTRES PRÉCAUTIONS : mesures d'hygiène personnelle et lavage fréquent des mains essentiel

SECTION VIII - RENSEIGNEMENTS RELATIFS À LA MANIPULATION

DÉVERSEMENTS : laisser retomber les aérosols; endosser des vêtements protecteurs, couvrir soigneusement la substance déversée avec des serviettes de papier et appliquer de l'hypochlorite de sodium à 1 %, de la périphérie vers le centre; laisser agir pendant une période suffisante (30 minutes) avant de procéder au nettoyage

ÉLIMINATION : décontaminer la substance avant de l'éliminer; stérilisation par la vapeur, désinfection chimique

ENTREPOSAGE : en contenants scellés étiquetés de manière appropriée

SECTION IX - RENSEIGNEMENTS DIVERS

Date : janvier 2001

Préparée par : Bureau de la sécurité des laboratoires, ASPC

Bien que les renseignements, opinions et recommandations contenus dans la présente Fiche technique santé-sécurité proviennent de sources que nous jugeons fiables, nous ne nous rendons pas responsables de leur justesse, de leur caractère exhaustif ou de leur fiabilité, ni des pertes ou blessures encourues par suite de l'utilisation des renseignements. Comme on découvre fréquemment de nouveaux dangers, il est possible que ces renseignements ne soient pas à jour.

Copyright ©
Santé Canada, 2001

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :