Archivée 5 : Réponse rapide du CCNI : Allongement des intervalles entre les doses des vaccins contre la COVID-19 pour optimiser les campagnes de vaccination précoces et la protection des populations au Canada [2021-03-03]

Avis au lecteur

Ceci s'agit d'une version qui a été archivée. Veuillez consulter la version la plus récente de cette déclaration.

Date de publication : Le 3 mars 2021

Sur cette page

Préambule

Le Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI) et un organisme consultatif externe qui donne à l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) des conseils indépendants, continus et à jour dans le domaine de la médecine, des sciences et de la santé publique liés aux questions de l'ASPC concernant l'immunisation.

En plus de la prise en compte du fardeau associé aux maladies et des caractéristiques vaccinales, l'ASPC a élargi le mandat du CCNI de façon à lui permettre d'inclure l'étude systématique des facteurs liés aux programmes dans la formulation de ses recommandations axées sur des données probantes. Cette initiative devrait aider le CCNI à prendre des décisions en temps opportun en ce qui a trait aux programmes de vaccination financés par les fonds publics à échelle provinciale et territoriale.

Les nouveaux facteurs que le CCNI devra examiner de façon systématique sont les suivants : économie, équité, éthique, acceptabilité et faisabilité. Les déclarations du CCNI ne nécessiteront pas toutes une analyse approfondie de l'ensemble des facteurs programmatiques. Même si l'étude systématique des facteurs liés aux programmes sera effectuée à l'aide d'outils fondés sur des données probantes afin de cerner les problèmes distincts susceptibles d'avoir une incidence sur la prise de décision pour l'élaboration des recommandations, seuls les problèmes distincts considérés comme étant propres au vaccin ou à la maladie évitable par la vaccination seront inclus.

La présente déclaration contient les conseils indépendants et les recommandations du CCNI, qui reposent sur les connaissances scientifiques les plus récentes et diffuse ce document à des fins d'information. Les personnes qui administrent le vaccin doivent également connaître le contenu de la monographie de produit pertinente. Les recommandations d'utilisation et les autres renseignements qui figurent dans le présent document peuvent différer du contenu de la monographie de produit rédigée par le fabricant du vaccin au Canada. Les fabricants ont fait homologuer les vaccins et ont démontré leur innocuité et leur efficacité potentielle lorsqu'ils sont utilisés conformément à la monographie de produit uniquement. Les membres du CCNI et les membres de liaison doivent se conformer à la politique de l'ASPC régissant les conflits d'intérêts, notamment déclarer chaque année les conflits d'intérêts possibles.

Sommaire

Introduction

Depuis que les vaccins contre la COVID-19 ont été autorisés pour la première fois au Canada en décembre 2020, le Comité consultatif national de l'immunisation (CCNI) fournit des orientations fondées sur des données probantes concernant l'intervalle recommandé entre les doses de vaccin. Dans la dernière mise à jour du 12 janvier 2021, le CCNI a donné des conseils sur l'allongement de l'intervalle pour les vaccins à ARNm à six semaines. En février 2021, l'Agence de la santé publique du Canada (ASPC) a demandé au CCNI d'aborder le contexte et la question suivants : En raison de l'approvisionnement limité en vaccins et des défis logistiques, les autorités doivent mettre en place des intervalles de vaccins à ARNm contre la COVID-19 au-delà de six semaines. Compte tenu des nouvelles données qui apparaissent à mesure que les vaccins à ARNm sont administrés aux populations au Canada et ailleurs dans le monde, quel allongement d'intervalle serait recommandé afin d'équilibrer la protection individuelle et l'incidence sur la population? L'allongement de l'intervalle est-il particulièrement préoccupant pour certaines populations clés?

Objectif des orientations

Le présent bulletin a pour objectif de fournir des orientations pour l'attribution équitable, éthique et efficace des vaccins contre la COVID-19 autorisés dans le contexte de l'arrivée échelonnée de l'approvisionnement en vaccins. Ces orientations s'appuient sur le cadre fondamental des recommandations du CCNI sur l'utilisation des vaccins contre la COVID-19. L'objectif de la réponse du Canada à la pandémie est de réduire au minimum le risque de maladie grave et de décès tout en atténuant les perturbations sociales pouvant être subies par la population dans le cadre de la pandémie de la COVID-19.

Méthodologies

Le CCNI a examiné les données probantes disponibles lors des réunions plénières du Comité (8 février 2021; 24-25 février 2021) et des réunions de groupe de travail (19 février 2021) sur l'allongement de l'intervalle pour les vaccins contre la COVID-19. Il s'agissait notamment de données probantes provenant d'études publiées par des pairs, de prépublications et de données provenant d'évaluations liées à la population au Canada et à l'étranger. Le 1er mars 2021, le CCNI a voté et a approuvé les recommandations révisées à la majorité. En raison de l'urgence pour les provinces et les territoires d'envisager la mise en œuvre de l'allongement de l'intervalle entre les doses, le CCNI fournit une justification abrégée dans ce document. L'analyse complète, y compris des résumés plus détaillés des données probantes et des références, sera fournie dans les semaines à venir, lors de la mise à jour en ligne de la ligne directrice évolutive du CCNI dans les Recommandations sur l'utilisation des vaccins contre la COVID-19.

Recommandations

Sur la base des nouvelles données probantes sur la protection conférée par la première dose d'une série de deux doses de vaccins contre la COVID-19 actuellement autorisée au Canada, le CCNI recommande que, dans le contexte de l'offre limitée de vaccins contre la COVID-19, les autorités compétentes maximisent le nombre de personnes recevant la première dose de vaccin en prolongeant la deuxième dose de vaccin contre la COVID-19 jusqu'à quatre mois après la première. Le CCNI continuera à surveiller les données probantes sur l'efficacité d'un intervalle de dose prolongé et adaptera ses recommandations en conséquence. (Forte recommandation du CCNI)

Veuillez noter :

Résumé de la justification

En raison de l'urgence pour les provinces et les territoires d'envisager la mise en œuvre de l'allongement de l'intervalle entre les doses, le CCNI fournit une justification abrégée dans ce document. L'analyse complète, y compris des résumés plus détaillés des données probantes et des références, sera fournie dans les semaines à venir, lors de la mise à jour en ligne de la ligne directrice évolutive du CCNI dans les Recommandations sur l'utilisation des vaccins contre la COVID-19.

Protection des personnes

Protéger les populations

Remerciements

Cette déclaration a été préparée par Dr M Tunis, Dre B Warshawsky, Dre M Salvadori, Dre R Harrison et Dre S Deeks pour le CCNI.

Le CCNI tient à exprimer sa reconnaissance pour la contribution de K Young, YE Chung, K Farrah, Dr A Nam, MW Yeung, Dr R Ximenes, Dr G De Serres, Dre D Skowronski, Dr N Andrews, et du Secrétariat du CCNI.

Comité consultatif national de l'immunisation

Membres : Dre C Quach (présidente), Dre S Deeks (vice-présidente), Dre J Bettinger, Dre N Dayneka, Dr P De Wals, Dre E Dubé, Dre V Dubey, Dr S Gantt, Dre R Harrison, Dre K Hildebrand, Dre K Klein, Dr J Papenburg, Dr C Rotstein, Dre B Sander, S Smith et Dre S Wilson

Représentants de liaison : Dre LM Bucci (Association canadienne de santé publique), Dre E Castillo (Société des obstétriciens et gynécologues du Canada), Dre A Cohn (Centers for Disease Control and Prevention, États-Unis), L Dupuis (Association des infirmières et infirmiers du Canada), Dre J Emili (Collège des médecins de famille du Canada), Dr D Fell (Association canadienne pour la recherche et l'évaluation en immunisation), Dr M Lavoie (Conseil des médecins hygiénistes en chef), Dre D Moore (Société canadienne de pédiatrie), Dre M Naus (Comité canadien sur l'immunisation) et Dre A Pham-Huy (Association pour la microbiologie médicale et l'infectiologie Canada)

Représentants d'office : Dre D Danoff (Direction des produits de santé commercialisés, Santé Canada), E Henry (Centre de l'immunisation et des maladies respiratoires infectieuses [CIMRI], ASPC), M Lacroix (Groupe consultatif en matière d'éthique en santé publique, ASPC), J. Pennock (CIMRI, ASPC), Dr R Pless (Direction des médicaments biologiques et radiopharmaceutiques, Santé Canada), Dr G Poliquin (Laboratoire national de microbiologie, ASPC), Dr V Beswick-Escanlar (Défense nationale et Forces armées canadiennes) et Dr T Wong (Direction générale de la santé des Premières Nations et des Inuits, Services autochtones Canada)

Groupe de travail du CCNI sur les vaccins contre les maladies infectieuses à haut risque

Membres : Dre C Quach (présidente), Dre S Deeks (vice-présidente), Dre YG Bui, Dre K Dooling, Dre R Harrison, Dre K Hildebrand, Dre M Murti, Dr J Papenburg, Dr R Pless, Dr N Stall, Dr S Vaughan, Dr M Miller et Dre S Ramanathan

Participants de l'ASPC : Dre N Abraham, Dr O Baclic, YE Chung, L Coward, P Doyon-Plourde, K Farrah, V Ferrante, Dre N Forbes, Dre SJ Ismail, C Jensen, Dre A Killikelly, Dre R Krishnan, Dr A Nam, Dr M Patel, Dre M Salvadori, A Sinilaite, Dr R Stirling, E Tice, Dr M Tunis, E Wong, MW Yeung, K Young, Dre J Zafack, et Dre B Warshawsky

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :