Recommandations temporaires de l'OMS sur la poliomyélite en vertu du Règlement sanitaire international

Le 5 mai 2014, la directrice générale (DG) de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a fait part de la récente propagation internationale du poliovirus (polio) sauvage, une urgence de santé publique de portée internationale (USPPI). La DG de l'OMS a déterminé que des mesures internationales coordonnées s'imposaient afin d'empêcher une plus grande propagation de la maladie.

De janvier à avril 2014, période habituellement faible de transmission de la polio, l'OMS a signalé qu'il y avait une propagation internationale de poliovirus sauvage dans trois pays, un en Asie centrale, un au Moyen-Orient et un autre en Afrique centrale. Dans le contexte des efforts internationaux pour éradiquer la polio, cela constitue un événement extraordinaire étant donné que la propagation internationale de la polio sera bientôt presque complètement éradiquée dans le monde. Plusieurs pays voisins aux prises avec des situations d'urgences humanitaires complexes ou autres problèmes majeurs courent toujours un risque de réinfection, principalement à cause de l'interruption de leurs programmes de vaccination.

En raison de la propagation internationale continue de la polio, la DG de l'OMS a émis des recommandations temporaires en vertu du Règlement sanitaire international (2005). Les recommandations, axées sur des activités de vaccination et de surveillance, s'adressent aux pays présentement touchés par la polio, et non au Canada.

Le Comité d'urgence s'est réuni 17 février 2015 pour réévaluer les recommandations temporaires. Depuis sa dernière réunion qui a eu lieu du 2 au 7 novembre 2014, il y a eu une transmission continue du poliovirus au Pakistan et une nouvelle exportation du poliovirus du Pakistan à l'Afghanistan voisin. En outre, malgré la diminution générale du nombre d'exportations, le risque d'une nouvelle propagation internationale dans des pays vulnérables est toujours présent en raison de l'expansion des zones de conflit. La DG de l'OMS a a déclaré que la propagation du poliovirus sauvage à l'échelle internationale était toujours une USPPI et a approuvé le maintien de ses recommandations antérieures. La DG de l'OMS a également approuvé des recommandations pour des pays qui ne sont plus infectés par le poliovirus sauvage, mais qui demeurent vulnérables à la propagation internationale. Dans trois mois, la situation et les recommandations temporaires seront réévaluées.

Au Canada, le risque d'importation et de propagation du poliovirus sauvage au sein de la population générale demeure faible. Le Canada a officiellement été déclaré exempt de poliomyélite en 1994, en partie grâce à un taux élevé de vaccination régulière des enfants et à un programme détaillé de surveillance nationale des maladies évitables par la vaccination, notamment la poliomyélite.

L'Agence de la santé publique du Canada n'impose à l'heure actuelle aucune restriction de voyage en lien avec la polio. Cependant, les Conseils de santé aux voyageurs comprennent de l'information sur les pays aux prises avec la polio et fournissent des recommandations liées à la vaccination et au voyage aux voyageurs canadiens. D'autres Conseils de santé aux voyageurs contiennent des renseignements complémentaires au sujet des recommandations temporaires de l'OMS concernant la vaccination antipoliomyélitique.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :