Définition nationale de cas : Infection par le virus du Nil occidental

Date de la dernière révision/du dernier examen : septembre 2008

Déclaration à l’échelle nationale

Les cas probables et les cas confirmés de la maladie devraient être déclarés.

Type de surveillance

Déclaration systématique de chaque cas aux autorités fédérales

Classification du cas

Syndrome neurologique lié au virus du Nil occidental (SNVNO)

Cas confirmé

Critères cliniques et au moins un des critères pour les tests diagnostiques de cas confirmés

Cas probable

Critères cliniques et au moins un des critères pour les tests diagnostiques de cas probables

Cas suspect

Critères cliniques en l’absence ou dans l’attente des critères pour les tests diagnostiques et en l’absence de toute autre cause évidente

Critères cliniques

Antécédents d’exposition dans une région où le virus du Nil occidental (VNO) est actif (voir la section Commentaires)

ou

antécédents d’exposition à un autre mode de transmission (voir la section Commentaires)

et

apparition de fièvre

et

apparition récente d’au moins un des états suivants :

  • encéphalite (signes aigus d’une défaillance du système nerveux central ou périphérique) ou
  • méningite virale (pléiocytose et manifestations d’infection, p. ex. céphalées, raideur de la nuque) ou
  • paralysie flasque aiguë (p. ex. syndrome de type poliomyélitique ou syndrome de type Guillain-Barré) ou
  • mouvements anormaux (p. ex. tremblements, myoclonie ou
  • parkinsonisme ou syndromes de type parkinsonien (p. ex. rigidité de roue dentée, bradykinésie, instabilité posturale) ou
  • autres syndromes neurologiques

Syndrome non neurologique lié au virus du Nil occidental (SNNVNO)

Cas confirmé

Critères cliniques et au moins un des critères pour les tests diagnostiques de cas confirmés

Cas probable

Critères cliniques ET au moins un des critères pour les tests diagnostiques de cas probables

Cas suspect

Critères cliniques en l’absence ou dans l’attente des critères pour les tests diagnostiques (voir ci-dessous) et en l’absence de toute autre cause évidente

Critères cliniques

Antécédents d’exposition dans une région où le virus du Nil occidental (VNO) est actif

ou

antécédents d’exposition à un autre mode de transmission

et

au moins deux des signes et symptômes suivants :

Infection asymptomatique liée au virus du Nil occidental (IAVNO)

Cas confirmé

Critères pour les tests diagnostiques de cas confirmés en l’absence de critères cliniques

Cas probable

Critères pour les tests diagnostiques de cas confirmés (voir ci dessous) en l’absence de critères cliniques

Critères pour les tests diagnostiques de cas confirmés

Il est actuellement recommandé que les provinces et les territoires se servent des critères pour les tests diagnostiques de cas confirmés pour confirmer le cas index (d’acquisition locale) dans leur territoire chaque année; pour les cas subséquents, les provinces et territoires pourraient utiliser les critères pour les tests diagnostiques de cas probables pour déclarer « confirmés » les cas dans leurs régions, à des fins de surveillance. Pendant le reste de la saison de transmission du virus, les régions/ autorités sanitaires jugeront peut-être bon de mesurer les titres d’anticorps PRN contre le virus du Nil occidental dans un certain nombre de cas, à déterminer par chaque région ou autorité sanitaire, afin d’écarter la possibilité d’une activité parallèle d’autres flavivirus. [Pour plus de renseignements sur les algorithmes relatifs aux tests diagnostiques de l’infection par le virus du Nil occidental, voir la section intitulée Algorithmes pour les tests diagnostiques sur des échantillons, à l’annexe 4 des Directives nationales d’intervention pour contrer le virus du Nil occidental.]

Au moins une des caractéristiques suivantes :

ou

ou

ou

ou

Critères pour les tests diagnostiques de cas probables (voir la section « Commentaires » pour les commentaires)

Au moins un des éléments suivants :

ou

ou

ou

Laboratoire -  Commentaires

La sensibilité du test d’amplification des acides nucléiques (TAN) est d’environ 50 % lorsqu’on utilise des échantillons de plasma/sérum prélevés moins de huit jours après l’apparition des symptômes. Les personnes infectées par le VNO présentent une faible virémie (en moyenne plusieurs milliers de copies du génome) pendant environ une semaine après l’apparition des symptômes. Le recours au TAN dans des échantillons de sérum/plasma prélevés en phase aiguë peut compléter le dosage des anticorps IgM lorsque les deux tests sont utilisés de manière concomitante dans des échantillons de phase aiguë

Manifestations cliniques

Syndrome neurologique lié au virus du Nil occidental (SNVNO)

Syndrome non neurologique lié au VNO (SNNVNO)

Infection asymptomatique liée au virus du Nil occidental (IAVNO)

Code(s) de la CIM

CODE(S) de la CIM-10

A92.3

CODE(S) de la CIM-9

066.40, 066.41, 066.42, 066.49

Type de déclaration à l’échelle internationale

En vertu de l’article 6 du Règlement sanitaire international (RSI) (2005), chaque État partie doit signaler à l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) par l’intermédiaire du point focal national RSI,note de bas de page 1 dans les 24 heures suivant l’évaluation de l’information sur la santé publique, tous les événements qui peuvent constituer une urgence de santé publique de portée internationale qui se produisent sur son territoire, en s’appuyant sur l’instrument de décision (annexe 2 du RSInote de bas de page 2), et en prenant toutes les mesures mises en place pour intervenir lors de ces événements.

Remarque : Si l’événement ne correspond pas au critère qui oblige à aviser l’OMS conformément à l’article 6 du RSI, il se peut tout de même que d’autres exigences en matière de déclaration prévues par le RSI s’appliquent auprès de l’OMS ou d’autres États parties, notamment les exigences aux termes de l’article 7 (divulgation de renseignements lors d’événements imprévus ou inhabituels de santé publique), de l’article 8 (consultation de l’OMS au sujet d’événements de santé publique), de l’article 9 (tout risque pour la santé publique qui pourrait causer une propagation de la maladie à l’échelle internationale), de l’article 10 (demandes de vérification de la part de l’OMS) et de l’article 44 (collaboration et assistance).

Commentaires

Références

Tilley, P., Fox, J.D., Jayaraman, G.C. and Preiksaitis, J.K. Nucleic Acid Test for West Nile Virus RNA in Plasma Enhances Rapid Diagnosis of Acute Infection in Symptomatic  Patients. J Infect Dis 2006;193:1361-136

Sejvar, J., Haddad, M.B. and Tierney, B.C. Neurologic manifestations and outcome of West Nile virus infection. JAMA 2003a;290: 511-515.

Sejvar, J., Bode, A.V. and Marfin, A.A. et al. West Nile virus-associated flaccid paralysis. Emerg Infect Dis 2003b;9:788-93.

Burton, J.M., Kern, R.J. and Halliday, W. et al. Neurological manifestations of West Nile virus infection. Can. J. Neurol. Sci. 2004;31:185-193.

Organisation mondiale de la santé. Règlement sanitaire international, troisième édition, Genève, 2016.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :