Connaissez-vous votre tension artérielle? Vous devriez!

Tous les adultes canadiens devraient connaître leur tension artérielle, au même titre que leur poids et leur taux de cholestérol et de sucre dans le sang, déclare le Dr Albert Yeung, professeur en médecine et en pharmacologie à l'Université de l'Alberta à Edmonton. « Demandez à votre médecin de prendre votre tension artérielle, prenez-en note et gardez ces chiffres sur vous. »

Pourquoi est-il si important de connaître sa tension artérielle?

Le Dr Yeung affirme qu'il est très important de connaître sa tension artérielle « car la plupart des gens qui ont une tension artérielle élevée ne présentent aucun symptôme ». Selon la Fondation des maladies du cœur, une tension artérielle élevée (hypertension) est le principal facteur de risque traitable lié aux accidents vasculaires cérébraux et un important facteur de risque de maladies cardiaques. De plus, l'hypertension est en hausse chez les Canadiennes et Canadiens de 18 à 35 ans, notamment en raison du taux croissant d'obésité chez les enfants et les adolescents.

Les personnes qui abaissent leur tension artérielle en retirent de grands avantages. Selon la Société canadienne d'hypertension artérielle, une tension artérielle moins élevée réduit les risques :

  • d'attaques cardiaques de 25 %
  • d'AVC de 40 %
  • d'insuffisance cardiaque de 50 %.

Choix santé à faire pour maintenir une bonne tension artérielle

Toute personne qui souffre d'hypertension devrait adopter un mode de vie sain en appliquant, entre autres, les conseils suivants :

  • Arrêtez d'utiliser des produits contenant de la nicotine : cigarette, cigare, tabac à pipe, tabac à chiquer, tabac sans fumée et gomme à la nicotine.
  • Réduisez votre exposition à la fumée secondaire.
  • Limitez votre consommation d'alcool à deux verres par jour pour les hommes et un verre par jour pour les femmes.
  • Consacrez du temps aux activités qui vous plaisent et aux gens que vous aimez.
  • Gérez votre stress en sachant reconnaître les situations qui vous rendent nerveux et en les évitant.
  • Maintenez un poids-santé en mangeant de bons aliments et en faisant de l'activité physique presque tous les jours de la semaine. Si vous faites de l'embonpoint, la moindre perte de poids peut abaisser votre tension artérielle.
  • Choisissez des aliments qui font partie du régime DASH (pour combattre l'hypertension par l'alimentation).

Comment mesure-t-on la tension artérielle?

La tension artérielle est représentée sous forme de fraction. On la mesure en millimètres de mercure, ou mmHg. Le premier chiffre (le plus élevé) mesure la tension systolique lorsque le cœur se contracte. Le deuxième chiffre (le moins élevé) mesure la tension diastolique lorsque le cœur est au repos. Les deux chiffres sont importants. Ces mesures permettent aux médecins de détecter les cas d'hypertension artérielle systolique ou diastolique, ou les deux.

Quelle devrait être ma tension artérielle?

Selon les dernières recommandations de la Société canadienne d'hypertension artérielle, la tension artérielle de la plupart des gens ne devrait pas dépasser 140/90. Par ailleurs, la tension artérielle des personnes qui utilisent un appareil à domicile ne devrait pas dépasser 135/85. Chez les diabétiques et les personnes souffrant d'une maladie rénale, la tension artérielle devrait se situer sous 130/80.

Une seule lecture ne suffit pas

Même s'il est important de faire vérifier votre tension artérielle au moins une fois par année par un professionnel de la santé, une seule mesure prise dans le bureau du médecin ne suffit généralement pas pour établir un diagnostic d'hypertension. Ceci s'explique en partie parce que la tension artérielle (qui correspond à la force exercée par le sang sur les parois des vaisseaux à chaque contraction du cœur) fluctue d'une minute à l'autre.

Hypertension en cabinet de médecin

La tension artérielle fluctue constamment en fonction de vos activités. Dans le cabinet du médecin, par exemple, votre tension artérielle peut être plus élevée qu'à l'habitude si vous avez eu de la difficulté à trouver un stationnement ou si l'attente a été très longue. Les médecins parlent du « syndrome de la blouse blanche » lorsque la tension artérielle est élevée en cabinet, mais demeure normale en d'autres temps.

Les études montrent qu'entre 15 et 30 % de la population souffre de ce syndrome. On enregistre même des mesures élevées chez les personnes qui suivent déjà un traitement contre l'hypertension. « Il est de plus en plus évident que les chiffres qui comptent réellement en ce qui a trait aux risques d'AVC ou de crise cardiaque sont ceux que l'on obtient à l'extérieur du bureau du médecin, » fait remarquer le Dr Yeung, directeur de la clinique lipidique et d'hypertension de l'hôpital Royal Alexandra à Edmonton. « Toute personne qui souffre d'hypertension devrait avoir un appareil de mesure pour usage personnel fiable et l'utiliser selon les conseils du médecin. »

Mesures à domicile — la précision compte

La Société canadienne d'hypertension artérielle vous recommande de suivre les consignes suivantes pour vous assurer de prendre des mesures exactes :

  • Achetez l'appareil qui correspond à vos besoins et veillez à ce que le brassard soit de la bonne taille. Vous pouvez vous renseigner auprès de la Société canadienne d'hypertension artérielle, de votre médecin ou de votre pharmacien.
  • Reposez-vous pendant cinq minutes avant de mesurer votre tension artérielle.
  • Assoyez-vous les pieds plats sur le plancher, le dos soutenu et placez le bras au niveau du cœur.
  • Ne portez pas de vêtements trop ajustés (le Dr Yeung recommande aussi de ne pas relever la manche car si elle serre trop le bras, elle peut avoir une incidence sur la pression sanguine).
  • Mesurez votre tension artérielle au moins deux fois à deux minutes d'écart.
  • Ne parlez pas, ne mangez pas et ne regardez pas la télévision en prenant votre tension.
  • Attendez 30 minutes avant de prendre votre tension si vous avez bu du café ou fumé une cigarette.

Mesurez votre tension artérielle deux fois par jour (deux mesures chaque fois) pendant une semaine pour connaître votre moyenne. Discutez des résultats avec votre médecin pour qu'il puisse vous conseiller sur ce que vous devez faire par la suite. Comme l'explique le Dr Yeung « En connaissant votre tension artérielle, vous pourrez mieux prendre soin de vous-même ».

Rédigé par Kristin Jenkin en collaboration avec Alberta Health Services. À l’origine, l’article était affiché sur le site Web du Réseau canadien de la santé.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :