Réserve nationale stratégique d'urgence

La Réserve nationale stratégique d’urgence (RNSU) du Canada contient des fournitures que les provinces et les territoires peuvent demander dans des situations d’urgence, par exemple des éclosions de maladies infectieuses, des catastrophes naturelles et d’autres incidents de santé publique, lorsque leurs propres ressources sont insuffisantes.

Ces fournitures comprennent une variété d’articles, tels que les suivants :

  • de l’équipement et des fournitures médicaux
  • des produits pharmaceutiques
  • des fournitures de services sociaux, tels que des lits et des couvertures

Mise en valeur de l’histoire de notre planification d’urgence nationale

Les organismes admissibles tels que les musées et les établissements universitaires peuvent demander des artéfacts historiques. Pour plus de renseignements, veuillez visiter notre site Web des dons.

Sur cette page

La Réserve nationale stratégique d’urgence

L’Agence de la santé publique du Canada (ASPC) gère la RNSU. L’ASPC évalue continuellement la composition de la réserve et remplace les fournitures distribuées.

Les installations de la RNSU sont les suivantes :

  • un dépôt central dans la région de la capitale nationale
  • des entrepôts situés stratégiquement partout au Canada

Les fournitures peuvent être déployées n’importe où au pays, habituellement dans les 24 heures suivant la réception d’une demande d’une province ou d’un territoire.

Origines de la RNSU

Le 11 janvier 1952, le Cabinet a autorisé le ministre de la Santé nationale et du Bien-être social à constituer une réserve de fournitures de santé essentielles. Cette décision du Cabinet s’inscrivait dans le cadre d’un plan de défense civile répondant aux menaces liées à la Guerre froide.

Le 7 juin 1965, une décision du Cabinet a autorisé les provinces et les territoires à utiliser ces fournitures en période de paix. Des protocoles d’entente ont été élaborés avec les provinces et les territoires afin de faciliter l’entretien des biens de la Couronne aux fins d’utilisation en situation d’urgence nationale. Ils énoncent les rôles et les responsabilités respectifs du gouvernement fédéral et des provinces et territoires.

Au fil du temps, la menace d’une attaque nucléaire a diminué, et la portée du programme de réserve s’est accrue afin d’inclure la capacité de répondre aux catastrophes naturelles et à d’autres urgences.

Capacités de la RNSU

Depuis 1952, la RNSU a évolué afin de permettre au gouvernement fédéral de répondre aux risques en constante évolution pour la santé publique dans notre société. Ces risques comprennent :

  • les maladies infectieuses émergentes et réémergentes
  • la gravité et l’ampleur croissantes des catastrophes naturelles
  • les menaces sanitaires découlant de l’exposition à des agents chimiques, biologiques, radiologiques ou nucléaires nocifs

La RNSU comprend maintenant les éléments suivants :

  • de l’équipement et des fournitures médicales, telles que :
    • des ventilateurs
    • des civières
    • des appareils de radiographie
    • des mini-cliniques pour le triage et les traitements mineurs
    • de l’équipement de protection individuelle, dont des masques, des gants et des blouses jetables
  • des produits pharmaceutiques, par exemple :
    • des antibiotiques et des antiviraux
    • des analgésiques
    • des anesthésiques
    • des contre-mesures médicales pour réagir en cas d’incidents chimiques, biologiques et radionucléaires
  • des fournitures de services sociaux comme :
    • des lits
    • des serviettes
    • des couvertures

La mini-clinique

La mini-clinique est une composante clé de la RNSU. Il s’agit d’une collection d’équipement et de fournitures médicaux servant à donner des soins primaires aux patients.

La mini-clinique, évolutive et flexible, s’adapte à diverses circonstances. Cela réduit la pression exercée sur les services de soins médicaux existants durant les situations d’urgence sanitaire.

Déploiements de la RNSU

Au cours des dix dernières années, les biens de la RNSU ont aidé les provinces et les territoires à répondre aux situations suivantes :

  • l’épidémie canadienne de H1N1 (2009)
  • les inondations en Alberta (2013)
  • l’Opération Réfugiés syriens (2015)
  • les incendies de Fort McMurray (2016)
  • l’éclosion de tuberculose à Salluit (2018)

En coordination avec les partenaires fédéraux, provinciaux et territoriaux, des fournitures de la RNSU ont aussi été mises à disposition afin d’assurer la préparation aux urgences durant des événements tels que les suivants :

  • les Jeux olympiques de 2010 à Vancouver
  • les Sommets du G8/G20 en Ontario en 2010
  • les Jeux panaméricains de 2015 à Toronto
  • le Sommet du G7 au Québec en 2018

Les artéfacts de la RNSU peuvent faire l’objet de dons

La RNSU possède des fournitures et de l’équipement achetés depuis les années 1950 qui ne sont plus utilisés dans les activités de préparation et d’intervention d’urgence. Les organismes canadiens admissibles peuvent demander à en prendre possession.

Les organismes admissibles doivent être des organismes de bienfaisance reconnus ou des organismes sans but lucratif situés au Canada et en mesure d’entretenir ou d’interpréter adéquatement ces articles. Les organismes admissibles comprennent les suivants :

  • les musées
  • les établissements d’enseignement
  • les centres des sciences
  • les centres historiques
  • les centres culturels
  • les archives régionales

Les particuliers ne sont pas admissibles.

Les organismes qui désirent faire l’acquisition d’artéfacts de la RNSU doivent le faire dans l’intention de présenter les articles au public afin de faire valoir l’héritage de la médecine et des services de santé canadiens, ainsi que l’évolution de la technologie médicale et des interventions d’urgence.

Pour de plus amples renseignements sur la façon d’obtenir des artéfacts de la RNSU, veuillez visiter notre page des dons.

Références

Plan for tomorrow...TODAY! The Story of Emergency Preparedness Canada 1948-1998 David McConnell Heritage Research Associates Inc. 1998

The Employment of Emergency Medical Units of the National Medical Stockpile WILLIAM S. (Lond.), D.C.H., D.H.A., Ottawa, Ont.

Canada. Med. Ass. J. EAS Janv. 28, 1967, vol. 96

Évaluation du Système de la réserve nationale d’urgence (SRNU) – Contexte

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :